Dégage ! VILLARD85

MARC VILLARD

Dégage !


Aux éditions IN8


Visitez leur site

1139

Lectures depuis
Le jeudi 22 Mars 2013

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
dégage !

sur
Amazone
fleche

Marc VILLARD




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Les dernières élections présidentielles ont désigné Marine Le Pen. Depuis que la Présidente est à la tête du pays, le climat a évidemment changé. On a rétabli la peine de mort et les exécutions publiques, le service militaire obligatoire à l'ancienne, et autres initiatives qui ne font pas que des heureux. Par contre, on entend célébrer la vieille Europe, celle de la tradition occidentale. D'ailleurs, l'ouverture d'un musée à Neuilly lui étant consacré se fera avec faste. Le Ministère des Loisirs et sa section Affaires culturelles préparent ce grand événement. Il se peut même qu'un long poème soit lu pour l'inauguration. Il faut que ce soit un hymne à la glorieuse Europe. Sans fausse note, Janine Darcier-Schwitters y veille. Elle n'ignore pas que les conseillers de la Présidente sont susceptibles, dès qu'on évoque trop positivement les Juifs ou les Noirs. De la poésie lyrique, dans l'esprit de tolérance relative cher aux partisans de Mme Le Pen et aux fidèles de son père.

Le jeune Théo Fromentin, disciple du grand poète Maurice Delbecq, a proposé à Janine Darcier-Schwitters une œuvre correspondant selon lui à cette demande. Un peu d'argent supplémentaire pour cet employé à l'entretien du matériel public à Paris, ce ne serait pas un luxe. Restaurer les WC de la capitale pour appliquer la politique de ségrégation en cours, rien d'excitant. Se joindre aux amis poètes résistants de Maurice Delbecq reste une éventualité pour Théo Fromentin. Toutefois, depuis l'arrivée du régime Le Pen, il est vrai que les mouvements d'opposition se font rares, peu actifs car surveillés de près. Du côté de Pau, le fief béarnais de François Bayrou, des militants centristes organiseraient ce qui pourrait être un début de riposte. Quel que soit le sort du poème de Théo, la laide Janine Darcier-Schwitters en profite pour s'envoyer en l'air d'une façon insolite. La conscience politique du jeune poète commencera peut-être à s'éveiller du côté de Pau...

Le principe de cette collection de novellas consiste à utiliser une phrase ou une formule célèbre (par exemple : Si à 50 ans t'as pas ta Rolex, ou Yes we can!), et à imaginer un texte incluant un caractère social. C'est le «Dégage !» que le peuple tunisien adressa au président Ben Ali, qu'a choisi Marc Villard. Les lecteurs de polars savent que c'est un auteur qui excelle dans l'art de la nouvelle. Pour cette uchronie, récit se déroulant dans un univers où l'Histoire aurait dévié par rapport à la réalité, il choisit un contexte qui n'a rien d'anodin. Tant qu'on est en démocratie, l'humour reste la meilleure arme contre certaines idéologies, généralement passéistes. Savoir si un célèbre politicien béarnais serait le recours face à un tel gouvernement, restons dans la fiction. Cet épisode de la vie de Théo est riche en expériences, spirituelles et érotiques. L'auteur démontre encore qu'il peut suffire d'une bonne cinquantaine de pages pour construire un sujet propice aux péripéties. Avec une belle galerie de portraits, bien entendu. Un vrai plaisir à savourer.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com


Une autre lecture du

Dégage !

de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Pour beaucoup de jeunes, la vie n’est pas facile. C’est un jeune parisien âgé d’une vingtaine d’années, et il est poète. Or, à de rares exceptions près, la poésie n’a jamais fait vivre son auteur. Plus tard, lorsqu’il sera mort, peut-être, mais en attendant il faut quand même se sustenter. C’est la moindre des choses. Aussi, Théo ne passe pas ses journées à coucher sur le papier ses vers, ceux de la poésie pas ceux qui se régaleront de son cadavre plus tard, et il travaille.

Oh, on ne peut pas dire qu’il s’éclate dans son boulot, mais après tout il en a un, alors faut être ponctuel. Actuellement il rénove les endroits dédiés à libérer le corps humain de ses déchets organiques. A l’origine les édicules étaient partagés en deux compartiments, l’un pour les femmes, l’autre pour les hommes. Un vieux fond de pudeur qui refuse la mixité. Mais sous la gouvernance de madame la Présidente Le Pen la mixité prend une autre dimension : un côté pour les Français, un autre pour les étrangers. Ne Mélanchon pas (Zut ça m’a échappé), ne mélangeons pas les torchons et les serviettes, parait-il. Pourtant ces deux bouts de tissu sont lavés en même temps dans le même bac.

Revenons à Théo qui vient de présenter un poème à la sous-directrice des affaires culturelles du ministère des Loisirs. Un texte qui devrait paraître dans le dossier de presse destiné à l’ouverture du Musée de la Vieille Europe à Neuilly. Or un petit passage, tout petit mais quand même, pose un léger problème à Janine Darcier-Schwitters. Deux mots qui pourraient incommoder non point madame la Présidente Le Pen, on connait sa tolérance, mais son entourage, l’environnement présidentiel. Théo doit donc supprimer ces deux mots, ou les changer, enfin s’arranger pour que ceux-ci n’apparaissent plus. Et il est embêté Théo, car dans ce cas, son poème sera vidé de son sens. Comme il le déclare à Janine Darcier-Schwitters, Si je me contente de supprimer ces deux mots, je risque de détruire l’harmonie de la page, de briser le rythme, la musique intérieure, le chant secret du poème. Alors il va le réécrire, d’autant qu’Yves Duteil avait été pressenti pour lire son texte lors de l’inauguration mais que la Présidente a contacté Dieudonné Machintruc, un nom africain dont elle ne se souvient plus exactement mais ce n’est pas grave.

Ah oui, j’ai oublié de vous dire que les deux mots incriminés étaient Juif Sympathique. Ce n’est pas tellement le mot juif qui pose problème, quoique, mais c’est qu’il soit accolé à sympathique. Un amalgame qui c’est sûr va fortement déplaire à l’entourage présidentiel.

L’heure ayant sonné de quitter le chantier, et avant de rentrer chez lui et s’atteler à un nouveau poème, Théo passe place de la République. Un échafaud est dressé et un pauvre bougre va avoir la tête tranchée. Car la peine de mort a été rétablie. Théo se rend chez son ami Maurice Delbecq. Celui vit dans un coquet appartement mais il sait qu’il est surveillé par un individu qui se prétend retraité mais est un poète inféodé au système. Cela n’empêche pas Delbecq d’inviter Théo à une partie de pétanque aux Arènes de Lutèce pour la journée de la Poésie, Réda, qui fait partie du club des Poètes en Résistance, l’ayant défié. Puis il se promène dans le quartier du Marais.

Deux jours plus tard il remet son nouveau texte à la sous-directrice des affaires, etc. Mais celui comporte une fois de plus une petite phrase qui risque de choquer les amis de la Présidente Le Pen. Cela n’empêche pas la quinquagénaire de s’intéresser au corps juvénile de Théo et de pratiquer un corps à corps mixte.

Des lignes de métro ont été supprimées et pour se déplacer de nouveaux moyens de locomotion ont été créés : par exemple des pousse-pousse, conduits par des chômeurs Bac+7. On n’arrête pas le progrès. L’avantage réside dans l’absence de pollution. Mais Théo, après quelques démêlés (je saute des passages), se retrouve à Pau. Le service militaire a été rétabli, et les bonnes vieilles habitudes se transmettent. Et qui dit armée, dit résistance. Les démocraties dictatoriales, ou dictatures démocratiques, ont toujours favorisé l’éclosion de rebelles au pouvoir.

Dans les années 1950-1960, Geneviève Tabouis, célèbre journaliste politique, débutait ses éditoriaux radiophoniques par : Attendez-vous à savoir…

Marc Villard aurait pu reprendre à son compte cette antienne mais il préfère s’immerger dans une histoire de politique-fiction totalement inventée puisqu’elle se déroule dans quelques années. Et ce qu’il nous décrit ne peut en aucune manière se produire un jour, quoique, à la réflexion, on ne sait jamais comment peuvent réagir les électeurs qui se conduisent en moutons de Panurge. Il ironise pour mieux combattre l’amertume de l’évolution des idées politiques, surtout celles de l’extrême-droite. Le seul refuge réside en l’écriture, mais il arrive un moment où même celle-ci est bafouée. Ecrire oui, mais pas sur n’importe quoi et n’importe qui. La résistance passe par les mots, mais cela suffit-il ? Marc Villard, s’il dénonce certains propos tenus en toute impunité, s’il préfère anticiper avec l’espoir que cela ne se réalisera jamais, joue sur le ridicule, la dérision, il se moque, il s’amuse mais derrière les mots pointe l’amertume.

Spécialiste des textes courts, Marc Villard démontre une fois de plus son talent de conteur, piochant dans le terreau des idées malsaines pour mieux les mettre en évidence et les dénoncer. Mais il le fait avec subtilité et humour noir, à l’instar des caricaturistes d’autrefois.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
marc villard



Ballon Mort

Corvette De Nuit

El Diez

Harmonicas Et Chiens Fous

Hound Dog A Fait Un Rêve

I Remember Clifford

Jean-michel De Brooklyn

Juarez 1911

La Dame Est Une Traînée

La Fille Des Abattoirs

La Fille Des Abattoirs - Recueil De Nouvelles -

La Pierre Noire

La Vie D'artiste

Le Sentier De La Guerre

Petite Mort Sortie Rambuteau

Quand La Ville Mord

Rebelles De La Nuit

Sharon Tate Ne Verra Pas Altamont

Si Tu Vois Ma Mère

Tessa

Un Ange Passe à Memphis

Zina Et Lechien

livrenpoche
Chercher marc villard



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar




(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest