Saucisse Face à La Crise SCOTTO125

SERGE SCOTTO

Saucisse Face à La Crise


Aux éditions JIGAL


Visitez leur site

712

Lectures depuis
Le lundi 3 Aout 2010

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
saucisse face à la crise

sur
Amazone

fleche
fleche

Serge SCOTTO




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE
Nous, humains, qui avons souvent la propension à émettre nos opinions de façon inopportune, manipulés par ceux qui savent mieux que tout le monde, qui crient plus fort que les autres, par les médias dont l’impartialité est à prouver, nous réagissons souvent à chaud et avec des préjugés déplacés. Or nos amis les bêtes, qui ne le sont pas tant que ça, sous des airs bonasses et détachés, sous regardent évoluer dans un monde qui part en déliquescence. Ainsi Saucisse, le teckel de Serge Scotto, maltraité à sa naissance par un pitbull hargneux, ce qui est je l’avoue un pléonasme, soigné par la SPA et faisait tout pour y rester sachant qu’il serait nourri et à l’abri des velléités brutales de ses congénères, est depuis une dizaine d’années le compagnon idéal de celui qui se prétend écrivain et ne doit sa renommée, presqu’aussi grandissante que Plus belle la vie, que par la traduction et la mise en forme sur le papier de ses réflexions. Car Saucisse ne manque pas de bon sens, comme l’affirme une banque qui se vante de vous en proposer près de chez vous, et regarde le monde de son œil canin percutant et écoute les divagations humaines, nous livre son analyse des événements marquant du monde politique, des dérapages verbaux des ministres, des administrations policières et sociales, qui bien souvent porte mal son nom de social, des faits-divers noyés dans l’avalanche des articles qui alimentent nos médias, de simples regards posés lors de ses déambulations avec son maître et ses propres aventures. Je ne vais pas vous recenser tout ce que notre ami canin préféré a pu observer du haut de ses vingt centimètres au garrot, mais vous proposer des miscellanées extraites de ses tribunes d’humeur et d’humour.Saucisse nous prévient dès les premières lignes de L’hypothèse du boudin : Il y a ce qu’on lit dans les journaux… et ce que vous lisez dans ma tribune. C’est peut-être souvent la même chose, mais rarement du même point de vue : par le petit bout de la lorgnette, ou plus exactement au ras des pâquerettes en ce qui me concerne !

Ainsi, pour Saucisse qui a toujours une oreille qui traîne, il semblerait que l’opinion publique s’émeuve pourtant d’un redoublement apparent des abus de pouvoir, excès de zèle, violences policières, gardes à vue intempestives et autres délits d’outrage éhontés à la moindre contestation… et de continuer ainsi : voilà comment on fabrique de la délinquance pour faire du chiffre, là même où l’on devrait plutôt de s’honorer de lutter contre ! Je sais, on va me reprocher d’avoir extrait des passages et peut-être de les en avoir sortis de leur contexte, de manipuler en quelque sorte le lecteur. Je me défends en rétorquant que le mieux est de lire cette tribune qui s’intitule Les chiens policiers.

Dans Moi ce que je veux, Saucisse revient sur une déclaration de Nadine Morano, laquelle s’exprime toujours par des phrases à l’emporte-pièce : Moi, ce que je veux du jeune musulman, quand il est Français, c’est qu’il aime son pays, c’est qu’il trouve du travail, c’est qu’il ne parle pas le verlan, qu’il ne mette pas sa casquette à l’envers. Alors en écoutant ce genre de discours, Saucisse ne peut pas ne pas réagir, et le commun des quidams non plus d’ailleurs. Et si Saucisse met en exergue et demande si Les exilés fiscaux qui se gavent de chocolats suisses et bronzent au soleil de Californie aiment-ils plus leur pays que nos jeunes musulmans ? Quant à la casquette de travers, Napoléon, qui eut la bonne idée de porter son bicorne en travers, n’est-il pas l’image même de la France ? Et j’irais même plus loin que Saucisse : un jeune musulman qui possède un handicap patronymique peut-il trouver plus facilement du travail qu’un quinquagénaire laissé sur le paillasson de son usine par un patron qui délocalise ? Et le verlan est une forme argotique bien plus vieille que Renaud qui ne l’a pas inventé.

Les exemples ne manquent, je ne vais pas vous décliner ici toutes les têtes de chapitres, et vous-mêmes en lisant ce livre, qui est un peu comme un recueil de nouvelles enrobé de réflexions philosophiques sages et canines, quoique je suppose le transcripteur d’ajouter ses propres méditations, ne manquerez pas de vous remémorer quelques déclarations, quelques événements qui vous auront fait bondir, et alors vous ne vous sentirez plus seuls dans votre coin. Saucisse se montre ironique, narquois, sarcastique même parfois, dans ses analyses, mais sans se montrer polémiste et de temps en temps il se dévoile comme un humaniste (si un chien peut aussi être humaniste !) avec tendresse.
Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
serge scotto



Alerte à La Vache Folle

Comme Un Chien

Saint-pierre Et Nuque Longue

Saucisse Is Watching You

livrenpoche
Chercher serge scotto



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar