Je Pars Demain Pour Une Destination Inconnue TABACHNIK116

MAUD TABACHNIK

Je Pars Demain Pour Une Destination Inconnue


Aux éditions L'ARCHIPEL


Visitez leur site

870

Lectures depuis
Le mercredi 21 Septembre 2012

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
je pars demain pour une destination inconnue

sur
Amazone

fleche
fleche

Maud TABACHNIK




Une lecture de
JEANNE DESAUBRY

JEANNE DESAUBRY

Je pars demain pour une destination inconnueMaud TabachnikEditions l’Archipel, 2012Qui ne connait l’histoire d’« Exodus », ce bateau plein de rescapés des camps de la mort, qui, en 1947 tentèrent de rejoindre la Palestine. Israël n’existait pas, et la Palestine se trouvait alors sous mandat Britannique. Occupation serait un mot plus juste…Le pétrole était déjà une denrée fort convoitée et les états, déjà, étaient prêts à tout pour obtenir l’accès à l’or noir. Qui se souvient que les successeurs de Churchill firent le choix de soutenir le grand mufti de Jérusalem de l’époque, celui-là même qui avait signé une alliance avec Hitler ?Maud Tabachnik se souvient, elle, et rend compte du destin effroyable des rescapés des camps d’extermination, apatrides parce que sans papier, famille dispersée et dans la plupart des cas, disparue en fumée. À partir de 1946, ils furent maintenus assignés à résidence dans des baraques presque identiques à celles d’Auschwitz ou Treblinka. Elle se souvient et raconte la révolte de ceux qui ne voulaient pas rester sur la terre de leurs tortionnaires, et le formidable élan qui les poussait à rejoindre la « Terre Promise ».Il n’est pas vain de rappeler, au travers de destins individuels romancés se croisant et se rencontrant pour parfois s’aimer ou se perdre, que les malheureux d’Exodus finirent dans un camp allemand, gardés par des soldats allemands eux-mêmes prisonniers de guerre. On n’ose imaginer ce qu’eut d’effroyable ce retour derrière les barbelés auxquels ils avaient cru échapper.Bien sur, de la situation actuelle, des camps dans lesquels aujourd’hui les Palestiniens sont enfermés, Maud Tabachnilk ne dit rien. Mais ce qu’elle raconte, d’une plume documentée et sans concession pour les Anglais, ou la faiblesse du gouvernement français, est un portrait écœurant de la diplomatie internationale et de ses éternels arrangements avec la conscience. Et si les destins individuels dessinés en filigrane ne peuvent qu’émouvoir, c’est plutôt la nausée et la colère qui conduisent le lecteur page après page. Les alliances, les intérêts, publics ou privés, les besoins en pétrole et la rivalité politique doivent-ils, à tout jamais, être la seule règle ? Son évocation de Marga, Ike, Avraham ou Yoshi nous rappelle que la seule loi devrait être celle de l’humain. Vision romantique du monde ? Alors oui, je veux bien du qualificatif.La plume de Maud Tabachnik s’est davantage appliquée à la peinture historique, les personnages faisant, dans ce roman, plus figure de prétexte. Il n’en reste pas moins qu’ils incarnent profondément l’humaine condition face aux manœuvres de tous bords.Merci à Archipel, qui après les « Anneaux de la Honte » de Thomazeau (les jeux de 36 à Berlin) nous secoue la conscience en danger de ronronner entre loto et faits divers.Quant au titre, c’est l’inoubliable entame d’une lettre d’adieu écrite à Drancy…

Retrouvez
JEANNE DESAUBRY
sur
jeanne.desaubry.over-blog.com

Autres titres de
maud tabachnik



Gémeaux

L'étoile Du Temple

L'ordre Et Le Chaos

La Honte Leur Appartient

La Mémoire Du Bourreau

La Vie à Fleur De Terre

Le Festin De L'araignée

Le Sang De Venise

livrenpoche
Chercher maud tabachnik



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
5.28 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar