La Ville Rouge ROVERSI109

PAOLO ROVERSI

La Ville Rouge


Aux éditions 10/18


Visitez leur site

654

Lectures depuis
Le samedi 23 Juin 2013

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
la ville rouge

sur
Amazone

fleche
fleche

Paolo ROVERSI




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Le braquage spectaculaire qui se produit à Milan le 27 février 1958 va marquer les esprits. Si le journaliste Dino Buzzati regrette que l'opinion publique ne soit pas tellement hostile aux truands, son collègue Mario Basile est très inspiré par ces malfaiteurs audacieux. Alors qu'à la même époque, c'est la fin des maisons closes, le jeune Antonio Santi est alors à peine âgé de quatorze ans. Élevé dans une honnête famille modeste, le garçon croit en sa vocation, devenir policier. Il admire le commissaire Nicolosi, qui n'a pas tardé à mettre en prison la bande du braquage de février. Malgré sa famille, Antonio Santi va s'engager dans la police. Après avoir fait ses classes à Rome, il rejoint bientôt le service de Nicolosi. “C'est l'incarnation parfaite du flic bourru. Réservé, couvert de cicatrices invisibles, il paie cher sa passion pour son travail et l'abandon de ses proches” explique-t-on à Antonio, qui se sent investi par la même mission que son supérieur.

En ce tout début de la décennie 1960, l'Italie ne manque pas de truands en tous genres. Tel ce Leandro Lampis, qui s'est surnommé l'Américain. Truand sans envergure, son début de carrière n'est guère glorieux. Mais en multipliant les braquages pour subvenir aux besoins de sa femme Chantal, il gagne une certaine popularité. Le journaliste Mario Basile finit par lui attribuer un nouveau surnom, le Soliste à la mitraillette. Suite à un gros hold-up dans une bijouterie, l'équipe de Nicolosi et d'Antonio Santi est rapidement sur la piste du Clan des Marseillais. Il suffit de bousculer les moins solides parmi ces gangsters, pour arrêter la bande franco-italienne avant qu'elle ne récidive. De son côté, Lampis est un éternel fuyard. Les policiers le traquent, harcèlent sa femme Chantal, mais il continue ses braquages. Il finira quand même par quitter l'Italie. Après un temps à Nice, Lampis rejoint Paris. Il y commet des hold-up toujours fructueux, mais bien plus risqués pour sa santé.

Roberto Vandelli est un peu moins âgé que son voisin d'enfance Antonio Santi. Très tôt, il a choisi la voie de la délinquance. À Beccaria, la prison pour mineur, le psy pourrait sentir qu'il s'agit d'un vrai dur. D'ailleurs, Roberto s'en échappe dès que possible. Âgé de dix-sept ans, il devient chef d'une bande, et réalise son premier braquage sérieux. À la même époque, il prend pour compagne la jeune Nina, qui n'a pas froid aux yeux, non plus. Il ne tarde pas à se faire un nom dans la pègre. En ce milieu des années 60, c'est au truand Pietro Cavalieri que s'intéressent Nicolosi et ses hommes. Cette bande a bientôt acquis de l'expérience. Le hold-up prend maintenant une tournure soi-disant politique pour Cavalieri, qui affirme “rançonner les banques”. En effet, la contestation commence à gagner la rue en Italie. D'imposantes manifestations étudiantes sont réprimées. Pour les flics, la chasse aux truands reste l'essentiel. Ayant épousé Carla, Antonio Santi va mériter ses galons de commissaire. Roberto Vandelli, truand de plus en plus aguerri, sera une de ses cibles...

C'est une magnifique histoire criminelle de l'Italie que nous raconte là Paolo Roversi. Ville ouvrière du nord du pays, autant que symbole d'une certaine richesse, Milan est aussi une des plus violentes en ces années soixante. Ce que le commissaire Nicolosi résume ainsi : “Milan est une ville où l'on vit et tue. C'est tout ce que tu as besoin de savoir pour devenir un excellent flic... J'oubliais une chose, la plus importante : en Italie, personne n'est innocent. Quand tu as compris ça, le reste suit.” Ce qui est parfaitement illustré par les affaires auxquelles le jeune flic Antonio va être associé. Néanmoins, il ne s'agit pas seulement de retracer son parcours et celui, à l'opposé, du froid et dur Roberto.

Certes, ils sont les fils conducteurs de cette traversée de l'époque. Pourtant, c'est le climat général qui donne toute sa force à cette sombre reconstitution. Ambiance plus légère, quand sont évoqués les musiques de cette décennie, ainsi que les concerts des Beatles puis, deux ans plus tard, des Rolling Stones. Mais réalité plus lourde dès qu'il s'agit des mouvements sociaux et, bien sûr, du monde violent de la pègre. Les nostalgiques s'en souviennent peut-être tel d'un Âge d'or. C'est oublier que, en France comme en Italie, se multipliaient les hold-up et les gros cambriolages, que le très actif banditisme armé faisait régner l'insécurité. Cette génération de truands passait pour héroïques aux yeux d'une partie de la population. Ce que l'auteur relativise. Intrépides, sans doute, ces malfaiteurs étaient surtout sans pitié. Grâce à une remarquable fluidité narrative, ce fascinant roman noir de Paolo Roversi restitue avec une belle justesse le contexte quotidien de ce temps-là.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com
 

livrenpoche
Chercher paolo roversi



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.88 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar