L'été Des Machettes PATTERSON46

JAMES PATTERSON

L'été Des Machettes


Aux éditions POCKET


Visitez leur site

1113

Lectures depuis
Le lundi 3 Decembre 2008

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
l'été des machettes

sur
Amazone

fleche
fleche

James PATTERSON




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Avril-mai 1979, à San Dominica, une île paradisiaque des Caraïbes. Des troubles, causant de plusieurs victimes, éclatent en parallèle d’un procès. Un attentat vise un avion à l’atterrissage, faisant exploser l’appareil. Sur la plage de Turtle Bay, un jeune couple de hippies est tué à la machette. Séjournant sur l’île, le président du syndicat des agents de voyages américains est supprimé. On attribue ces actions au colonel Monkey Dred, le guérillero révolutionnaire de l’île. Une sanglante revendication confirme bientôt qu’il est à l’origine de ces crimes. En réalité, cette vaste opération de déstabilisation de San Dominica est organisée par Damian Rose et son épouse Carrie, engagés conjointement par la CIA et la Mafia.

Ancien militaire des Forces Spéciales, Peter Macdonald est provisoirement barman dans un hôtel de luxe de San Dominica. À Turtle Bay, en marge du meurtre des jeunes hippies, il a remarqué la présence d’un Blanc armé. Quand il s’adresse au conseiller Campbell, de l’ambassade américaine, celui-ci lui répond qu’il s’agit de simples faits divers. Agent de la CIA, Campbell est parfaitement au courrant de ce qui se trame. Quand Peter contacte les autorités locales, il n‘est pas plus écouté. Bien que les indices soient faussés, le Dr Johnson, chef de la police, essaie pourtant de mener une vraie enquête. Campbell avertit Hill, le patron des services secrets, qu’un témoin gênant, Peter, a repéré Damian Rose.

D’autres meurtres à la machette sont commis par Damian Rose et ses sbires. Le mercenaire manipule le colonel Monkey Dred, lui faisant croire à son rêve insurrectionnel. Il lui fournit quelques armes, pour lancer un vrai massacre. Peter et sa compagne Jane sont pourchassés par les tueurs de Damian Rose. Pensant avoir mis la jeune femme à l’abri, Peter tente seul de retrouver le Blanc qu’il a aperçu. Selon leur plan, Carrie Rose a déjà quitté l’île. Malgré les leurres qu’ils ont préparé, son mari Damian aura sans doute plus de difficulté à s’exfiltrer. Ils n’ont aucune confiance dans Campbell et Hill, de la CIA. Bien qu'on assiste à l’exode des vacanciers, il en reste. Un bus de touristes est victime d’un carnage causé par le colonel Dred. Ayant bien compris que la situation lui échappe, le Dr Johnson sympathise avec Peter...

“L’été des machettes” fut le premier roman de James Patterson traduit en France. Deux niveaux de lecture sont possibles. On peut considérer qu’il s’agit d’une aventure tropicale et criminelle, riche en rebondissements, en coups tordus, et en meurtres sanguinaires. Mais, au second degré, ce thriller est surtout une comédie sarcastique. L’auteur ironise sur le rôle des services secrets américains dans les magouilles concernant l’Amérique latine et les Caraïbes. Il rappelle les ratages anti-Castro, suggère des alliances entre CIA et mafieux, explique que tous les troubles ont pour fonction d’assurer l’hégémonie des Etats-Unis. Pour souligner ces faits, Patterson utilise l’humour – et la dérision. Car Peter Macdonald n’est qu’un héros dérisoire au milieu d’une fumisterie meurtrière. Un roman palpitant, souriant, très réussi.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com
 

livrenpoche
Chercher james patterson



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar