Histoires Secrètes De Sherlock Holmes REOUVEN59

RENE REOUVEN

Histoires Secrètes De Sherlock Holmes


Aux éditions FOLIO POLICIER GALLIMARD

669

Lectures depuis
Le mardi 10 Fevrier 2010

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
histoires secrètes de sherlock holmes

sur
Amazone

fleche
fleche

René REOUVEN




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Que le grand détective rencontre Karl Marx (Marx et Sherlock Holmes, d’Alexis Lecaye) ou Sigmund Freud (La solution à 7%, de Nicholas Meyer), qu’il enquête sur une affaire d’espionnage en Écosse (La vie privée de Sherlock Holmes, de Michael et Mollie Hardwicke) ou qu’il recherche Jack l’Éventreur (Sherlock Holmes contre Jack l’Éventreur, d’Ellery Queen, ou Duel en enfer, de Bob Garcia), le personnage créé par sir Arthur Conan Doyle a été maintes fois utilisé au cinéma ou dans des romans apocryphes. Maurice Leblanc a même imaginé une confrontation entre son gentleman cambrioleur et le plus grand détective du monde (dixit Holmes) dans Arsène Lupin contre Herlock Sholmes. En 2010, le film de Guy Ritchie avec Robert Downey Jr et Jude Law, sobrement intitulé Sherlock Holmes, montre qu’il est une intarissable source d’inspiration.

Qu’aimons-nous chez lui ? Le fait qu’il compte sur son intelligence et son sens déductif pour tout résoudre, ou les failles de son comportement largement dues aux hallucinogènes ? À moins que notre préféré soit le Dr Watson, confident et biographe de Holmes, partenaire jouant volontiers la surprise pour ne pas déstabiliser son ami. Et Mycroft, ce frère aîné de Sherlock, membre d’un prestigieux club de gentlemen, qui fait partie de l’élite (secrète ?) des dirigeants de l’Empire britannique. Sans oublier le méchant universel, Moriarty, dont on suggère parfois que ce peut-être quelqu’un appartenant à la famille de Holmes. Toutes ces aventures se déroulent dans l’Angleterre victorienne, qui semble si puissante face à cette Europe instable de la fin du 19e siècle. Héros et contexte se mélangent, expliquant notre plaisir de suivre les éternelles enquêtes de Sherlock Holmes. Le fait qu’il s’agisse d’un des premiers héros apparaissant dans une série de romans et nouvelles en fait, bien sûr, un personnage historique pour tout amateur de Littérature populaire.

René Réouven (né en 1925) est un des rares auteurs incontestés par les admirateurs de Sherlock Holmes. Avec astuce et subtilité, il respecte le “canon holmésien”, la Bible établie d’après les écrits de sir Arthur Conan Doyle. Relisons cet extrait du Dictionnaire des Littératures Policières, de Claude Mesplède : “En 1982, il entame avec Élémentaire, mon cher Holmes (Prix Mystère de la critique) un cycle consacré à Sherlock Holmes, qu’il pastiche à merveille. Ainsi, Le bestiaire de Sherlock Holmes (1987) relate plusieurs enquêtes restées inédites du célèbre locataire de Baker Street (Le rat géant de Sumatra, Le cormoran des Orcades, etc.) Le détective volé (1988) propose quant à lui une singulière aventure : lassé d’entendre dire que son détective lui a été inspiré par le chevalier Dupin, Conan Doyle envoie Holmes et Watson enquêter sur Dupin et Poe en utilisant la machine à remonter le temps imaginée par H.G.Wells.”

La difficulté n’est pas de copier, d’imiter, de parodier, mais de conserver l’esprit des aventures de Sherlock Holmes. Le détective ne s’intéresse à un faits divers que s’il comporte suffisamment d’étrangeté énigmatique, comme on le voit par exemple dans Le chien des Baskerville. Un simple mystère, qu’il conclurait en une rapide démonstration, ne suffit pas à son génie disséquant les arcanes de la perfidie humaine. Conan Doyle a écrit des Sherlock Holmes jusqu’à ce que le jeu devienne trop pesant pour lui. D’autres y ont encore trouvé un certain amusement, comme René Reouven.

Les “Histoires secrètes de Sherlock Holmes” (celles que Watson a évoquées sans les raconter, et celles qu’il n’a jamais osé évoquer) sont aujourd’hui diffusées dans la collection Folio policier (en 1100 pages). Une bonne occasion de prolonger le plaisir de côtoyer le grand détective.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com


Une autre lecture du

Histoires Secrètes De Sherlock Holmes

de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Avec Boileau-Narcejac, Louis C. Thomas, Jean-François Coatmeur, René Réouven fut l’une des plus belles plumes de la collection Sueurs Froides de chez Denoël. Et il fut l’un des plus grands pasticheurs des aventures de Sherlock Holmes, respectant non seulement le Canon, mais imaginant une intrigue à partir d’affaires évoquées mais jamais écrites par le bon docteur Watson.

Ce recueil, dont la réédition était fort attendue des amoureux du mystère et du suspense comporte romans et recueils de nouvelles, et j’ai choisi de vous en présenter quelques uns, afin de vous faire une idée, pour ceux qui évidemment ne connaitraient pas encore cet auteur qui fut le fleuron du roman policier français pendant la vague du roman noir.

L’assassin du boulevard narre une des aventures de Sherlock, relatée par lui-même, ce qui est rare, Holmes n’ayant pris la plume que deux ou trois fois, laissant en général au docteur Watson le soin de raconter ses enquêtes. Or cette aventure se déroule en 1893 et 1894, levant le voile sur une partie des trois années d’ombre se déroulant entre sa disparition dans les chutes de Reichenbach, voir Le dernier problème dans Les mémoires de Sherlock Holmes, et sa réapparition dans La maison vide, première de ses enquêtes relatée dans Le retour de Sherlock Holmes. René Réouven, en véritable historiographe, comble les lacunes de Watson concernant les tribulations holmésiennes. Mais René Reouven ne se contente pas de mettre en scène le célèbre détective, il fait également revivre pour la plus grande joie de ses lecteurs, et dans un souci d’exactitude qui l’honore, en bon documentaliste qu’il était, des personnages réels et savoureux, parfois au destin tragique, que ce soit sous leur véritable patronyme, ou sous un nom d’emprunt. Le tout donne au récit un air de véracité rendant le personnage de Sherlock Holmes un peu moins mythologique.

Le bestiaire de Sherlock Holmes est un pastiche particulièrement réussi et en digne élève qui rivalise le maître, René Réouven solutionne quatre énigmes évoquées en filigrane par Watson lors de la retranscription des enquêtes de son compère et ami. Il s’agit des épisodes suivants : Le politicien, le phare et le cormoran, L’affaire du rat géant de Sumatra, La boite d’allumettes contenant un ver mystérieux et enfin, L’histoire de la sangsue. Mêlant là aussi personnages réels et imaginaires, l’auteur a distillé de façon saisissante ses histoires-tiroirs et les révélations qu’il nous propose ne manquent pas d’être surprenantes, et pourtant indubitables. Que ce soit relatif à l’un des épisodes de la guerre 14-18, la solution de l’énigme de la fameuse bête du Gévaudan qui sévissait en France en 1765, ou encore l’origine de l’un des romans de H.G. Wells. Cet ouvrage célébrait la naissance littéraire de Sherlock Holmes.

Avec Le détective volé, René Reouven place la barre encore plus haut, à la plus grande joie de ses lecteurs et admirateurs puisqu’il envoie Sherlock Holmes et son biographe sur les traces du Chevalier Dupin et de son créateur Edgard Poe. Grâce à une astuce fort obligeamment prêtée par H.G. Wells, Conan Doyle envoie ses personnages dans le Paris des années 1830, irrité qu’il est d’entendre que Sherlock et son ami ne seraient que des copies, des imitations du chevalier Dupin. Pourquoi ne pas l’accuser de plagiat, pendant qu’on y est ? Ce voyage, même s’ils ne rencontrent pas le célèbre chevalier, ne sera pas infructueux, ne sera pas effectué en vain, puisque nos deux héros britanniques feront la connaissance de Vidocq, l’ancien bagnard et ex-chef de la sureté, reconverti comme détective privé, ainsi que d’un curieux assassin poète, Lacenaire. Mais ce voyage parisien s’avère incomplet, aussi un second voyage, situé lui dans l’Amérique de 1849 devient nécessaire. Holmes et son ami Watson apprennent la mort d’Edgar Poe dans de curieuses circonstances. Ce qui les conduit à effectuer une enquête mouvementée, et dans laquelle Watson sort du rôle falot qu’on lui prête habituellement. Une fois de plus René Reouven, en mariant avec habileté imagination et faits réels nous propose un petit bijou. Pas tout à fait pastiche ni parodie, pas tout à fait à la manière de… ce roman est à considérer comme un hommage rendu à Conan Doyle par un admirateur qui se montre l’égal, sinon plus, du maître.
Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
rené réouven



L'assassin Du Boulevard

La Verite Sur La Rue Morgue

Souvenez-vous De Monte-cristo

livrenpoche
Chercher rené réouven



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

0.99 euros au format Kindle
4.47 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar