Pères Et Fils SCILIEN223

ÉRIC SCILIEN

Pères Et Fils


Aux éditions JACQUES FLAMENT


Visitez leur site

355

Lectures depuis
Le mercredi 9 Novembre 2012

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
pères et fils

sur
Amazone

fleche
fleche

Éric SCILIEN




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Franck a trente-sept ans en 2002. Il a créé une petite salle de sport pour bobos en mal d’exercices physiques. Tradition familiale sportive, en quelque sorte. Son défunt père fut boxeur, de niveau correct, sans atteindre aucun titre de champion. Franck fut élevé par son oncle et sa tante, après le décès accidentel de son père. C’est aussi un mordu de sport, cet oncle au caractère dominateur, qui ne sut pas éviter la prison à son fils Mickaël. Plutôt désagréables pour Franck, les dîners familiaux occasionnels avec l’oncle et la tante. Lui-même s’essaya à la boxe étant adolescent, mais il mesura rapidement qu’il n’était pas à la hauteur. Ce n’est pas en buvant parfois un peu trop qu’il améliore sa condition physique. Toutefois, il reste un grand admirateur des combats de légende, qu’il collectionne en DVD.

Divorcé de Laure, Franck a un fils âgé de dix ans qu’il voit trop peu, Théo. Il est d’une constitution assez fragile. Son père n’est jamais parvenu à le convaincre de se muscler grâce à la pratique d’un sport. “De nature contemplative, Théo passe des heures autour de ses maquettes d’avion.” Un week-end sur deux ensemble, ainsi que les vacances, mais finalement peu de chose en commun, ni à se dire. Ce qui m’empêche pas Franck d’adorer ce fils bon élève, mais trop chétif, trop calme. De le trouver encore plus renfermé ces derniers temps, peut-être. Il est difficile de savoir ce qu’un gamin de dix ans a dans la tête. Franck non plus ne fut pas un garçon exemplaire, il ne se le cache pas. Laure ne semble pas inquiète. Pourtant, quand Théo évite un week-end chez son père, ça intrigue fortement Franck…

Il n’existe ni de père pouvant affirmer être parfait dans l’éducation d’un fils, ni de relation idéale entre parents et enfants. Chacun trimballe son propre vécu, fait de réussites et d’échecs. Ce que l’on transmet à la génération suivante est empreint de cette expérience. Ou devrait l’être, car souvent intervient ce facteur humain inévitable, la maladresse. La psychologie de l’enfant face à celle du parent, pas de heurts et de cris, mais une difficulté à se comprendre. Tel est le thème développé par Éric Scilien dans cette nouvelle de près de cinquante pages. Mis à part que son héros confond le Nuits-Saint-Georges avec du bordeaux, voilà un texte plein de qualités. Des portraits vivants finement dessinés, sans mièvrerie ni abuser des clichés, dans des situations crédibles.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com


Une autre lecture du

Pères Et Fils

de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

La langue française est riche. Elle possède de nombreuses locutions toutes faites, de proverbes, de maximes, d’aphorismes, en tout genre. Seulement parfois ceux-ci se contredisent. Ainsi affirme-t-on facilement Tel père, tel fils. Mais on peut également énoncer : A père avare, fils prodigue. L’une de ses deux assertions convient-elle à cette longue nouvelle, ou faut-il en trouver ou en inventer une autre pour expliquer les relations entre deux êtres humains ?

Franck, le narrateur, aime la boxe. Normal, c’est un fils de boxeur et lui-même a pratiqué ce sport, noble parait-il. Un héritage génétique qu’il n’a pas transmis à son fils Théo, dix ans.

Le coup de foudre avec Laure, la mère, le mariage puis après la naissance de Théo, la rupture. Depuis Franck peut accueillir Théo un week-end sur deux. Il ne sait pas quoi faire pour l’intéresser à sa passion, la boxe. Il lui propose de regarder sur DVD des matches de boxe, mais Théo n’est pas réceptif. Ce qui l’intéresse, c’est le modélisme. Les maquettes d’avion de guerre qu’il assemble, colle et peint avec minutie.

Depuis quelques temps, Théo est renfrogné, quasiment mutique. Il répond à peine lorsque Franck l’interroge sur ses notes, qui ont tendance à baisser, il ne veut pas aller au cinéma, regarder la télévision. Il s’enferme dans sa chambre et le dimanche soir Franck le reconduit chez sa mère, déçu, triste de ces deux jours gâchés.

Le père de Franck était boxeur mais il est mort alors qu’il était tout gamin. Lui non plus n’appréciait pas la boxe mais ce décès fut un déclic, et il s’est investi dans ce sport comme une brute. Atteignant même un niveau honorable. Mais la vie possède ses exigences qui balaient celles de l’être humain.

Trois générations, le grand-père, le père, le fils, dont le destin n’est pas linéaire et peut-être antinomique. Eric Scilien remonte le parcours de chacun avec comme pivot central Franck. Mais un père peut-il répéter les erreurs, si erreurs il y a eu, de son propre géniteur ou appliquer les préceptes inculqués ? Doit-il faire abstraction de la façon dont il a été élevé, ou effectuer un parallèle éducatif ? Quelles sont les valeurs réelles qu’un père peut ressentir et les transmettre à son fils ? Telles sont les interrogations qu’Eric Scilien pose au lecteur d’une façon détournée, sans vraiment les énoncer, mais qui remuent profondément l’inconscient, qui émeuvent, qui remettent en question bien des idées sur la pédagogie parentale.

Ce pourrait être également une parabole sur la lâcheté. Qui se montre le moins le moins courageux ? Celui qui fuit devant l’adversité ou celui qui se contente de donner des ordres sans vouloir se mouiller ?

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
Éric scilien



Comment Réussir Sa Vie Sans être Une Rock Star

livrenpoche
Chercher Éric scilien



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

4.69 euros au format Kindle
9.94 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar