Paul BERNA PAULBERNA

PAUL BERNA

Le Piano à Bretelles


Aux éditions G P

93

Lectures depuis
Le lundi 26 Aout 2019
117_1

Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

Illustrations de Pierre Dehay. Collection Rouge et Or N°107. Editions G.P. Parution septembre 1956. 188 pages.

Dieu que la vie est cruelle
Au musicien des ruelles
Son copain son compagnon
C'est l'accordéon

(Serge Gainsbourg)

Les gamins composant la Bande à Gaby, dont on a fait la connaissance dans Le Cheval sans tête, s’ennuient, alignés comme des moineaux ou des hirondelles sur un banc d’une place publique de la petite ville de Louvigny-Triage. Certains sont même en piteux état.

Tout ça par la faute de Tatave qui n’a pas su maîtriser son canasson de métal et de carton. Depuis le pauvre Cheval sans tête est définitivement irréparable, totalement démantibulé avec ses plus de quatre-vingt-dix morceaux éparpillés. Plus de parties de plaisir, de descentes effrénées de la rue des Petits-Pauvres.

Et les gamins se demandent à quoi ils vont pouvoir s’occuper durant leurs temps libres. Alors pourquoi ne pas observer et relever les faits bizarres qui pourraient se dérouler ? Aussitôt dit, aussitôt fait. Chacun des gamins va sillonner la ville à la recherche d’incidents ou de personnages mystérieux.

Un rien attise leur curiosité. Ainsi Fernand est intrigué par le manège d’un chauffeur de camions nommé Paul Pierce, employé, tout comme son frère, de l’entreprise de transport Bollaert. Des camions rouges affublés du sobriquet d’éléphants rouges. Bizarrement ces camions rentrent toujours à l’entrepôt à vide. Se cacherait-il là-dessous un trafic illégal de marchandises ?

Criquet, en lisant le journal l’Express de Louvigny de la semaine, a remarqué une petite annonce dont la teneur est communiquée par Gaby à tous :

Infirme, économiquement très faible, adopterait chien robuste et intelligent, bon gardien, docile, affectueux, susceptible de s’attacher rapidement à son nouveau maître. Race indifférente. Marchands s’abstenir. S’adresser à M. Théo, 58 due des Estaffiers.

Apparemment cette annonce n’a rien de véritablement mystérieux mais on ne sait jamais, elle offre peut-être un débouché sur leur soif d’enquête. Justement Marion, la fille aux chiens, possède le spécimen adéquat, malgré toutes les exigences requises, sous la main. Nanar, victime d’un accident de la circulation, mais qui, grâce aux bons soins prodigués par Marion, est totalement rétabli. Décision est donc prise de confier l’animal à ce monsieur Théo, qui habite un quartier guère reluisant.

Marion, en compagnie de Zidore et de Juan l’Espagnol, emmène donc Nanar, issu de différents croisements de canidés à poils longs, à l’adresse indiquée. Ils sont reçus par un homme, dont la corpulence est digne d’un catcheur gros modèle. Marion est quelque peu réticente à confier Nanar, à ce personnage peu engageant. Alors Monsieur Théo précise que le chien n’est pas pour lui mais pour un aveugle. Dans ce cas, Marion n’a plus de scrupules à laisser Nanar, lequel pour montrer sa reconnaissance à ce nouveau maître le lèche abondamment en lui mettant ses deux pattes de devant sur le plastron.

Gaby et ses copains se mettent en tête de suivre ce monsieur Théo intriguant mais ils sont déçus car celui qu’ils suivent entre dans le commissariat. Fin de piste et les enfants partent jouer dans un endroit nommé la Sablière, sorte de parc naturel où ils peuvent grimper, glisser, jouer sur des rails servant à hisser des wagonnets. Un endroit désaffecté. Ils auraient dû attendre quelques minutes afin de remarquer la sortie de monsieur Théo en compagnie de deux individus à l’air patibulaire.

Or, quelques jours plus tard, Marion et compagnie aperçoivent un aveugle jouant de l’accordéon, intercalant dans son répertoire toujours le même air, Pour deux sous d’amour. Un chien noir est serré contre les genoux du musicien habillé de haillons et muni de lunettes à verres bleutés. Marion reconnait en ce chien noir Nanar qui a été transformé, teinté en noir. Et lorsque Marion s’approche du couple homme-chien, l’animal geint comme s’il reconnaissait son ancienne maîtresse.

Alors Gaby et ses amis se mettent en tête de suivre le musicien dans ses déambulations, guidé par un marchand ambulant de cacahouètes. Et le musicien explore en compagnie de son piano à bretelles et de Nanar tous les coins et recoins de la ville, jouant inlassablement sa rengaine, comme s’il voulait affirmer sa présence à quelqu’un.


Ce second épisode des gamins de la bande à Gaby, malgré certains passages humoristiques, est nettement plus grave que Le cheval sans tête, leur précédente aventure.

Et on en apprend un peu plus sur cette petite ville de la banlieue est de Paris. Ainsi ce qui paraissait n’être qu’un petit village s’avère posséder près de vingt mille habitants, et garder encore les stigmates de la guerre.

Une plaque de marbre fleurie de quelques petits bouquets desséchés rappelait que douze francs-tireurs étaient tombés là sous les balles d’un peloton d’exécution. On voyait encore, après dix ans, le chapelet d’impacts que la rafale avait laissés dans un mur mal crépi. Ces souvenirs tragiques n’impressionnaient pas les enfants, et leur gaieté ne pouvait profaner ce champ de mort presque oublié.

Dans cette histoire, Marion tient le rôle principal avec le placement de Nanar auprès de cet aveugle qui joue peut-être l’handicapé. Et ils se posent tous la question de savoir si oui ou non l’homme est réellement atteint de cécité. Et se greffe dessus cet épisode des camions rouges, des éléphants rouges, qui ne laissent pas indifférents la bande à Gaby. Quant à l’inspecteur Sinet, qui gravite également dans ce roman, il brasse de l’air.

Une histoire sérieuse racontée aux enfants et qui avec un peu plus d’ampleur et de personnages auraient pu très bien convenir à un roman policier pour adultes. Mais justement, les adultes liront ou reliront avec plaisir ce roman qui les replongera éventuellement dans leur enfance.








PAUL MAUGENDRE

Autres titres de
Paul BERNA



Le Carrefour De La Pie
Le Cheval Sans Tête

livrenpoche
Chercher Paul BERNA



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar