Les Dames Blanches SIGUSSE36

ALBERT SIGUSSE

Les Dames Blanches


Aux éditions GUENOT


Visitez leur site

658

Lectures depuis
Le lundi 24 Janvier 2006

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
les dames blanches

sur
Amazone

fleche
fleche

Albert SIGUSSE




Une lecture de
RENE BARONE

RENE BARONE
C’est tout à fait par hasard que j’ai trouvé ce livre. Je consultais le site MauvaisGenres (c'était l'époque où ce site existait encore !) et j'étais “tombé” sur le nom de Albert Sigusse, auteur de l’excellent "La noyée de l’île" (La Chouette, n°94, 1958). Claude Mesplède l'ayant apprécié, je l’ai commandé.

Ce roman avait déjà été publié en 1968, aux Presses de la Cité, et Jean-Claude Zylberstein (aujourd’hui aux commandes de 10/18) écrivait alors dans le Nouvel Observateur : “Ce livre d’Albert Sigusse apporte une note d’une fraîcheur et d’une qualité assez inhabituelles”.

Effectivement dès les premières pages on est pris et par l’histoire et par le style :"Un nuage de coton dormait sur la mer depuis le matin. Toutes les quinze secondes, la sirène de brume gémissait. On ne voyait pas le haut de la Tour d'Arundel ni les deux jetées à l'entrée du port. Il n'y avait presque pas de vent, presque pas de houle. L'automne approchait sans fracas." Fraîcheur disait J.C. Zylberstein, peut-être parce que ce roman se passe au bord de mer, aux Sables d'Olonne, et que par quelques coup de pinceaux placés judicieusement ici ou là, l'auteur nous fait sentir ce climat :" L'air frais plaisait au visage. La brume semblait se lever à mesure qu'ils avançaient pour se refermer derrière eux. Le clocher avait disparu par-dessus les toits bas. On entendait le battement de la mer mais on ne la voyait pas encore. Elle était pourtant là, tout près, par delà ces haies de tamaris." Allez encore un passage :"Quelques estivants attardés jouaient au volley. Des bannières et des pavillons claquaient au vent frais du large. Un temps à vous rendre heureux d'être simplement en vie."

Et je pourrais en citer encore beaucoup. Mais la qualité de l'écriture ne serait rien sans une bonne intrigue. Et celle de ces dames blanches, bien que très classique au premier abord nous réserve de bien belles surprises. La découverte du corps d'une jeune fille dans les parcs à huître va conduire les policiers à s'intéresser à la famille Dubardeau. Il y a le père, professeur de faculté, qui s'intéresse de près à ses jeunes étudiantes, son épouse encore désirable, leur fils, fiancé à la victime, leur fille et son ami, sans oublier la secrétaire du professeur. L'assassin est-il parmi eux ? Qui sont ces dames blanches qui, comme des fantômes, semblent hanter les dunes la nuit venue ? On suit l'enquête avec un intérêt grandissant jusqu'à la surprise finale.

Un très, très bon roman policier, qui fut refusé en son temps (1958-1963) par six éditeurs. On se demande bien pourquoi. A moins que ce ne soit à cause de la révélation finale ? Mais chut … n'en disons pas plus, au risque de la déflorer.
Une de mes meilleures lecture de l’année et je n’ai qu’une hâte : lire les autres enquêtes du commissaire Hérard.
 

livrenpoche
Chercher albert sigusse



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar