Flic, C’est Ma Vraie Nature PIERQUIN181

GEORGES PIERQUIN

Flic, C’est Ma Vraie Nature


Aux éditions VAUGIRARD

723

Lectures depuis
Le dimanche 29 Juillet 2013

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
flic, c’est ma vraie nature

sur
Amazone
fleche

Georges PIERQUIN




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE
A peine débarqués à Orly en provenance de Corse où ils ont passé quelques jours de congés réparateurs et familiaux, le commissaire Ottaviani, Marylin dite sa Blondeur, Jean-Toussaint leur garçonnet et l’inspecteur Pietri dit Bastos qui cumule les fonctions d’ami, de cousin et de parrain, sont immédiatement mis dans le bain.

Comme le proclame Ottaviani, Flic, c’est ma vraie nature, il n’a pas son pareil pour renifler les entourloupettes. Un barbu qui s’engouffre comme un voleur dans un taxi, le dit taxi qui roule à tombeau ouvert vers Paris, il n’en faut pas plus pour exciter la curiosité de nos anti-gangs. La conscience professionnelle existe. D’autant qu’à une bifurcation sur le périphérique, à la hauteur de la Porte d’Orléans, une voiture qui vient d’être dépassée par le taxi explose sans raison apparente, ralentissant la circulation.

Des débris de la carcasse, les flics retirent un cadavre carbonisé et une mallette contenant des billets de banque et des papiers calcinés. Une rapide enquête auprès de la compagnie de taxis permet de localiser rapidement le barbu aux cheveux noirs. Un homme qui du jour au lendemain change d’apparence, devenant blond et imberbe. Bizarre. Bastos, qui malgré une fiancée l’attendant imperturbablement au pays natal, ne rechigne pas sur les bonnes fortunes et les conquêtes faciles, trouvera une aide précieuse en la fille délurée d’une concierge. Quant à Ottaviani, il s’apercevra que si les politiciens tergiversent à propos de l’Europe, d’autres anticipent et plantent déjà leurs jalons au-delà des frontières.

Malgré une intrigue un peu mince, Georges Pierquin, qui a du métier et nous a habitué à plus élaboré, nous propose un livre agréable à lire. Une pointe d’humour omniprésente, un zeste d’érotisme, de l’action sans brutalité excessive, une écriture facile, quoique l’emploi contestable de mots d’argots désuets, une construction solide et quelques réflexions frappées du sceau du bon sens, en font un ouvrage pétillant. Il est vrai que la Blanquette de Limoux chère à l’auteur, y contribue pour beaucoup. On ne peut pas toujours être bon, mais Georges Pierquin n’est jamais mauvais. Subtil distinguo.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
georges pierquin



Le Mort Avait Les Ongles En Deuil

Les Pavés De L’enfer

Seule Dernière Tue

U Troppu Stoppia

livrenpoche
Chercher georges pierquin



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.88 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar




(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest