Gwaz-ru JAOUEN112

HERVE JAOUEN

Gwaz-ru


Aux éditions PRESSES DE LA CITE


Visitez leur site

828

Lectures depuis
Le vendredi 19 Octobre 2013

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
gwaz-ru

sur
Amazone
fleche

Hervé JAOUEN




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Jamais la Bretagne n'a été un paradis pour les pauvres bougres. Par ses origines, Nicolas Scouarnec fit partie de ces campagnards miséreux, journaliers de ferme en ferme, au tout début du 20e siècle. À la différence des résignés, c'est un rebelle, un insoumis invétéré. On ne tarde pas à le surnommer Gwaz-Ru, le Gars-Rouge. Sobriquets et réputations vous collent à la peau dans ces contrées finistériennes. De retour de l'armée, le jeune homme s'est radicalisé, se sentant proche des idéaux bolcheviques. Il se laisse convaincre par des militants communistes que son avenir est à Quimper, la grande ville. Il s'y installe dans les années 1920, pour devenir ouvrier du bâtiment. C'est “en bas de l'échelle” qu'il apprend ce métier. Le premier bilan est mitigé. Un boulot de forçat, un contremaître communiste sévère, mais l'entreprise est dirigée par un patron social.

Dans la chambrette voisine, loge un professeur de philosophie, Vincent, avec lequel Gwaz-Ru sympathise. Au fil de leurs conversations, le rural complète son éducation, structure sa conception du monde. S'il adhère au parti communiste, il conserve son indépendance d'esprit face au dogmatisme du contremaître Bodiger. Gwaz-Ru tombe bientôt sous le charme de Tréphine, la serveuse du petit restaurant où il a ses habitudes vespérales. Leur marivaudage dominical aboutit en toute logique à un projet de mariage. Pas question de dépenses inutiles, ni de banquet festif, et encore moins de passage à l'église pour célébrer leur union en février 1926. Si le parti les aide à obtenir un meilleur logement, Gwaz-Ru reste réticent à la discipline communiste. Quant à leur vie de famille, il est bien décidé à ne “laisser personne la canaliser.” Ils auront bientôt une flopée d'enfants.

Gwaz-Ru et Tréphine auraient pu reprendre le petit restaurant qui employait celle-ci. Mais les gens de la terre y retournent fatalement, si la chance est avec eux. Tenue par un vieux couple, la ferme de Goarem-Treuz se trouve à quelques encablures de Quimper. Le verger, les légumes et les fleurs que Tréphine ira vendre aux halles, et surtout l'indépendance tant voulue par Gwaz-Ru, tout plaide pour qu'ils s'y installent. Son ultime chantier de maçon, dans une église, offrira encore une leçon au révolté qu'est toujours Gwaz-Ru. Après leur déménagement définitif, il vivra de plusieurs métiers complémentaires. Le voisinage, telle cette comtesse ruinée et sa fille, l'amuse sans le passionner. Le régionalisme naissant et la politique, le philosophe Vincent et lui s'y intéressent toujours. Pourtant, alors qu'arrive la guerre, il vaut mieux observer ça de loin. Toutefois, la neutralité n'a qu'un temps...

Toute une série de romans d'Hervé Jaouen sont consacrés à la vie des Bretons au cours du vingtième siècle. Chacune de ces histoires illustre le parcours d'une branche d'une large famille. Cette fois, c'est en deux tomes qu'il va nous raconter la vie de Nicolas Scouarnec et des siens. “Faire son chemin en dehors de la route, ce n'est pas pareil que dérailler” dit Gwaz-Ru pour expliquer sa détermination à choisir son sort. Durant l'Entre-deux-guerres, le marxisme est une expérience neuve, tentante pour les révoltés. À l'embrigadement, il préfère un “ni dieu, ni maître” plus anarchiste. Ce qui ne l'empêche pas de causer un esclandre à la cathédrale Saint-Corentin au début de la guerre, entonnant L'Internationale en langue bretonne. C'est bien à la création d'un clan traditionnel qu'on assiste ici, l'aîné de ses fils commençant à émerger avant la seconde partie à venir.

Le portrait de Gwaz-Ru montre qu'on peut être à la fois rebelle dans l'âme, sans négliger des valeurs familiales. Un principe qui fut probablement partagé par un certain nombre de Bretons, à l'époque. Avec prudence et recul, quand même. Car il existait un risque de dérives régionalistes, liées au communisme où, à l'inverse, au service du nazisme. Hervé Jaouen sait à merveille nous faire partager le quotidien de ses personnages, la vérité de leurs gestes et de leurs pensées, l'ambiance et le décor dans lesquels ils évoluent. Les lecteurs conscients de leurs racines, Bretons ou de toute autre région, y retrouveront des images qui ont forgé leur identité, leur caractère. Bien qu'il s'agisse d'une fiction, c'est autant un témoignage réaliste sur nos récents ancêtres.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com

Autres titres de
hervé jaouen



Aux Armes Zécolos

Carnets Irlandais

Ceux De Ker-askol

Ceux De Menglazeg

Connemara Queen

Dans L’œil Du Schizo

Eux Autres, De Goarem Treuz

Eux Autres, De Goarem-treuz

Flora Des Embruns

Histoire D'ombres

L'allumeuse D'étoiles

L'argent De La Quete

La Chasse Aux Merles

La Mariée Rouge, Et Six Nouvelles

Le Crime Du Syndicat

Le Fossé

Le Testament Des Mcgovern

Le Vicomte Aux Pieds Nus

Les Ciels De La Baie D'audierne

Les Filles De Roz-kelenn

Les Moulins De Yalikavak

Les Sœurs Gwenan

L’allumeuse D’étoiles

Merci De Fermer La Porte

Petites Trahisons Et Grands Malentendus

Pleure Pas Sur Ton Biniou

Que Ma Terre Demeure

Si Loin Des îles

Suite Irlandaise

livrenpoche
Chercher hervé jaouen



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.88 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar




(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest