Mort D'une Poupée Japonaise NABB27

MAGDALEN NABB

Mort D'une Poupée Japonaise


Aux éditions 10/18


Visitez leur site

724

Lectures depuis
Le mardi 1 Juillet 2009

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
mort d'une poupée japonaise

sur
Amazone
fleche

Magdalen NABB




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Guarnaccia, adjudant des carabiniers, règle des affaires de délinquance ou de petites escroqueries, dans la prestigieuse ville de Florence. Des histoires de couples aussi, comme pour le cas du vieux Nardi, tiraillé entre son épouse et sa maîtresse. Bien que proche de la population, et des artisans du cœur historique de la cité, ce Sicilien d’origine a parfois du mal à comprendre les Florentins. Guarnaccia doit également se soucier des états d’âme du carabinier Esposito, qui a besoin de quelques jours de vacances. On vient de trouver un cadavre dans un bassin isolé des jardins Boboli. La femme qui a repéré le corps, a oublié son sac à main sur les lieux, mais refuse de l’admettre.

La victime était une jeune Japonaise, nommée Akiko. Une de ses chaussures, faite sur mesure, a disparu. Selon le légiste, elle s’est bien noyée, mais après avoir reçu un coup sur la nuque. Il précise qu’elle était enceinte. L’adjudant comprend vite qu’Akiko était apprentie chez l’artisan bottier Peruzzi. Comme d’autres compatriotes, la jeune femme avait choisi de payer son apprentissage, après avoir rompu avec sa famille et abandonné ses études supérieures. Peruzzi est un caractériel, qui a des problèmes cardiaques. C’est son fils expert-comptable qui s’occupe de ses finances. Et Peruzzi espérait qu’Akiko lui succéderait à l’atelier et dans la direction de ses boutiques de luxe.

Tandis qu’il interroge les gens du quartier, Guarnaccia sent les réticences des témoins. Il s’aperçoit bientôt que ce n’est pas parce qu’il n’est pas florentin. Les voisins et artisans pensent qu’il veut protéger le petit ami de la victime, un carabinier. “Sale affaire” lui a-t-on répété : l’homme dont Akiko était amoureuse, le père du futur bébé, n’est autre qu’Esposito. Peruzzi est convaincu que le carabinier n’est pas coupable. Néanmoins, on a vu se disputer le jeune couple. Akiko voulait réussir dans ce métier de bottier avant de penser mariage et enfant. Situation complexe, qui peut fortement désigner Esposito. D’autant qu’il n’est pas parti se reposer à Naples près de sa mère, mais à Rome - où Akiko avait un ami japonais. Guarnaccia doit reconstituer avec précision les dernières heures d’Akiko pour retrouver la vérité…

Créé par Magdalen Nabb (1947-2007), l’adjudant Guarnaccia appartient à la catégorie des enquêteurs attentifs et humanistes, qui cherchent à comprendre l’état d’esprit des protagonistes, sans porter de jugement. Sa méthode apparaît proche de celle de Maigret, dans la lenteur du personnage comme dans l’exploration du “petit monde” concerné par le crime. Peut-être affiche-t-il une plus grande détermination (“Elle pouvait bien être japonaise, venir de l’autre côté du monde, elle était morte sur son territoire, dans son quartier. Il trouverait.”). Guarnaccia se montre autant actif que psychologue, l’auteur donnant un sens à chaque détail du récit. On éprouve immédiatement de l’empathie pour ce héros. Quant à l’intrigue criminelle, elle est convaincante. Un roman très agréable !

[Dans cette collection "Domaine policier" chez 10-18 sont réédités les premiers romans de la série de Magdalen Nabb : Le gentleman florentin et Mort d'un orfèvre.]

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com
 

livrenpoche
Chercher magdalen nabb



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.84 euros au format Kindle
4.91 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar




(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest