L’affaire Du Noyé Qui Danse POMMIER119

PATRICK POMMIER

L’affaire Du Noyé Qui Danse


Aux éditions COOP-BREIZH


Visitez leur site

697

Lectures depuis
Le dimanche 1 Aout 2011

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
l’affaire du noyé qui danse

sur
Amazone

fleche
fleche

Patrick POMMIER




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE
Les Enquêtes de Léo Tanguy N° 15

Alors qu’il est occupé à vérifier une rumeur concernant une vague histoire de disparitions de clandestins en Bretagne, et semble-t-il dans d’autres régions qui bordent le littoral, Léo-Alistair Tanguy est contacté par son ami Jo, un journaliste localier qui ne manque pas de l’informer dès qu’un fait-divers est susceptible de l’intéresser. Léo Tanguy est un cyber enquêteur, et son site, très suivi, lui permet de vivre. Chichement, mais suffisamment pour ne pas dépendre de qui que ce soit. Il dort dans un combi aménagé et peinturluré extérieurement, ou chez ses parents, ou chez des copains, accessoirement chez une représentante de la gente féminine dont il fait la connaissance lors de ses pérégrinations. Jo lui a appris qu’un pêcheur, braconnier de coquilles Saint-Jacques dans la baie de Saint-Brieuc, s’est trouvé nez à nez avec un noyé flottant entre deux eaux. Une rencontre qui a failli lui faire perdre son souffle, phénomène qui peut être préjudiciable, mais il s’est ressaisi rapidement. Le défunt ne s’est pas noyé accidentellement, et cette déduction n’est pas due à la position bizarre dans laquelle il a été retrouvé, les bras tendus à l’horizontale, la cuisse gauche idem et la jambe droite tendue vers le fond. Une position dite de la danseuse. La cheville de cette jambe droite était attachée à un cordage lesté par quelques mètres de chaine. L’intérêt de Léo est éveillé par le statut du mort.

Pêcheur, Loïc Pondemer travaillait seul à bord de son petit chalutier-coquillier, mais surtout il était très impliqué dans la lutte contre l’exploitation forcenée de la coquille Saint-Jacques. Des directives européennes ont changé la donne, la réglementation concernant les quotas et les dates de pêche créant une confusion et surtout un ramassage acharné de la coquille en dépit du bon sens. Les coquilliers étant amenés à faire tout et n’importe quoi face aux navires-usines qui utilisent des dragues et laissent après leurs passages un fond marin dépouillé. Léo décide donc de se rendre sur le port du Légué, entre Saint-Brieuc et Plérin sur mer, et requiert auprès de son ami Gildas un gîte. Le meilleur moyen pour obtenir des renseignements étant de délier les langues à coups de vin blanc dans des bars, Léo ne se prive pas de payer quelques tournées tout en se faisant passer pour un écrivain. Selon les pêcheurs, Loïc Pondemer n’était guère apprécié à cause de ses prises de positions, pourtant empreintes de bon sens, mais la logique financière prévaut, même si c’est au dépend des ressources naturelles maritimes.

Léo fait la connaissance de Fanch dans un bar et les deux hommes se donnent rendez-vous le lendemain sur le port. Mais la rencontre est avortée par la défection du marin pêcheur. Selon toutes probabilités il a peur. Une désagréable surprise attend également Léo qui retrouve son combi les quatre pneus crevés. La fille de Fanch lui remet une enveloppe de la part de son père. A l’intérieur, une feuille de papier sur laquelle sont inscrits quelques mots : Legoux(cc) - les Russes. Un message énigmatique qui sera résolu grâce à Jo et qui le met sur la piste d’un bateau-usine, le Sea’s Friend 8 et une société, la Sovapêche, une société française déclarée à Lorient et dont les bateaux flottent sous pavillon de complaise, la majorité des actions étant détenue par un consortium malto-luxembourgeois et dont les capitaux seraient d’origine étrangère. Certtina avancent la piste de pays de l’Est. Une jeune femme s’intéresse au travail supposé d’écrivain de Léo et s’attache à ses basques. Seulement Léo dérange, et il découvre la fille de Fanch salement amochée.

Patrick Pommier, fidèle participant au festival du roman noir de Lamballe, était vétérinaire de profession. Mais sa passion était bien l’écriture et les amateurs de jazz ont pu lire quelques-unes de ses nouvelles dans Jazz Magazine, et les tenants de la littérature policière et noire ont pu le découvrir dans des magazines comme L’Ours Polar ou Ligne Noire. Il avait écrit un roman, Jazz gardé, qui aurait dû être publié dans la collection du Poulpe, mais les aléas de l’édition et les difficultés rencontrées durant quelque temps par les éditions Baleine ont fait que ce roman avait été retravaillé avant d’être publié aux éditions du Layeur. Suite à la proposition de Gérard Alle, l’un des créateurs du personnage de Léo Tanguy, il avait accepté d’apporter sa contribution pour un épisode de cet enquêteur breton. Malheureusement Patrick Pommier est décédé le 20 mars 2009, à l’âge de 52 ans. Il n’avait pas eu le temps de peaufiner son roman et c’est Frédéric Prilleux, qui le connaissait bien, qui a mis la dernière mais à cette Affaire du noyé qui danse, avec la complicité de Monique l’épouse de Patrick. Un très bel hommage et il eut été dommage de laisser ce manuscrit dans un tiroir. D’autant que ce roman dénonce certaines pratiques financières et maritimes, et le lecteur pourra se poser des questions lorsqu’il achètera dans son magasin habituel des préparations dites à base de coquilles Saint-Jacques. Il pourra remarquer également, mais était-il besoin de le souligner, que l’administration et le gouvernement savent profiter et s’accaparer du travail fini que d’autres, ayant tiré les marrons du feu, leur apporte sur un plateau… de fruits de mer. Un ouvrage hautement recommandable à lire sur des plages bretonnes cet été.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/
 

livrenpoche
Chercher patrick pommier



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

4.73 euros au format Kindle
9.99 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar