666, Quai De La Scarpe MEURDESOIF297

MICHEL MEURDESOIF

666, Quai De La Scarpe


Aux éditions ENGELAERE

734

Lectures depuis
Le samedi 23 Juin 2013

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
666, quai de la scarpe

sur
Amazone

fleche
fleche

Michel MEURDESOIF




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Engoncé dans ses rêves oniriques, Marc se réveille difficilement lorsque Serge surgit dans son appartement. Il est vrai que ses songes étaient pour le moins agréables. Il venait d’écrire un roman historique, empli de bruits et de fureur, de chevauchées de duels et d’enlèvements, avec la figure du Cardinal Richelieu en première ligne. Le roman de l’année d’après les spécialistes du genre. Seulement Serge a besoin de lui et il le bouscule. On attend Marc, on étant le commandant Lomon, avec impatience afin de peaufiner quelques détails dans sa déposition. Un café vite fait servi par Serge qui s’y retrouve malgré tout dans le capharnaüm qui règne dans les pièces, et direction le commissariat.

Lomon est considéré comme le meilleur flic de Douai, il est même doué parait-il, mais il est jeune et tenace. Et il ne rechigne pas à entendre moult fois les mêmes versions d’une déclaration. Il est méfiant aussi. Et Marc doit répéter à chaque fois son interprétation des événements qui se sont déroulés quelques semaines auparavant. Le calendrier affiche mardi 16 juin, et depuis le 6 mai sa femme Catherine a disparu. Sa voiture aussi. Tout le monde, Marc en premier, se demande ce qu’elle est devenue. Pas de petit mot, pas d’indice. Envolée, Catherine.

Marc est persuadé l’avoir tuée, mais il ne sait plus trop bien comment cela s’est passé. Un trou. Mais ça, Marc ne le dit pas. Il raconte que Catherine a souhaité disparaître du jour au lendemain, couper les ponts et refaire sa vie ailleurs. Lomon est interloqué. Une femme qui quitte son mari aurait au moins emmené des vêtements de recharge, un album photos, des bricoles. Marc suggère qu’elle aurait pu se rendre à Annecy, un endroit qu’ils connaissent bien pour s’y être rendu à plusieurs reprises. Bon, personnellement Annecy, Marc n’appréciait pas vraiment, mais Catherine si. Alors si jamais elle était en train de se prélasser auprès du lac, qui sait. Une piste lancée au hasard pour les enquêteurs qui n’ont pas encore retrouvé la voiture en train de barboter en toute inconscience dans les eaux du canal.

Catherine rigole en douce. Tout le monde pense qu’elle est morte alors qu’elle est à Annecy. Elle l’a bien eu Marc, en ayant remplacé le breuvage qu’il lui destinait, un somnifère, et en s’échappant, lors d’un arrêt, du coffre de la voiture dans lequel il l’avait déposée.

Raoul est un habitué du quartier, un condensé de SDF et de marginal. Enfin presque, car s’il accepte de boire un gorgeon ou manger gratuitement, empocher quelques euros donnés avec générosité par les habitants du quartier de la Scarpe, il est toujours propre sur lui, rasé de frais, habillé convenablement, même si ses vêtements sont défraichis. Une figure locale, venue d’on ne sait d’où, faisant partie du décor et aplanissant les différents entre les habitants, sans que chacun y trouve quoi que se soit à lui reprocher.

Que vient faire Raoul dans cette histoire ? Peut-être est-il le fantôme qui joue dans la glace, offrant deux versions d’une vision, la réalité et la fiction se confondant. Et Marc, la fiction, il aime ça, il en vit, mais il ne faut pas tout mélanger. Et lorsque la fiction se mélange à la réalité, la glace se fissure. Et tout devient trouble. Comme les eaux du canal qui balancent contre les portes de l’écluse le quai le corps d’une jeune femme.

Le fantastique est présent dans ce court roman d’une façon quasi imperceptible, l’auteur s’amusant à jouer entre les faux-semblants, comme David Hamilton photographiait des jeunes filles évoluant avec grâce dans un semi-brouillard et vêtues de voiles transparents.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/
 

livrenpoche
Chercher michel meurdesoif



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

0.99 euros au format Kindle
4.47 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar