La Vieille YVERNAT2

ALICE YVERNAT

La Vieille


Aux éditions L EMBARCADERE

864

Lectures depuis
jour de sa mise en ligne

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
La vieille

sur
Amazone

fleche
fleche

Alice YVERNAT




Une lecture de
L A

L A
L’auteur nous offre deux courts récits très éloignés de son roman précédent. Ici point de crime ou d’inspecteur, juste les pensées de deux femmes que la mort côtoie, la leur ou celle d’un être aimé.


La Vieille

Une croyance populaire dit qu’au moment de mourir la vie défile devant soi.
C’est cette idée qu’Alice Yvernat a retenue comme trame de cette nouvelle.
Sa petite vieille, qui a pris « l’habitude de ne percevoir d’elle qu’une image furtive et floue » est tombée hier au cours de sa promenade autour du square. Par chance, elle ne s’est écorchée que les genoux et la paume de ses mains.
Ce petit accident qui l’immobilise ramene une foule de souvenirs à son esprit, des souvenirs pas toujours agréables, mais qu’importe puisqu’« elle ne se souvient que de ce qu’il lui plait de se ressouvenir »… et la douceur de la mémoire l’emportera tendrement.
Cette nouvelle, comme l’annonce la quatrième de couverture, explore le « territoire intime de la vieillesse et de la mort », sujet difficile et terrifiant qu’Alice Yvernat traite avec délicatesse et chaleur. Son choix de rédiger le texte à la première personne n’est pas étranger à cette réussite. Car comme toujours le « je » passe de l’auteur au lecteur et la petite vieille associera la narratrice et le lecteur.

La fleur de consolation

Un matin, l’héroïne de cette nouvelle découvre « sous la voûte de pierre où elle range ses outils de jardinage » un étrange lot de sachets de graines. Qui a pu oublier un tel trésor ? de telles « semences de rêve » ?… L’imagination de l’héroïne, qu’alimente la joie de l’inventaire qu’elle dresse en manipulant les sachets, remodèle mentalement son jardin…
Malheureusement, les jours passent et la vie engloutit les projets. D’autant plus que cette dame est mère de trois enfants et qu’elle vient, grâce à la complicité d’un ami éditeur, de publier son premier roman.
Puis viennent les vacances de la Toussaint et la petite famille s’embarque pour l’Italie et rejoint un couple d’amis : Federico et Sylvia. Durant ce séjour le groupe, décide de partir en balade en montagne. Notre héroïne, qui souffre de vertige, refuse de se joindre à eux. C’est à ce moment là que Sylvia lui montre un sachet de semences identiques à celles qu’elle avait découvert chez elle.
Il s’agit d’une étrange fleur, la « flos consolationis », qui ne fleurit que tous les treize ans. Au terme de la balade elles pourront l’admirer.
Elle s’épanouit dans la crevasse que lui désigne Sylvia… plus que quelques mètres… « Viens donne moi la main »…
Pendant que les deux femmes chavirent « dans l’entaille géante », la nouvelle bascule dans une atmosphère onirique qui n’est pas sans rappeler Lewis Carroll
Et quand l’héroïne sera secourue, son deuil sera terminé… et elle pourra « recommencer à avoir des états d’âme »

Autres titres de
alice yvernat



Les Billets Indiscrets

Les égarements De La Vertu

livrenpoche
Chercher alice yvernat



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.88 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar