Quatre Femmes Pour Un Meurtre LIVINGSTONE442

J.B. LIVINGSTONE

Quatre Femmes Pour Un Meurtre


Aux éditions DU ROCHER


Visitez leur site

57

Lectures depuis
Le vendredi 12 Mars 2021

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
quatre femmes pour un meurtre
sur
Amazone


fleche
fleche

J.b. LIVINGSTONE




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE  

Collection Les dossiers de Scotland Yard. Editions du Rocher. Parution octobre 1990. 242 pages.

ISBN : 9782268010489

Elles jouent aux quatre coins ?

Malgré tous ses efforts, l’inspecteur-chef Higgins n’arrive pas à déguster une retraite heureuse et amplement méritée. Si ce n’est pas le Yard qui le consulte, c’est un ami qui requiert ses services en faisant jouer la corde sensible.

Watson B. Petticott, l’une des têtes pensantes de la Banque d’Angleterre, demande à Higgins de vérifier une information : Archibald Stanley, l’un des financiers les plus puissants de la planète, serait mort assassiné. Une rumeur qui met en péril et en émoi tout le système bancaire et boursier.

Higgins accepte cette mission d’autant que Barbara Stanley, la fille du milliardaire, lui a écrit par deux fois, implorant presque sa venue. Le domaine d’Archibald Stanley est une immense propriété dans laquelle il est extrêmement difficile d’entrer, surtout si l’on est un homme. A part Stanley, n’y vivent que des femmes. Même le chef de la sécurité est une représentante du sexe dit faible.

Stanley a été abattu dans son bureau de quatre balles de revolver, le jour de son anniversaire. Mais une formidable volonté et une constitution solide lui permettent de survivre à cette tentative d’assassinat. Cependant il est plongé dans un état comateux.

Qui de Victoria, sa mère, d’Emily, sa femme, de Barbara, sa fille, ou de Laurie Warner, sa maîtresse, a osé tirer sur le milliardaire ? Quel en est le mobile ?

Enquête complexe pour Higgins, assisté de l’inévitable Scott Marlow, superintendant de son état. Complexe mais non dénuée d’embûches, pour ne pas dire de danger.

Cloîtré dans un immense domaine, Stanley ne voit sa femme Emily qu’une fois par an, lors de son anniversaire. Le reste du temps elle vit dans une villa de style colonial à l’intérieur du domaine.

Victoria, la mère de Stanley, passe son existence dans une ferme africaine, entourée de marigots où sommeillent des crocodiles. En pleine Angleterre ? Mais si, c’est possible !

Laurie Warner se contente d’être l’amante, et Barbara, la fille, entre deux cours à Oxford, s’applique à prendre la relève paternelle.

Entre ces quatre femmes, l’ambiance est plus que tendue. Un jour ça pète. Le jour où Stanley sort du coma, il se refuse à dire qui a tiré sur lui. Mais le sait-il vraiment ?

Retirer une enquête à Higgins lorsqu’on l’a presque forcé, obligé à s’y atteler, c’est tenter de reprendre à un chien affamé un os à moelle. Higgins fouille, écoute, inscrit sur son petit carnet noir, réfléchit, enquête à gauche et à droite. Une bien vilaine affaire dont l’origine remonte à quelques vingt-cinq ans en arrière, lorsque Stanley a fait la connaissance de celle qui allait devenir sa femme, en Afrique Centrale, alors que leurs pères respectifs s’entretuaient lors d’une chasse au lion.

J.B. Livingstone, avec ce seizième roman, reste fidèle à sa ligne de conduite : facture classique teintée d’exotisme relatif, et un final dans lequel les quatre suspects sont tour à tour inculpés et blanchis.

Mais J.B. Livingstone s’amuse et prend le roman policier comme une récréation, tout en démontant les recettes de vieux maîtres ou en inventant de nouvelles possibilités.

Rigueur et pointe de fantastique pour pimenter une recette éprouvée mais remise au goût du jour.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
j.b. livingstone



Crime Au Festival De Cannes

Les Disparus Du Loch Ness

Meurtre Dans Le Vieux Nice
livrenpoche
Chercher j.b. livingstone



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar