Le Monstre D'arras WILLI17

PIERRE WILLI

Le Monstre D'arras


Aux éditions RAVET-ANCEAU - POLARS EN NORD

969

Lectures depuis
Le lundi 17 Septembre 2008

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
le monstre d'arras

sur
Amazone

fleche
fleche

Pierre WILLI




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

 

Dimanche 17 mai, journée ordinaire au lotissement Malvaux, à Arras. Mais la petite Virginie, 8 ans, disparaît. On retrouve son cadavre mutilé dans le proche secteur marécageux du Polygone. Mal adapté à la région, le commissaire sudiste Tomasini est chargé de l’affaire. Antoinette Lizarieta, la médecin de garde du quartier, n’a rien remarqué de suspect. Par contre, un couple de voisins dit avoir vu une voiture bleue qui serait passée deux fois. Une gamine blonde, comme Virginie, se trouvait à bord au premier passage, mais pas au second. Il est probable que ce soit ce véhicule qui ait renversé et blessé un cycliste ivre.

Tomasini et son adjoint Wojniak soupçonnent vite Jean Maurtin, d’autant qu’on retrouve la médaille de Virginie dans sa voiture bleue. Maurtin affirme ne pas avoir utilisé son véhicule ce jour-là, pour se rendre à son bureau afin de terminer un projet. Il n’a pas d’alibi vérifiable. Malgré les interrogatoires de police et la confirmation par le couple de témoins, Maurtin s’obstine à nier. Chez lui, on trouve des vêtements salis et des photos d’enfants, dont celle de Virginie. Finissant par craquer, Maurtin passe aux aveux. Son épouse et, surtout, son fils Nicolas sont sous le choc. Adolescent un peu solitaire, Nicolas vit très mal la situation.

L’avocat Gilles Demol et son ami Émile Nource s’intéressent au cas de celui que les médias baptisent “Le monstre d’Arras”. Il faudrait retrouver des indices capitaux, la couverture beige et le couteau qui ont servi à l’assassin. La reconstitution judiciaire avec Maurtin apparaît peu probante à l’avocat – qui sent son client innocent, alors qu’il préfèrerait défendre un vrai monstre. Accusateur, le rapport des psys sur Maurtin ne prouve rien. Laissant des aveux écrits, Nicolas disparaît...

Pierre Willi concocte ici un excellent roman d’enquête, maîtrisé, réellement passionnant. La police désigne trop rapidement son coupable dans une affaire qui frappe l’opinion. “Chacun se constituait juge et partie civile. Des verdicts définitifs tombaient. Justice de trottoir ou justice de bistrot, devant les téléviseurs ou dans les cages d’escalier, c’était tout un pays qui condamnait.” Tandis que le duo de policiers se fourvoie, le doute reste entier. La logique personnelle de l’avocat, et les méthodes singulières de son ami qui s’improvise détective, sont assez savoureuses. Le profil de Nicolas, ado perturbé, est fort convaincant. L’intrigue nous captive jusqu’au dénouement. Une belle réussite.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com
 

livrenpoche
Chercher pierre willi



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.84 euros au format Kindle
4.91 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar