Nice-est RAYNAL98

PATRICK RAYNAL

Nice-est


Aux éditions BALEINE


Visitez leur site

726

Lectures depuis
Le mercredi 7 Decembre 2012

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
nice-est

sur
Amazone

fleche
fleche

Patrick RAYNAL




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE
Nice n’est pas nice !

Nice-est, c’est comme un nævus verruqueux qui dépare un joli visage, comme la tache sur le pétale d’une rose, comme l’étron dans une assiette en porcelaine de Limoges, comme… C’est l’envers, ou l’enfer du décor.

Les Vignasses, une HLM perdue parmi d’autres, une HLM dont les occupants, principalement des ressortissants de pays qui se trouvent de l’autre côté de la Méditerranée, oublient de payer le loyer. Spinelli, un encaisseur désabusé, est chargé par son patron de signifier aux locataires récalcitrants qu’à défaut de bon argent sonnant et trébuchant, c’est l’expulsion qui les attend. Un boulot qui n’enchante guère notre encaisseur de service, surtout lorsqu’il apprend que derrière tout ça se cache une vilaine histoire de gros sous et de terrain. Je t’achète, je te vends, tant pis pour les locataires démunis qui se retrouveront vite fait à la belle étoile.

Seuls quelques-uns auront le privilège d’être relogés.

Patrick Raynal trimbale son héros et son blues dans une ville qu’il connait bien. Patrick Raynal aime sa ville, mais ce n’est pour autant qu’il pardonne tout. Encenser le beau, c’est bien joli, mais ce n’est guère courageux. Dénoncer les imperfections, pour ne pas dire les magouilles, cela réconforte avec soi-même. Il faut savoir s’assumer et ce n’est pas en recouvrant de fleurs un tas de fumier que la pourriture disparaitra. Patrick Raynal le sait et ce n’est pas à sa ville qu’il en veut mais à ceux qui sont aux commandes.

 

Quant on vous dit que le roman policier, le roman noir est un reflet de la société ! Beaucoup trouvent futile ce genre de littérature, pourtant que de constats, de réflexions amères, de leçons devraient en être tirés. Patrick Raynal possède une façon bien particulière d’écrire, avec de nombreuses petites phrases, des métaphores, des formules percutantes.

 

Ce roman avait paru initialement en 1988 dans l’éphémère collection SOS Racisme chez Calmann-Lévy. Cette collection aurait mérité un plus grand retentissement, mais soit elle fut boudée par les lecteurs, soit le principe même ne fut pas concluant aux yeux de la maison d’éditions. Pourtant les titres qui ont été proposés valaient largement le détour. Cette collection SOS Racisme était-elle une bonne idée ? Ne prêtait-elle pas à confusion ? Certains auteurs, dont Patrick Raynal, sont tentés de le croire (voir Anthologie du Mystère 1989, entretien avec Jacques Baudou, Le Livre de Poche) mais il fallait avoir le courage de tenter cette expérience. Les thèmes abordés étaient le racisme, la ségrégation, la haine ou la peur de l’étranger. Etranger ne signifiant pas seulement celui qui est né au-delà des frontières, mais aussi de l’inconnu, celui qui traverse le village avec une horde de chiens hargneux à ses trousses, les gens du voyage, les handicapés, les marginaux… Et le titre même de la collection SOS Racisme, avait disparu de la couverture dès le cinquième titre, peut-être pour éviter de choquer certaines susceptibilités.

Les titres édités furent : Djemila de Jean-François Vilar (Mars 1988), Nice-est de Patrick Raynal (Mai 1988), Mississipi Delta Blues de Marie et Joseph (Aout 1988), Skinheads de Roger Martin (Octobre 1988), Billard à l’étage de Michel Quint (Mai 1989) Grand Prix de Littérature policière 1989 et L’encre de Chine de Frédéric Larsen (Mai 1989).

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
patrick raynal



Au Service Secret De Sa Sainteté

Dead Girls Don't Talk

En Cherchant Sam

Le Debarcadere Des Anges

Une Ville En Mai

livrenpoche
Chercher patrick raynal



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

0.99 euros au format Kindle
4.47 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar