Déménage JOUVERT70

JAN JOUVERT

Déménage


Aux éditions EDITIONS DU BARBU

858

Lectures depuis
Le lundi 2 Novembre 2010

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
déménage

sur
Amazone

fleche
fleche

Jan JOUVERT




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Lorsqu’il se réveille attaché par une corde à un radiateur en fonte, dans un appartement délabré, Marc se demande bien ce qui lui est arrivé et ce qu’il fait là. Tout ça parce qu’il a accepté de revoir on ex, de boire un café accompagné de croissants. Plus un petit cachet en douce, fourni à son insu par Mélinda qui ne lui pardonne pas de l’avoir larguée pour une autre, une choriste nommée Laure. Car Marc, embauché comme attaché de presse d’un label discographique branché, fasciné par l’univers du showbiz, a changé du tout au tout du jour au lendemain, devenant un être cynique reniant ses anciennes amours.

Marc s’est donc entiché de Laure, il l’aime déclare-t-il avec force, et Mélinda va le torturer mentalement, psychiquement, physiquement, lui faisant payer ce qu’elle considère comme un forfait. Tout à tour câline ou tortionnaire, Mélinda joue avec les nerfs de Marc, l’abandonnant à son sort afin de chercher quelques provisions de bouche, le nécessaire pour se sustenter et s’abreuver. Il tente bien de limer la corde qui le relie au radiateur, et à s’enfuit, mais en pure perte. Mélinda est là, à le surveiller, et la corde est remplacée par des menottes, plus fiables. Mais ce qui l’étonne le plus c’est que Mélinda connait tout, ou presque de ses agissements durant les trois mois qu’ils viennent de vivre séparés. Il la supplie, désirant inconsciemment la reconquérir, du moins influer sur ce qu’il croit être encore un sentiment d’amour qui animerait Mélinda à son endroit, mais la jeune femme joue au chat et à la souris. Un jeu de rôle qui ne peut que se terminer par la défaite de l’un ou de l’autre, ou des deux.

Prenant tout à tour la parole, un chapitre Lui succédant à un chapitre Elle, ce huis-clos étouffant, angoissant, pathétique, alternant humour noir, et déprime de la part des deux acteurs qui occupent à eux seuls cette scène. Car ce huis-clos est une véritable pièce de théâtre portée par deux protagonistes qui s’affrontent, dans des apartés poignants, des dialogues vifs appelant la contradiction, des mouvements visuels minimalistes, et dont seul l’épilogue ou presque sort de ce vase clos. En 150 pages Jan Jouvert démontre qu’un roman peut être plus fort, plus prégnant lorsque l’intrigue est resserrée, comportant peu de personnages, peu d’action, pas de délayage, dans une unité de temps et de lieu.

Jan Jouvert, qui nous avait proposé en 1999 un roman fort probant Eaux et gaz au Fleuve Noir, est un auteur peu prolifique mais qui fait mouche à chaque fois. Il est également guitariste, rédacteur en chef d’un fanzine consacré au cinéma et scénariste BD.
Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/
 

livrenpoche
Chercher jan jouvert



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar