Lola, Reine Des Barbares MARGUERITE182

MARGOT D. MARGUERITE

Lola, Reine Des Barbares


Aux éditions BALEINE


Visitez leur site

700

Lectures depuis
Le vendredi 8 Janvier 2011

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
lola, reine des barbares

sur
Amazone

fleche
fleche

Margot d. MARGUERITE




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Lola est âgée de quatorze ans. Ce qui ne l’empêche pas de vivre en couple, avec Papier. C’est à la fois son homme et son dealer. Car Lola est une junkie déjà accro à l’héroïne. Elle est terriblement amoureuse de Papier : “ En quelques mois, c’est devenu une vraie passion. Il m’a bluffée Papier. Il peut paraître gauche, mais il est très démerdard. Personne ne sait comment, mais il a la meilleure poudre. Enfin, c’est ce qu’il prétend.” Il squattent les boxes d’une cave dans la cité des Alouettes, une des moins reluisantes de cette banlieue. Le gardien ne les en empêche pas, vu que c’est le père de Lola et qu’il craint Papier. Ce jour-là, Le Grécos débarque avec deux associés, alors que son mec s‘est absenté. C’est le fournisseur de Papier. Il réclame le fric que le dealer oublie depuis longtemps de lui verser. Lola ignore où Papier planque l’argent. Le Grécos et ses amis violent tour à tour la jeune fille, la cognant sans qu’elle puisse leur répondre.

Quand elle sort des vapes, Le Grécos apprend à Lola la mort de Papier : “ Au lieu de venir s’excuser d’avoir voulu me voler, Papier a préféré se sauver (…) Il a couru jusqu’à l’A9, a passé le grillage et a enjambé la barrière de sécurité. C’est comme s’il s’était jeté sous les roues du camion. Tout le monde l’a vu. Un gros qui roulait à plus de cent, il n’a même pas eu le temps de freiner et ne s’est pas arrêté. Les voitures derrière aussi ont continué, plusieurs sont passées sur le corps de Papier.” Triste fin, qui laisse Lola en état de choc quelques semaines. Le Grécos est soupçonné du meurtre de Papier par la police. Ils ne vont sûrement pas mener une enquête en bonne et due forme pour un coupable idéal tel que Le Grécos. S’il pouvait retrouver la thune que le devait Papier, il s’éloignerait de ces quartiers. Consciente qu’il peut lui fournir autant de drogue qu’elle en a besoin, Lola est prête à l’accompagner. C’est le nouvel amour de sa vie.

Après que Lola ait récupéré une arme qu’elle avait dérobé, le couple fait un détour par la cité Val de Flor. C’est là que crèche Loulou, le demi-frère de Lola, plus loser que dealer. Du fric pour leur cavale, il n’en a pas, mais il est contraint d’offrir à sa sœur des képas de drogue. Dans un moment de lucidité, Lola pense que le pactole de Papier se trouve chez Cactus. Ce dernier s’occupe d’un garage, minable atelier clandestin. Lola réclame son héritage : “ Je lui laisse un temps de récupération, puis je rattaque. — Je veux la drogue et l’argent de Papier, je suis sa veuve, ce qui lui appartenait me revient.” Cactus ne peut guère s’opposer au flingue qui le menace. Après avoir volé une voiture, voici Lola et Le Grecos partis pour une longue virée sur les routes. La campagne ne les inspire pas vraiment. Ceux qui vont croiser le chemin des deux fugitifs risquent de ne pas pouvoir en témoigner après leur passage…

Ce roman s’inscrit dans la tradition du néo-polar (on se dit qu’il aurait pu figurer autrefois dans la collection Sanguine, de P.Mosconi, par exemple). Si l’action est brute, l’écriture est inspirée. Certes, Margot D.Marguerite utilise l’éternel mythe de Bonnie and Clyde, dans une version plutôt trash. Mais c’est bien le contexte actuel qu’utilise ici l’auteur. Avec des personnages déjantés à souhaits, placés dans une marginalité sans solution. Pour Lola, l’issue consiste à s’évader dans ses trips, de s’imaginer telle une prestigieuse walkyrie.

Quant à son compagnon, il est sans illusion sur notre société : “ Le Grécos se marre jaune. Ils nous prennent pour des cons, on n’est pas des cons. On sait qu’ils changent juste les noms des cages [immeubles]. Elle sont construites par la même boîte. Une boîte à cages qui a le marché des cages pour toute la France. Peut-être même pour toutes les cages du monde entier. Alouettes, Hirondelles, Val de Flor, des noms de merde trouvés par des bâtards, si t’y habites, rien qu’à les entendre tu sens la haine monter en toi.” Il se rêve un futur propre et aisé : “ J’ai remarqué que les gros riches sont tous pour l’honnêteté. Ils ont un max de fric, font mourir des millions de gens, d’animaux, pour gagner encore plus de fric, mais restent irréprochables. Moi, si je crame un chat, on va me foutre en tôle, c’est pour cela que je veux devenir l’un d’eux, pour ne pas gâcher ma vie. C’est le démarrage qui est difficile, ensuite c’est cool et à partir d’une certaine fortune, tu deviens l’ami des flics, puis des juges et enfin du Président.”

Précisons pour les âmes chastes que la sexualité est ici sans tendresse, présentée crue et violente. Ainsi le veut la tonalité de cette histoire “ coup de poing” . Un auteur encore capable d’écrire ainsi mérite d’être lu par tous les amateurs de romans noirs.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com

Autres titres de
margot d. marguerite



Pliera Bien Qui Pliera Le Dernier

livrenpoche
Chercher margot d. marguerite



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar