Dreamworld -nouvelles- SIRE108

CEDRIC SIRE

Dreamworld -nouvelles-


Aux éditions LE PRE AUX CLERCS


Visitez leur site

203

Lectures depuis
Le jeudi 29 Janvier 2010

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
dreamworld -nouvelles-

sur
Amazone
fleche

Cédric SIRE




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

« Peu à peu, par à-coups, il se mit à écrire des contes. Des histoires rapides et pleines d’images, comme des feux d’artifice, qui invitaient le lecteur à plonger, lui aussi, dans ses abysses personnels ». Cette petite phrase extraite de Muse, l’une des neuf nouvelles composant ce recueil, pourrait s’appliquer à l’auteur, mais il ne faudrait pas faire l’amalgame entre le personnage décrit et Sire Cédric. « Avec surprise, même les lecteurs les plus conventionnels furent attirés par ces contes macabres et sensibles. Puis se mirent à dévorer tout ce qu’il faisait ». Souhaitons qu’il ne s’agisse pas uniquement d’un vœu pieux, mais que cela devienne réalité. Dans ces nouvelles le talent de Sire Cédric est manifeste, et il manie le fantastique avec maestria. Evidemment des thèmes récurrents se retrouvent dans ses textes empreints de poésie et de sauvagerie. Le principal de ces thèmes, c’est le rêve et son corollaire, le cauchemar. Des rêves, le plus souvent éveillés, qui vont rapidement se transformer en cauchemars, d’abord durant le sommeil puis envahissant peu à peu la réalité. Le miroir qui propose une face supposée normale, et derrière l’emprise du mal, sous forme de vampires diaboliques. Le noir aspirant le blanc. La mort se délectant de la vie. Dans Muse, par exemple, la rencontre entre une jeune fille narcissique et un jeune homme qui se déteste va conduire les deux personnages à se nourrir l’un de l’autre, le jeune homme puisant dans leurs relations mouvementées le grain de ses histoires, devenant célèbre, mais pas pour autant heureux. C’est par le sang qu’ils accompliront leur destin. Dans Cauchemar, un enfant qui a perdu sa mère est en butte aux tracasseries des autres enfants de l’orphelinat. Un des gamins mourra, comme d’autres personnes avant lui au contact de l’enfant et un policier chargé de résoudre les affaires tordues lui apportera sinon sa sympathie tout au moins sa compréhension. Mais les cauchemars rôdent. Dans Visionnaires, deux enfants, encore, sont « plongés dans leur éternel cauchemar ». Eux aussi, inséparables puisque jumeaux, sont tenus à l’écart de leurs condisciples. Nés pendant une éclipse de soleil, ils connaitront les affres de l’enfer durant une éclipse de lune. Cross-road, la première des nouvelles du recueil, est moins sanguinolente que les suivantes. Elle relève plus du conte de fées que d’histoires démoniaques dont Clive Barker et quelques autres auteurs sont les chantres. Deux garçons se rapprochent et deviennent amis car ils sont mis au ban de la classe et de la cour de récréation par les professeurs et les autres élèves. Pour leurs parents, les deux enfants entretiennent des idées bizarres, mais ils ne poussent pas plus loin leurs recherches d’explications. Un soir Christian découvre son lapin blanc mort dans sa cage. Il demande à Morgan de l’accompagner dans la forêt et les deux amis empruntent le chemin goudronné et s’engagent dans un sentier qui normalement n’existe pas. Avec la recommandation de Christian de ne jamais regarder en arrière, quoiqu’ils entendent, quoiqu’il se passe. Cette nouvelle qui se pose en introduction nous ramène à notre enfance, les autres nous plongent dans l’univers des adultes, un univers noir.

Le fantastique est le parent pauvre de la littérature populaire française. Sire Cédric s’érige en porte-drapeau de ce genre qui, s’il est suivi, devrait retrouver des couleurs.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/
 

livrenpoche
Chercher cédric sire



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
4.97 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar




(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest