Rappelez-vous Ce Qui Est Arrivé Aux Dinosaures PAULIN121

FREDERIC PAULIN

Rappelez-vous Ce Qui Est Arrivé Aux Dinosaures


Aux éditions PASCAL GALODE EDITEURS *

282

Lectures depuis
Le vendredi 24 Septembre 2011

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
rappelez-vous ce qui est arrivé aux dinosaures

sur
Amazone

fleche
fleche

Frédéric PAULIN




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Malgré la vigilance d’un gouvernement efficace, une envahissante épidémie de grippe mortelle a franchi nos frontières. Que nul ne s’inquiète, la Ministre de la Santé a commandé à prix d’or des millions de vaccins. Avant qu’ils ne soient disponibles, des métropoles françaises sont déjà infectées par le virus. C’est le cas vers l’Ouest, dans cette grande agglomération. Cela n’empêche pas la police de remplir localement ses missions prioritaires. Pour “faire du chiffre”, étrangers à expulser et consommateurs de shit sont des cibles rentables. Piéger en plein centre-ville deux jeunes gitans agressifs sur leur scooter, voilà une belle prise. Le capitaine quadragénaire Paul Gascogne avec ses adjoints, Österberg et Ruiz, forment une bonne équipe de la BAC, Brigade Anti-Criminalité. Ils traquent les petits voyous tandis que d’autres tentent de soigner les malades de la grippe.

Participant à l’économie parallèle des quartiers du sud de l’agglomération, Farid, son cousin Zinedine et leur ami noir Ronald sont des dealers ambitieux. En vertu de la réponse sociale face à la délinquance, une association de réinsertion leur donne les moyens d’ouvrir un kebab. Bonne couverture pour blanchir les gains du trafic de drogue : les employées associatives s’en doutent, mais les officiels n’y voient que du feu. Yann Blizik est un caïd des cités, dont le train de vie a fini par alerter les flics. Son activité commerciale ludique, des châteaux gonflables, ne justifiaient guère ses gros revenus. Ce malencontreux revers de fortune, Blizik le doit au lieutenant Mordefroid de la brigade des Stups, dont il est devenu un des indics. Car il reste bien informé sur le bizness, Blizik. Il connaît bien le trio de Farid, et sait comment coincer leur fournisseur de dope, Black Francis.

Il y a ceux qui s’activent pour sauver les victimes de la grippe : le docteur Elvis Dubrinfaux, le lieutenant des pompiers Tarasit, la compagne de Mordefroid qui est médecin en pédiatrie. Partout, la maladie fait des ravages catastrophiques. Et puis, il y a les flics qui espèrent alpaguer les trafiquants : Gascogne avec son équipe, épaulant Mordefroid et la sienne. Le procureur préfère qu’on oublie Farid et compagnie. Leur paravent légal étant subventionné par de l’argent public, on risque un scandale. Les médias se régalent d’infos alarmantes, les soignants sont débordés, la parano s’installe dans la population, la grogne monte chez les plus rebelles, un fort absentéisme pour cause d’état grippal sévit parmi les policiers. Paul Gascogne tente de préserver ses deux fils de l’épidémie. Dans ce chaos, il s’interroge sur certains de ses collègues, peut-être corrompus…

C’est une comédie noire qu’a concocté Frédéric Paulin pour ce roman fictionnel. En réalité, jamais la contagion par la grippe A n’a touché la France, pays qui n’a pas acheté de vaccins à outrance. Dans cette histoire, l’agglomération rennaise qui sert de décor n’est assurément pas Rennes. Quant aux méthodes exposées, sociales dépensières ou policières répressives, nos sages responsables politiques les désapprouveraient avec vigueur. Bien sûr, nos médias ne songeraient pas à semer la panique autour d’un grave problème de santé. Aucun jeune délinquant ne taguerait des voitures de police avec l’inscription “keuf inside”. Contexte d’un pays confronté à un épidémique virus de délinquance et de grippe : il vaut donc mieux en sourire.

L’humour réside également dans les patronymes. Parmi les flics, on croise des figurants nommés Jean-Marc Rouillan (partisan de l’action directe ?) ou Andréas Schatzmann (lecteur de Maurice G.Dantec ?). Paul Gascogne, comme la région éponyme, hommage au footballeur anglais presque homonyme, ou juste un gars qui cogne ? Gardons Newell Österberg (cent trente kilos) pour les initiés : l’original est bien plus ascétique, mais s’est aussi shooté. Outre ces clins d’œil et un regard ironique sur notre société, l’intrigue (un brin décalée, oui) élaborée par Frédéric Paulin est fort réjouissante et de belle qualité.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com


Une autre lecture du

Rappelez-vous Ce Qui Est Arrivé Aux Dinosaures

de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Imagez un feu d’artifice : Oh la belle bleue (Pour les policiers de la BAC) ! Oh la belle rouge (Label rouge ? pour les jeunes femmes de l’association d’Entraide et vous) ! Oh la belle verte (Pour l’herbe qui circule dans la ZUP Sud) ! Oh la belle blanche (Pour les masques destinés à se protéger du virus H1N1) ! Oh encore une blanche (Pour la drogue dite dure)… C’est ainsi que débute le roman de Frédéric Paulin, stylistiquement parlant.

L’action, un catapultage d’événements plus réellement, se déroule dans une ville de l’ouest de la France, Rennes plus précisément quoique le nom ne soit jamais cité. Le lieutenant Paul Gascogne, qui officie à la BAC (Brigade Anti-Criminalité) tente d’intercepter deux petits loubards qui circulent en scooter et s’amusent à bousculer les piétons sur leur passage, au risque d’en blesser comme l’a été la copine de l’un des fils de Gascogne, d’où son ressentiment. La souricière mise en place s’avère efficace, à tel point que les loustics dérapent et l’un d’eux est grièvement blessé. Aussitôt les policiers appellent les secours qui tardent à arriver. D’abord c’est le toubib, Elvis Dubrinfaux qui arrive, puis les pompiers. Enfin soupire Gascogne qui poireaute depuis de longues minutes en compagnie de ses hommes, Newel Österberg, un vieux de la vieille, et Pablo Ruiz, un jeunot. Pour Gascogne, Österberg est plus qu’un membre de sa section, c’est presqu’un ami. Cela ne l’empêche pas d’être irrité par les propos racistes que Newel, surnommé Jean-Marie c’est tout dire, tient des propos que confirment Ruiz et dont la teneur devrait être aboli dans le langage policier. Le docteur Dubrinfaux et les pompiers ont été appelés afin de secourir une dame âgée qui semblerait atteinte de la grippe A, dite aussi aviaire, porcine, mexicaine ou encore H1N1.

Pendant ce temps, ou presque, Farid, son cousin Zinedine et Ronald, se partagent un pétard au pied d’une tour de la ZUP sud, pensant à leur avenir de petits loubards, sections dealers et racketteurs. Ils aimeraient bien se voir en leaders de dealers. Ils sont abordés par deux salariées d’une association qui travaille en partenariat avec les services sociaux de la mairie. Martine Miossec et Eve Mauléon, d’Entraide et Vous, sont chargées de recruter des jeunes dans le cadre de la réinsertion et de leur proposer de les aider à créer leurs entreprises. Ce qui, vous l’avouerez, part d’un bon sentiment. Mais personne n’est intéressé par ces projets aléatoires. Alors les deux jeunes femmes décident d’inverser la tendance. Elles savent que Farid et ses deux compagnons traficotent dans l’herbe. Elles leur suggèrent que, en investissant leur temps dans la confection et la vente de kebabs et autres spécialités pas forcément locales mais prisées par une population grandissante d’adolescents, ils pourraient, éventuellement, si cela les tentait, en se partageant les tâches, cumuler les emplois. Par exemple tandis que l’un des trois compagnons est aux fourneaux, les autres pourraient étendre leurs activités de dealers en pourvoyant d’autres substances, et que l’argent ainsi acquis serait absorbé dans le chiffre d’affaire de la restauration. Justement, à quelques kilomètres de là, une échoppe dans un centre commercial pourrait leur convenir. Marché conclu.

Et c’est ainsi qu’un aréopage de personnalités, la mairesse en tête et quelques pontes, organise l’ouverture du Kebab Babek (Original, non ?) et se presse lors de l’inauguration. Félicitations, petits fours et champagne à l’appui, sont adressées aux jeunes entrepreneurs.

Par un de ses informateurs, Mytho Yann, le lieutenant Mordefroid qui lui travaille à la Brigade des Stups, est informé de la venue d’un grossiste en provenance de la région parisienne, Black Francis. Une bonne prise se profile à l’horizon !

Oui mais, il y a toujours un os dans le potage, et dans ce cas précis, ce seraient plutôt des charançons dans la farine. Pendant ce temps la grippe H1N1 se développe, s’étend dans toutes les couches de la société, même les couches culottes et les couches de protection pour personnes âgées. Personne n’est à l’abri de cette invasion qui n’a pas été déclarée en douane. Manque à gagner ? Pas pour tout le monde ! Ce qui n’empêche pas que les toubibs, les infirmières sont sur les dents et les rotules et que les cadavres commencent à envahir les salles dédiées aux défunts. Un véritable engorgement des bronches et des hôpitaux.

Frédéric Paulin pratique l’humour à froid, et cette histoire nous offre une vue personnelle mais pas innocente de plusieurs tableaux. D’abord, les personnages qui gravitent dans cette histoire et leurs patronymes qui ne manqueront pas d’interpeller le lecteur. J’ai omis de citer qu’il existait aussi un Jean-Marc Rouillan parmi les policiers. Les personnages donc, qui sont tous plus ou moins atteints de fractures familiales, ce qui peut éventuellement interférer dans leur métier. Et puis, que faire quand la société, et ses instances dirigeantes, est confrontée à une pandémie puis une épidémie ? Et que penser de la politique du chiffre qui régit tout alors que la réinsertion n’est pas forcément quantifiable et surtout ne doit pas l’être à tout prix ? Mais tout ceci est bien évidemment sorti de l’imagination fertile de l’auteur, et il ne faudrait pas que le lecteur relie des faits ayant existé à des affabulations littéraires. Quoi que…

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
frédéric paulin



Le Monde Est Notre Patrie

Pour Une Dent, Toute La Gueule

livrenpoche
Chercher frédéric paulin



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.84 euros au format Kindle
4.91 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar