Une Mort En Rouge MOSLEY183

WALTER MOSLEY

Une Mort En Rouge


Aux éditions POINTS SEUIL


Visitez leur site

852

Lectures depuis
Le vendredi 8 Janvier 2011

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
une mort en rouge

sur
Amazone

fleche
fleche

Walter MOSLEY




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Los Angeles, 1953. Âgé de trente-trois ans, Ezekiel “Easy” Rawlins est un Noir originaire du Texas. Après avoir participé à la guerre en Europe, il s’est installé dans le quartier de Watts. Une précédente affaire lui ayant fourni un paquet de dollars, Easy a investi dans plusieurs immeubles locatifs. Il en laisse la gestion à Mofass, préférant apparaître comme un type peu friqué. Son discret bizness a pourtant attiré l’attention de l’agent du fisc Lawrence. Convoqué par ce dernier, Easy risque de lourdes sanctions. Il se trouve aussi impliqué dans une autre embrouille. Venue du Sud, la belle EttaMae débarque chez Easy avec son gamin LaMarque. Si Easy est amoureux de la jeune femme depuis longtemps, EttaMae est la compagne de son meilleur ami, Mouse. Celui-ci ne tardera sûrement pas à se pointer à L.A. pour la retrouver. Easy installe EttaMae et LaMarque dans un de ses immeubles. Il essaiera de régler le moment venu le cas du couple.

L’agent du FBI Craxton propose un marché à Easy afin de lui épargner des soucis fiscaux. En ces temps où la chasse aux communistes bat son plein, les autorités ont en ligne de mire le nommé Chaim Wenzler. Il s’agirait d’un syndicaliste juif, d’un agitateur complotant contre l’Amérique, masquant ses activités subversives en aidant une paroisse de Noirs. Easy doit l’approcher grâce à ses relations au sein de l’Église des premiers Baptistes africains. Dès le premier contact, Easy sympathise avec Chaim, qui collecte des vêtements pour les nécessiteux. Ancien résistant en Pologne durant la guerre, celui-ci a du mal à s’intégrer, victime du même ostracisme que celui visant les Noirs. Easy retrouve la piste de Lavender, autre syndicaliste ayant eu des ennuis. Pour le moment, cet homme-là est plus préoccupé par le violent mari de sa maîtresse que par les luttes syndicales.

Le suicide de Poinsettia Jackson, une des locataires d‘Easy, entraîne quelques problèmes avec la police. Mofass n’étant pas un tendre, elle risquait d’être expulsée pour loyers impayés. Easy s’en veut de n’être pas intervenu. L’agent du fisc Lawrence continue à le tarabuster, faisant même poser des scellés sur la maison d’Easy. Aider son ami Mouse à renouer avec EttaMae et leur fils, ou tout plaquer pour refaire sa vie avec femme de son copain, perturbant dilemme pour Easy. Trouver d’improbables preuves contre son ami Chaim, dont la fille Shirley est ravissante, ce serait trahir sa confiance. Easy s’enlise dans une situation impossible, qui va bientôt se compliquer encore.

Dans les locaux de l’Église des premiers Baptistes africains, le révérend Towne et une jeune inconnue sont assassinés en pleins ébats. La police interroge vigoureusement Easy. Mais c’est pour le meurtre de sa locataire Poinsettia Jackson qu’il va être inculpé. Craxton, le type du FBI, sort provisoirement Easy des griffes policières. Les activistes de la Migration, prônant le retour des afro-américains en Afrique, pourraient être soupçonnés d’avoir supprimé Towne. Que tout ne soit pas clair dans les finances de la paroisse, c’est sûr. Pourtant, c’est dans une toute autre direction qu’Easy doit chercher coupables et meurtriers…

Après “Le diable en robe bleue” (1991), c’était la deuxième aventure d’Easy Rawlins (qui en vivra six autres). Ce personnage débrouillard est diablement attachant. Il ne cherche pas à attirer les problèmes, mais se trouve mêlé à des affaires qui l’obligent à s’impliquer. Pour trouver la vérité, rétablir les faits, il encaisse un certain nombre de mauvais coups. Sachant qu’il n’y a aucun temps mort dans l’histoire, Easy Rawlins est en permanence confronté à des péripéties souvent périlleuses. Des dangers mortels le guettent.

Outre l’intrigue déjà riche, le contexte “intégral” constitue l’atout principal du roman. Grâce aux justes descriptions, on imagine facilement le quartier-ghetto et sa population. Cet immeuble aux locataires modestes, ce bar d’habitués fréquenté par les seuls Noirs, cette communauté paroissiale où la bonne volonté est de mise, ce poste de police où l’on maltraite sans vergogne les nègres, tout apparaît véridique dans cette ambiance américaine des années 1950. La 2e guerre étant récente, et la guerre de Corée s’achevant à peine, les habitants veulent simplement vivre ici en paix, même s’ils vivotent sans grands espoirs, ni moyens. L’entraide, la solidarité reste la moins mauvaise solution. L’ombre du maccarthysme plane sur ce récit. L’obsession anti-communiste forcenée amena d’aberrantes suspicions, dont l’humaniste et pacifiste Chaim Wenzler est un exemple. Walter Mosley utilise avec brio la forme traditionnelle du roman noir pour nous raconter tout cela. Des romans de grande qualité, à redécouvrir.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com

Autres titres de
walter mosley



Le Vertige De La Chute

Les Griffes Du Passé

Une Erreur De Jugement

livrenpoche
Chercher walter mosley



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.84 euros au format Kindle
4.91 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar