Matin Brun PAVLOFF134

FRANCK PAVLOFF

Matin Brun


Aux éditions CHEYNE


Visitez leur site

883

Lectures depuis
Le mardi 25 Janvier 2012

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
matin brun

sur
Amazone

fleche
fleche

Franck PAVLOFF




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Tout commence par une ordonnance gouvernementale anodine. Pas de quoi fouetter un chat. Du moins, c’est ce que pensent Charlie et son ami narrateur. L’état à décidé, il n’y a qu’à s’exécuter, sans se poser de questions. Enfin, quand je dis s’exécuter, il s’agirait plutôt d’exécuter, de se débarrasser, des chiens qui ne répondent plus à la norme imposée. Tous ceux qui ne sont pas bruns sont destinés à l’abattage. Charlie et son ami ne s’offusquent pas de cette décision. A part boire des bières et jouer à la belote, le reste ne les touche pas. Charlie a dû se plier à cette, mais la loi c’est la loi.

Mais ce n’est qu’un début car les chats sont eux aussi traqués. Seuls les chats roux sont acceptés. Que fait-on dans ce cas ? On se plie aux injonctions, tout simplement. Ils subissent sans se poser de questions, sans se rebeller. Seulement l’état s’attaque aussi aux livres. Sont interdits tous les ouvrages dans lesquels sont représentés des chiens et des chats ne possédant pas cette couleur unique, brune. Tout s’enchaîne inexorablement…

Ceci n’est qu’une courte nouvelle de fiction, d’anticipation, seulement sous cette parabole se cache une vision de notre avenir qui n’est pas rose. Je ne vais pas rappeler les exactions commises sous le IIIème Reich. Plus jamais ça direz-vous ! Ah bon, mais que se passe-t-il de nos jours lorsqu’un ministre de l’Intérieur se glorifie d’avoir dépassé de plus de 17% le quota, qui lui avait été fixé, du nombre d’expulsions d’étrangers en France (Agence Reuters du 10/01/2012). Content de lui, la main sur le cœur. Facile, il n’a pas de cœur. Je ne crois pas qu’il ait lu ce texte, mais de toute façon il est au-dessus de tout ça. Ce n’est pas de la politique, une simple prise de conscience.

Cela me rappelle un sketch de Fernand Raynaud. Le douanier, qui disait à peu près ceci : J’aime pas les étrangers. J’suis pas bête, j’suis douanier. J’aime pas les étrangers, ils prennent notre travail. Dans mon village, il y avait un étranger. On lui a dit de partir, lui, sa femme et ses enfants. Alors il est parti. Depuis on n’a plus de pain dans le village. Il était boulanger !

Edité en 1998 sans tambour ni trompette, Matin brun s’est vendu depuis à plus 1 580 000 exemplaires et a bénéficié de douze réimpressions. Il est étudié dans certaines écoles. Mais le message a-t-il été compris par tous ? Pas sûr !

 

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
franck pavloff



Foulées Noires

Le Vent Des Fous

L’homme à La Carrure D’ours

livrenpoche
Chercher franck pavloff



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

4.73 euros au format Kindle
9.99 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar