Rendez-vous Au Blockhaus De Bihen STURBELLE126

PHILIPPE STURBELLE

Rendez-vous Au Blockhaus De Bihen


Aux éditions RAVET-ANCEAU - POLARS EN NORD

712

Lectures depuis
Le mardi 11 Aout 2010

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
rendez-vous au blockhaus de bihen

sur
Amazone

fleche
fleche

Philippe STURBELLE




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Le blockhaus de Bihen, ou plutôt les trois blockhaus de Bihen, vestiges de la Seconde Guerre Mondiale, sont situés près du Crotoy, en baie de Somme. Et c’est là qu’est convié à se rendre Roland Mesclin, sans autre explication. Roland Mesclin, surnommé à tort le Meurtrier des labours, a décidé de rester dans ce petit village de Bihen où il a connu une mésaventure qui lui colle à la peau. Pourquoi est-il resté là à se reposer loin de son entreprise de transports en cars ? Peut-être parce qu’il couche avec Chantal Lelièvre, la gendarme de la brigade, enceinte de cinq mois, et non de ses œuvres. Bref il délaisse femme et enfants, ainsi que sa petite entreprise, sachant que sa secrétaire assurera le travail sans lui, et il se prélasse. Pour les habitants il est toujours le Meurtrier des labours et ils se chargent de le lui rappeler lorsqu’il se désaltère au café par exemple. Que les gens se gaussent de lui, ne le dérangerait qu’à moitié, mais qu’un individu lui enjoigne de partir, textuellement Fous le camp, on n’a pas besoin de toi par ici, dégage !, un libelle accompagné d’une oreille de cochon, ça c’est bien le genre de truc à l’inciter à s’incruster. D’abord il a rendez-vous avec le notaire pour la succession de ceux que théoriquement il aurait assassinés. C’est qu’ils ne sont pas aimables les autochtones, particulièrement Saubot, le garagiste, et à un degré moindre Ubu le cafetier ou encore les deux Blues Brothers dénommés Zeff et Adamo qui démontrent leur antipathie à l’aide d’armes à feu. Ils recherchent des diamants que Saubot convoie de Belgique en France bien cachés dans une boite de pralines et qui devrait être chez Désiré Floor, personnalité locale, et Germaine Guguposi, sa gouvernante et accessoirement maîtresse selon les rumeurs. Les deux victimes de Mesclin, soit disant, mais comme il avait été retrouvé attaché sur une chaise chez eux ce ne peut être lui ont conclu les autorités. N’empêche que quelqu’un n’apprécie pas du tout qu’il vadrouille à vélo dans la région, qu’il s’invite chez les défunts, qu’il fouille partout. Il indispose jusqu’à son amie Chantal et met en péril son ménage.

La première aventure de Roland Mesclin a été narrée dans Vacances picardes, et l’épilogue suggère que tout n’est pas véritablement fini. C’est comme dans Plus belle la vie, on croit les ennuis enterrés et vlan, d’autres surgissent prolongeant le suspense.Oscillant entre humour, parfois grinçant, et gravité, ce roman n’est pas désagréable à lire mais il y manque un petit quelque chose. Comme un bon repas qui laisse sur sa faim. Pourtant il y a quelques phrases qui font mouche telle celle prononcée par Chantal à l’encontre de son amant : Pour moi un flic, policier ou gendarme, devrait être une personne au service des citoyens avec mission de protéger, aider, porter secours. Maintenant on nous fait jouer le rôle de justicier. On réprime plutôt qu’on ne prévient. Les responsables politiques bassinent le peuple avec l’insécurité. Faire peur permet d’anesthésier tout le reste. Ou encore, un conducteur aimant déblatérer déclare à Mesclin qui faisait de l’autostop : Les gens se ferment, les maisons aussi, il n’y a plus de fraternité. C’est comme les tomates, elles n’ont plus de goût. Vous avez vu leur provenance, la Hollande ou la Bretagne, comme si on faisait venir le poisson de Clermont-Ferrand ! Si le produit n’est pas bon, comment voulez-vous que les gens le soient ?
Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
philippe sturbelle



Vacances Picardes

livrenpoche
Chercher philippe sturbelle



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.88 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar