Contractors WILHEM34

MARC WILHEM

Contractors


Aux éditions SCRINEO


Visitez leur site

761

Lectures depuis
Le vendredi 24 Decembre 2011

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
contractors

sur
Amazone

fleche
fleche

Marc WILHEM




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Enquêteur indépendant, Bruno Rijkeers vient d’accomplir avec succès une mission au Brésil, à Sao Paulo, pour le compte d’une officine privée, le GESGC, qui œuvre dans l’espionnage industriel et autres activités plus ou moins avouables et honnêtes. Il a réussi à dévoyer un employé de l’Embraer, société aéronautique brésilienne en concurrence avec Dassault, pour des ventes d’appareils d’aviation militaire ce qui a permis à la France de conclure un contrat concernant l’achat de vingt-cinq Falcon avec la Chine. Il en a profité pour inspecter une société chinoise qui emploie une équipe du GESGC. A peine rentré il se voit confier une nouvelle mission.

A Sao Paulo, des membres d’une société secrète, le Cygne blanc, dépendant officieusement de la marine brésilienne, s’inquiètent d’une fuite probable concernant les intérêts de l’Embraer. Thomas Pinheiro de Lima, militaire dans la marine, est très attaché aux valeurs de la nation. Son ami Gustavo Minielli, Guga pour les intimes, s’est lui aussi engagé dans la marine alors qu’il aurait pu devenir avocat. Si Guga est d’extraction populaire, Thomas lui est issu de l’aristocratie du café, dont les ancêtres ont acquis leur fortune par la culture de cette plante. Guga est amoureux de la sœur de Thomas, en pure perte. Les deux amis font partie du Cygne blanc et le contrat avorté de l’Embraer leur reste en travers de la gorge. Mais ils ont localisé l’origine de la fuite et retrouvé la trace d’un certain Bruno Roger, un Français. Une autre affaire les inquiète.

Au cœur de l’Amazonie une société chinoise débite des essences rares d’arbres, afin de les exploiter et tranformer en Chine. Un commando dépendant du GESGC est chargé de protéger les bûcherons. Sous la houlette de Stéphane quelques hommes, Boiselet aux idées d’extrême droite, Johannes l’Afrikaner, Boris le Russe, surveillent les parages afin d’éviter toute intrusion intempestive. Ce sont des mercenaires, dénommés aujourd’hui des contractors, terme plus correctement politique. A bord d’un petit patrouilleur à moteur Thomas, Guga et d’autres membres du Cygne blanc, remontent l’Amazone et sont accueillis par des salves d’armes automatiques meurtrières. Guga décède et Thomas est bien décidé à le venger. Le repli est ordonné, direction le port fluvial de Manaus. Car Thomas est persuadé que les grumes vont être embarquées à bord d’un navire chinois direction l’Empire céleste.

Stéphane et ses compagnons sont chargés de la protection du porte-conteneur et arrivés quasiment dans les eaux internationales des bâtiments brésiliens tentent de les arraisonner. Mais leurs poursuivants sont obligés de faire demi-tour sous la menace de bateaux de guerre. Thomas est désappointé mais il n’a pas l’intention de baisser les bras.

Pendant ce temps, Samir, jeune journaliste travaillant pour une agence d’informations, est contacté par un certain Bruno pour effectuer un reportage sur les réunions d’une secte qui n’est autre qu’une résurgence de l’ordre des Templiers. Son reportage jette un grand désarroi dans le monde politique et gouvernemental.

Ceci clôt la première partie. Dans la seconde, nous retrouvons les mêmes protagonistes autour d’une affaire qui inquiète le gouvernement français. Un groupuscule terroriste qui se nomme FZA menace, par l’envoi de lettres, de poser des bombes sur le réseau ferré si une forte somme d’argent ne lui est pas remise.

Ce roman en deux parties qui traitent d’affaires différentes mais avec les mêmes protagonistes s’articule un peu comme un roman-feuilleton. Pur roman d’aventures, il intègre le thriller, le policier, la politique fiction avec en conclusion une morale qui peut plaire ou déplaire mais reste plausible. Il est évident que l’articulation autour du groupe de pression à caractère terroriste n’est pas sans rappeler des événements qui se sont déroulés il y a déjà plusieurs mois et qui depuis est une affaire enterrée sans que le public en connaisse véritablement l’épilogue et les arcanes. L’auteur nous entraine dans les couloirs des officines privées qui sévissent en France et dans divers pays de la planète, dans le monde des médias, des sectes, des jalousies entre hommes politiques et démonte les manipulations des uns et des autres. Une fiction qui par certains côtés puise ses éléments de narration dans des situations vécues ou qui pourraient être véridiques mais que le citoyen lambda ignore parce qu’il n’est pas bon de révéler la vérité. Et lorsque des fuites se produisent, c’est à celui qui déclarera le plus fort, la main sur le cœur, combien il est attaché aux valeurs de la République. Le poisson est rapidement noyé par d’autres affaires qui servent d’écrans de fumée.

Un roman réjouissant qui peut se lire au premier comme au deuxième degré, selon les convictions du lecteur, mais qui ne peut laisser indifférent sauf si celui-ci se laisse guider dans ses pensées et ses convictions comme un mouton de Panurge.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/
 

livrenpoche
Chercher marc wilhem



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
5.28 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar