Pike WHITMER47

BENJAMIN WHITMER

Pike


Aux éditions GALLMEISTER


Visitez leur site

688

Lectures depuis
Le mercredi 14 Septembre 2012

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
pike

sur
Amazone

fleche
fleche

Benjamin WHITMER




Une lecture de
JEANNE DESAUBRY

JEANNE DESAUBRY

PikeBenjamin Whitmer, traduit par Jacques MailhosEditions Gallmeister, 2012Etats-Unis, quelque part en hiver dans un hiver sinistre. Pike est un drôle de bonhomme, peu causant, revenu de l’enfer de la défonce et de l’alcoolisme. Dans sa petite ville natale, ce dur à cuire vieillissant a pris sous son aile Rory, un jeune paumé qui rêve de devenir boxeur. Ils vivent de travaux de chantier : rénovation et construction.Un jour débarque une junkie qui largue une gamine de douze ans : sa mère est morte et la fillette n’aurait plus comme famille que Pike, son grand-père. La vie de celui-ci va alors connaître de sérieuses embardées.La gamine est stupéfiante. Méfiante comme une souris des villes, forte comme un blizzard d’hiver, fragile comme une fleur de printemps, amoureuse totale de littérature. Whitmer pourrait se contenter de la séquence apprivoisement des deux héros, avec Rory dans le rôle du poil à gratter.Mais un autre personnage se déploie alors. Derrick, flic cinglé échappé de Cincinnati, alcoolique, drogué, violent, se met sur le chemin des deux premiers et de la fillette. Il connaissait bien Sarah, la fille de Pike, camée notoire. Trop bien pour le repos de Pike qui veut comprendre comment et pourquoi sa fille, qu’il a à peine connue, est morte après avoir vécu comme elle l’a fait, lui laissant de surcroit le cadeau imprévu de cette petite fille inattendue.Tout au long de ce premier roman, Whitmer joue avec les métaphores. « Un visage de pare-brise éclaté » entre dans mon panthéon des images originales. Il a un talent pour l’ellipse, les dialogues pleins de silences avortés. Sa peinture de l’hiver, par touche subtile, insiste sur sa permanence et installe son importance dans la vie quotidienne des personnages, donne une tonalité glacée à toute l’affaire, qui, forcément, ne peut que mal tourner. Y aura-t-il des rescapés à tout ça ? Bravo à l’éditeur pour avoir entamé chaque chapitre par une phrase prise dans celui-ci. Cela devient un jeu : la lire, la chercher, l’isoler, réfléchir à son poids : seule ou noyée dans le chapitre ? Gallmeister nous offre un premier roman si prometteur qu’on espère très fort les suivants.

Retrouvez
JEANNE DESAUBRY
sur
jeanne.desaubry.over-blog.com
 

livrenpoche
Chercher benjamin whitmer



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar