Hubert BEN KEMOUN HUBERTBEN_KEMOUN

HUBERT BEN KEMOUN

La Fille Seule Dans Le Vestiaire Des Garçons


Aux éditions FLAMMARION

197

Lectures depuis
Le dimanche 28 Avril 2013
68_1

Une lecture de
LEO LAMARCHE

Dire que Marion est une écorchée vive est un doux euphémisme. Marion a la rage, depuis que son père est parti pour le Brésil et leur a envoyé, au lieu des billets d’avion attendus pour le rejoindre, une demande de divorce. La famille s’est alors repliée sur elle-même et a tenu grâce à l’immense affection qui lie la mère et les deux enfants. Marion s’est enfoncée dans sa solitude et ses rêves, elle a peur des garçons, elle gère tant bien que mal ses rapports difficiles avec les autres qui la traitent d’”intello” car elle a des facilités à apprendre. Son seul havre de réconfort, c’est la musique, les cours au conservatoire et le petit carnet noir qui ne la quitte pas et renferme ses chansons, ses slams, ses poèmes, ses états d’âme…

Et puis, il y a Enzo, le “beau gosse”, le “tombeur” du collège, qui la harcèle. Elle a beau l’envoyer promener, lui et sa bande de copains lui mènent la vie dure. La situation se dégrade lorsqu’elle soupçonne Enzo, au terme d’un échange musclé, de lui avoir volé son carnet, d’avoir violé son intimité. Lorsqu’elle le lui réclame, coup de théâtre, Enzo semble se transformer sous ses yeux ébahis : il lui dit apprécier tout ce qu’elle a écrit, il dit la comprendre, la charme de ses attentions et l’horizon s’éclaire un peu pour cette solitaire qui s’ouvre à l’espoir pour la première fois.

Premier rendez-vous, dans un square, il l’embrasse et elle se laisse faire, tout à la première surprise de l’amour… sans savoir que la bande de copains filme la scène qui se retrouvera le soir même sur Youtube. Trahison, l’univers s’effondre à nouveau autour de Marion qui fait un malaise et s’ouvre le crâne. Sa blessure va lui permettre d’échapper quelque temps au collège, mais pas à la honte, celle de passer pour une fille facile, elle portant si farouche.

Toute honte bue, sa rage éclate enfin, une rage dévastatrice. Sous la menace d’une arme factice qui paraît plus vraie que nature, elle oblige les garçons, après le cours de sport, de faire un footing “à poil” dans la cour du collège. Mais cette vengeance ne l’apaisera pas, elle lui laissera juste un goût d’amertume. D’ailleurs, ses si peu “innocentes” victimes décident d’appliquer la loi du talion en lui brisant les doigts pour qu’elle ne puisse plus jouer de la guitare et l’on frôle le drame. C’est précisément là que tout va changer, car, dans la fiction comme dans la vie, il y a parfois des dénouements heureux. Grâce à la musique et à des camarades que sa voix et ses textes ont touchés, sa solitude sera brisée, la jeune fille pourra sortir de sa prison-chrysalide et s’envoler vers la lumière… des projecteurs !

Ce superbe roman noir, très noir, n’est pas une histoire de plus sur l’inévitable crise d’adolescence. Dans une écriture sans concession, aussi sombre que drôle, Hubert Ben Kemoun nous donne à voir une fille attachante et rebelle, qui retourne sa hargne contre elle-même avant d’apprendre à l’extérioriser, avec plus ou moins de succès. Il nous parle également d’une famille unie et solidaire confrontée à l’abandon et à la solitude : une mère qui tente désespérément de trouver sur des sites de rencontres un nouveau père pour ses enfants, un petit frère Benjamin aussi adorable qu’attachant. Une intrigue qui, dans sa simplicité et son dénuement, touche et fait mouche si bien qu’une fois le livre refermé, le roman reste longtemps en tête…   





La fille seule dans le vestiaire des garçons, d’Hubert Ben Kemoun, éd. Flammarion, 226 pages, 13 euros. À partir de 13 ans.



LEO LAMARCHE

Autres titres de
Hubert Ben Kemoun



Cette Nuit, Soledad,

livrenpoche
Chercher Hubert Ben Kemoun    sur
Pour réagir
à cette chronique
sur le Forum
Pour réagir sur le forum du RayonPolar

reclame

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar




En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



Régie publicitaire internet


Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011






(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Les forums du Rayon du polar ne sont pas modérés
...dans la mesure où chaque intervenant respecte les règles élémentaires du savoir vivre...
Alors n'hésitez pas :
poussez une porte...
"Site Fumeur.
Y'a plus que sur le Web qu'on peut maintenant"
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique


PageRank Actuel