L’ambassadeur Des âmes ROCHER69

DOMINIQUE ROCHER

L’ambassadeur Des âmes


Aux éditions RIVIERE BLANCHE


Visitez leur site

1058

Lectures depuis
Le mardi 1 Decembre 2010

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
l’ambassadeur des âmes

sur
Amazone

fleche
fleche

Dominique ROCHER




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

La collection Angoisse du Fleuve Noir est devenue mythique au fil des ans, alors que du temps de son vivant elle n’a jamais connu l’aura et le succès de ses grandes sœurs Spécial Police et Espionnage. Aujourd’hui elle est très recherchée par les collectionneurs et donc pratiquement introuvable sauf à des prix souvent prohibitifs chez les bouquinistes spécialisés. Dans l’entretien accordé par Dominique Rocher à Richard D. Nolane, les ventes des romans de la collection Angoisse s’étalaient au début des années soixante-dix entre 10 000 et 35 000 exemplaires. Ce qui, comparé aux chiffres de ventes des deux collections citées ci-dessus (voir mon article sur les chiffres de vente du Fleuve Noir), ne comptait guère dans la balance commerciale. A cela une raison simple. Les lecteurs pensaient découvrir des romans dédiés au fantastique et comme ce genre littéraire ne fut guère prisé, et ne l’est guère plus aujourd’hui encore, ils n’ont pas été attirés par le contenu. Pourtant le titre même de cette collection annonçait la couleur : Angoisse. Et c’est bien l’angoisse qui prédominait, une angoisse parfois teintée de fantastique, mais également d’horreur ou de terreur.

L’Ambassadeur des âmes, courte nouvelle qui ouvre le recueil et donne son titre éponyme à l’ouvrage, m’a fait penser à un spot publicitaire tourné par George Clooney. Je vous laisse découvrir pourquoi et attardons nous sur le premier des deux romans qui figurent dans ce volume et ont été tous deux publiés dans la collection Angoisse au début des années 70.

L’homme aux lunettes noires. Marie a décidé de partir en Inde en compagnie de Marc, son amant. Avec Gilles son mari, ce n’est plus ça, quant à son fils Renaud, il est dans une institution en Suisse à cause d’une santé défaillante. Avant leur départ Marc et Marie dînent dans un restaurant chinois et sont abordés par une diseuse de bonne aventure. Bonne aventure, vraiment ? La Gitane « voit » du sang sur la main de Marie, une mort est annoncée. Pas de quoi refroidir les envies de Marie de tout quitter, Paris, son mari, son enfant, pour aller en Inde avec Marc. Car dans le bureau de son époux elle a découvert un dossier la concernant et révélant son incartade. Toutefois comme il n’est jamais inutile de prendre quelques précautions, elle propose à sa servante qui est enrhumée, le chauffage dans la chambre de bonne étant défaillant, de coucher dans sa chambre. De toute façon, ce n’est pas un problème puisqu’elle fait chambre à part avec son mari, comme cela est de coutume dans le grand monde, et ce soir là elle est ailleurs. Le seul petit hic, c’est qu’elle retrouve Anna assassinée avec toutes les conséquences que cela peut avoir sur son avenir. Tant pis, ce voyage, elle l’a voulu, elle le fera, et même si Marc n’est pas au rendez-vous au départ de l’avion, elle embarque comme cela était convenu. Elle remarque un homme portant des lunettes noires qui semble surveiller ses faits et geste. Arrivée sur place elle est prise en charge par un guide, Rani, qui s’impose à elle. Mais l’homme aux lunettes noires est souvent présent mais il possède la faculté de disparaitre aussitôt dès qu’elle tourne la tête. Elle le suspecte d’appartenir à la police, Interpol pourquoi pas. Et Marc qui n’arrive toujours pas alors que sa chambre d’hôtel est réservée.

Humeur le second roman présent dans ce volume, édité à l’origine sous le titre de Humeur rouge, met en scène un psychanalyste à la tendance masochiste refoulée, exerçant son métier pour le plaisir. Mais ses clients eux ont vraiment besoin de lui. Témoin ce patient du nom de Robert Hamelin, atteint d’un eczéma douloureux provoqué par sa nervosité, qui suit des séances de psychanalyse. Bizarrement ce psoriasis disparait lorsqu’il assiste à un accident, ou à un homicide, qu’il a provoqué. Son humeur, sa nervosité, son comportement caractériel peu à peu déteignent sur le médecin.

Les quatre autres nouvelles qui complètent l’ouvrage, La route du destin, Lov’machine, Meurtre à la page et Tu as dit vampire ? jouent sur le cauchemar, sur l’introspection des pensées de ceux qui côtoient le protagoniste auquel un docteur visionnaire a greffé une sorte de détecteur de mensonge, les effets parfois néfastes d’Internet, et enfin sur la visite intempestive d’un inconnu dans la chambre d’hôpital d’un jeune malade atteint de leucémie.

Ces romans et nouvelles d’une agréable facture se lisent avec plaisir, car si le fantastique n’est pas loin, c’est l’angoisse insidieuse qui se détache de ces textes. Pas de débordement d’hémoglobine, pas de complaisance, pas de sensationnel, pas de clichés, pas d’outrance dans l’horreur, tout réside le plus souvent dans la suggestion que dans la description.

Le lecteur retrouvera une constante dans pratiquement tous ces romans et nouvelles : la médecine représentée par des toubibs ou des infirmières. Pas étonnant puisque Dominique Rocher a fait des études d’infirmière avant de se tourner vers le journalisme. Elle explique d’ailleurs son parcours dans l’entretien réalisé par Richard D. Nolane. Alain Sprauel quant à lui a établi une bibliographie complète des œuvres de Dominique Rocher, romans nouvelles, et autres. Vous pouvez d’ailleurs retrouver l’auteur sur son site personnel que je vous conseille vivement de visiter : http://www.domique-rocher.com/ et vous serez sûrement intéressés de parcourir le catalogue des éditions Rivières Blanches. L’illustration de couverture est signée Arnaud Demaegd.
Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
dominique rocher



La Rouquine Tranche Dans Le Vif

Le Serpent Dans La Chaussette

Quai Des âmes

Sixties Blues

livrenpoche
Chercher dominique rocher



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

0.99 euros au format Kindle
4.47 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar