Les Pavés De L’enfer PIERQUIN178

GEORGES PIERQUIN

Les Pavés De L’enfer


Aux éditions VAUGIRARD

683

Lectures depuis
Le dimanche 29 Juillet 2013

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
les pavés de l’enfer

sur
Amazone

fleche
fleche

Georges PIERQUIN




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

A sa sortie de la prison centrale de Nîmes, Patrice Meffre est quelque peu déboussolé, désorienté. Il vient de purger cinq ans dans une geôle, coupé du monde extérieur, et même s’il pouvait suivre les infos, ce n’est pas pareil. Comme une seconde naissance.

Son copain Riton l’attend à la porte et le prend en charge. D’abord une bonne bouffe, histoire de se caler l’estomac, d’appréhender une nouvelle vie, d’entamer dans la bonne humeur son retour à la liberté. Patrice a décidé de marcher désormais dans le droit chemin, de ne plus se laisser tenter par de minables braquages qui irrémédiablement le conduiraient en prison. Non merci, il a assez donné de sa jeunesse pour ne plus recommencer.

Mais en cinq ans, la terre a tourné, les prix ont augmenté, eh oui, quoiqu’on dise, et Josy sa compagne a trouvé un ami pour lui réchauffer les pieds les soirs d’hiver. Mais bonne pomme, Josy va recommander le brave Patrice à son patron, et lui dégotter un emploi, encouragée en cela par son amant René. Pas de rancune, tout va bien, copain-copain. Mais pas n’importe quoi comme boulot ! Convoyeur dans une grosse société de transports de fonds. Et Patrice ignore certaines choses et ne pense même pas qu’il pourrait être manipulé.

Avec Les pavés de l’enfer, Georges Pierquin nous offre son cinquantième roman consacré à la saga du commissaire Ottaviani et à ses limiers. Dans la bonne humeur il nous raconte une histoire agréable et solide. Une histoire où tout le monde se fait piéger, même le lecteur, avec virtuosité.

Le crime ne paie pas, certes, mais à malin, malin et demi. Et tel est pris qui croyait prendre. Mais foin de toutes ces déclarations convenues, banales et éculées, et savourez plutôt cette petite phrase extraite du roman : le thermomètre était si bas qu’on se demandait chaque soir s’il réussirait à passer la nuit.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
georges pierquin



Flic, C’est Ma Vraie Nature

Le Mort Avait Les Ongles En Deuil

Seule Dernière Tue

U Troppu Stoppia

livrenpoche
Chercher georges pierquin



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
4.97 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar