Peau De Balle OTSIEMI15

JANIS OTSIEMI

Peau De Balle


Aux éditions DU POLAR


Visitez leur site

887

Lectures depuis
Le lundi 5 Novembre 2008

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
peau de balle

sur
Amazone
fleche

Janis OTSIEMI




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Libreville, au Gabon. Yan, sa copine Mimi, et son ami Khalif, préparent un kidnapping très rentable. Khalif a trouvé le chauffeur dont ils ont besoin pour l’enlèvement. Plus âgé que le trio, Bello a 32 ans, dont plusieurs années passées en prison. Expérimenté, il mesure davantage les risques que ses complices amateurs. Pour Bello, ce rapt sera son dernier coup, aussi exige-t-il d’en être l’organisateur plutôt que Yan. Ce dernier finit par accepter, après l’accord de Khalif et Mimi. C’est Mimi qui eût l’idée du kidnapping. Elle fut un temps l’employée de Pascal Simba, un rupin, un “ouattara” qui a largement les moyens de payer. Bello s’occupe de tout, afin d’être prêt au moment prévu.

C’est au cœur d’une école pour enfants de nababs que Mimi et Bello vont chercher la petite Jennifer, la fille de Pascal Simba. Le rapt aurait pu se passer en douceur. Deux surveillantes et le vigile s’interposent. Bello doit déquiller le vigile, avant de s’enfuir avec Mimi et la fillette. Ils arrivent sans encombre dans la planque de Bello. Owoula et Koumba, deux flics de la PJ, s’en occupent rapidement. La rumeur évoque un braquage au siège d’Air France, avec prise d’otage d’une gamine. “Sûr que cette version plairait bien aux autorités compétentes du bled pour camoufler l’affaire”, mais le duo de policiers mène une vraie enquête, se rendant bientôt chez le riche Simba.

Pascal Simba est ici un homme puissant. Qu’il ait une épouse légitime, une deuxième femme, une flopée de maîtresses, et pas mal d’adversaires n’explique rien. Quand les ravisseurs réclament une rançon de cinquante millions, pas question de mettre en danger sa fille en se servant de faux billets. Au Gabon, les enlèvements avec rançons sont très rares, il faut donc éviter trop d’écho autour de ce cas particulier. Tandis que Simba suit les consignes, les policiers observent et poursuivent l’enquête. Entre le “maquis” (bar) mal famé de Papy et les indics, peu de résultats, sauf l’arrestation d’un petit voleur. Malgré son goût pour les combines, la police locale fait parfois son métier. Bello s'interroge. Il n’a guère confiance dans ses complices...

Janis Otsiémi est un jeune auteur gabonais qui entend défendre les tentatives encore récentes de “polars Africains”, écrits par des natifs de ce continent. Sur une intrigue qui a fait ses preuves, il présente un roman qui ne manque pas d’une certaine originalité. Il utilise à la fois un vocabulaire imagé, des expressions typiques (“Je vais le couteauner”, “Fais l’avion”, une “couloirdeuse” ou une “bouasse”) et du vieil argot français pas si désuet. Que le personnage de Bello soit un admirateur de Brassens peut expliquer ce plaisir du mot inventif. Soulignons une belle fluidité narrative, rendant le récit fort entraînant. Otsiémi n’oublie pas que le roman noir comporte aussi un témoignage social sur l’époque. Il montre de façon vivante la société gabonaise actuelle, à travers sa population, la corruption ou les magouilles très présentes, la réussite légitime de quelques-uns, la violence des interrogatoires policiers, et le poids du pouvoir à la tête du pays. Beaucoup d’atouts favorables, un roman à découvrir.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com

Autres titres de
janis otsiémi



African Tabloïd

La Bouche Qui Mange Ne Parle Pas

La Vie Est Un Sale Boulot

Le Chasseur De Lucioles

Les Voleurs De Sexe

Tu Ne Perds Rien Pour Attendre

livrenpoche
Chercher janis otsiémi



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
4.97 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar




(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest