Meurtre D'une Milliardaire Suisse VALDEZ15

J. S VALDEZ

Meurtre D'une Milliardaire Suisse


Aux éditions L ECAILLER DU SUD

744

Lectures depuis
Le mercredi 23 Fevrier 2006

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
meurtre d'une milliardaire suisse

sur
Amazone

fleche
fleche

J. s VALDEZ




Une lecture de
L A

L A
Un double meurtre a été commis dans le mas « la Féline », à Ronnieux (Vaucluse). Les victimes sont deux femmes : madame Ingrid Kolbe, dirigeante d'un important groupe industriel et financier suisse, et son amie Floriana Lodi, aux activités mal définies. Le corps de madame Kolbe a été découvert dans sa chambre, celui de son amie a été retrouvé au pied de la piscine. L'une a succombé à une dizaine de coups de couteau de chasse dans le bas-ventre, l'autre a été abattue d'un coup de pistolet.
L'affaire est délicate et doit être traitée avec retenue. Non seulement il s'agit du meurtre de deux ressortissantes étrangères mais surtout l'identité de l'une des victimes ne peut que compliquer l'enquête. Le groupe Kolbe Technology possède une multitude de filiales qui couvrent des secteurs aussi divers que la phytothérapie, l'armement ou le cryptage. Et la presse anglo-saxonne n'a pas manqué, par le passé, de pointer des zones d'ombres au cœur de ces activités. Elle a, en particulier, accusé le groupe d'avoir équipé la Serbie, l'Iran et la Syrie.
Dans ces conditions, on comprend que les plus hautes autorités s'inquiètent du déroulement de l'enquête et ceci d'autant plus qu'elle relève des compétences territoriales de la gendarmerie, ce qui interdit de la confier au Service d'Investigation et de Recherche. En d'autres termes, elle risque d'échapper au contrôle politique.
Conscient des dangers que représente cette situation, le préfet Montier décide de faire appel au capitaine de gendarmerie Clara Wyler. Ils se sont croisés lors d'une précédente enquête et il a apprécié la discrétion et le professionnalisme du capitaine.
Très vite Clara Wyler met à jour un certain nombre d'anomalies. Pourquoi le meurtrier a-t-il utilisé un double mode opératoire ? Mais au-delà de ce fait, ce qui la déroute le plus est le contexte du crime :
« Voici une femme milliardaire en francs suisses qui ne bénéficiait d'aucune protection ni de gardes privés, ni des autorités françaises »
La perplexité de Clara Wyler atteint son comble lorsqu'elle apprend que les autorités suisses avaient fait une demande de protection mais que sa Direction Nationale n'y avait pas donné suite… Et comment se fait-il, qu'après l'avoir parachutée sur cette enquête, le préfet Montier rechigne à lui accorder des moyens matériels et humains ?

Nous soupçonnons à son titre le propos de ce polar. Sa lecture ne l'infirme pas. Avec « Meurtre d'une milliardaire Suisse » JSV nous convie à un voyage dans les milieux de la finance et des multinationales, dans cet étrange monde où derrière les apparences se dissimulent d'autres apparences, dans cet univers où tous les coups sont permis, où les alliances se scellent sous l'œil immatériel du papier-monnaie.
« On ne fait pas d'omelettes sans casser des œufs », certes, mais ces gens-là ne vous montrent jamais les omelettes…
Madame Ingrid Kolbe serait-elle l'un des multiples œufs d'une omelette aux ramifications internationales ?

Si « Meurtre d'une milliardaire Suisse » pointe la minceur de la frontière entre le politique et le délit, il souligne aussi la part de hasard et le sordide qui peuplent l'Histoire.
Mais au delà de ces éléments « Meurtre d'une milliardaire Suisse » est aussi la construction d'un monde
« Non pas le monde. mais un monde. Et construire un monde cela veut dire construire les ramifications de la complicité qu'il y a entre les personnages, les citations les mythes, les références, les lieux symboliques, les lieux de mémoire ».
Car c'est bien à cette tache que s'atèle J. S VALDEZ avec cette nouvelle enquête de Clara Wyler, l'une de ses héroïnes récurrentes, apparue dans Trente Loups Gris. Parallèlement à l'intrigue policière, il dessine son personnage, lui donnant à chaque page un peu plus d'épaisseur, de présence, de réalité. Son portrait, il le dresse à travers les souvenirs d'un pays qui n'existe plus et dont les seuls vestiges sont quelques prostituées catholiques et l'inusable Mercurio. Les pensées de Clara sont hantées par les souvenirs du Chili d'Allende, de l'histoire de ces milliers de victimes de Pinochet, de ces milliers de réfugiés, de ces militaires qui demeurèrent fidèle au gouvernement légal et qui, pour certains, comme le père de l'actuelle présidente, le payèrent de leur vie. Elles sont aussi habitées par les coutumes, les pratiques et les croyances ancestrales de ce peuple, par son identité indestructible.

« Meurtre d'une milliardaire Suisse » est un polar passionnant dont la lecture ravira tous les amateurs du genre et probablement bien au-delà.
 

livrenpoche
Chercher j. s valdez



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar