Stinger JODY4

JEAN-PAUL JODY

Stinger


Aux éditions BABEL


Visitez leur site

1160

Lectures depuis
jour de sa mise en ligne

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Stinger

sur
Amazone

fleche
fleche

Jean-Paul JODY




Une lecture de
L A

L A
Stinger : vidéaste indépendant qui capture et monnaye les images les plus sordides de la vie quotidienne.
Filo : jeune français parti à New York faire des études de cinéma.
Filo ne sera pas cinéaste mais stinger.

Au commencement, Filo émerge d’une cuite, s’extirpe du noir pour revenir à la lumière. Au final, il replongera dans le noir, le noir total.
Cette reconquête du noir, ce passage de la lumière à la nuit, de la vie à la mort ( car la nuit seule comptera la mort) n’aura rien de spectaculaire, il sera lent et progressif, rythmé par la musique lancinante de la vie quotidienne.
Restaurants, plage, promenades… le jour ; chasse à la mort… la nuit.
Et si la nuit empiétait sur le jour ?
Les incidents s’accumulent, le tempo s’accélère… la catastrophe va-t-elle se produire ? Ce que l’on pressent dès la première page, ce que l’on redoute tant, va-t-il advenir ?
Non. Un instant mise à mal, la petite musique retrouve sa paisible cadence, le quotidien, banal, ordinaire, s’installe de nouveau… jusqu’au prochain dérapage, qui sera peut-être fatal.
Il est là, il arrive… puis plus rien, tout s’ordonne de nouveau; certes le nouvel agencement diffère quelque peu de l’ancien, mais qu’importe puisque la vie a repris ses droits.
Filo, que nous avons connu frais, heureux, amoureux et idéaliste, est devenu au fil des pages, sans qu’on y prenne garde, sale, jaloux, haineux et insensible. Comment une telle métamorphose est-elle possible ?
Mais peut-être que les vies ne se fracassent pas brusquement ? Peut-être qu’elles ne se brisent qu’au terme d’une lente et inexorable accumulation d’incidents, imitant le soleil qui inévitablement disparaît à l’horizon ? Peut-être que la musique du quotidien, si elle est lancinante, n’en est pas pour autant éternellement identique.
Alors le final s’imposera de lui-même et quand la nuit envahira la ville et que les dépôts abandonnés baigneront dans le noir absolu il n’y aura de place que pour le « témoin impassible, la Betacam... »


Autres titres de
Jean-Paul Jody



La Route De Gakona

Parcours Santé

Vingt Mille Vieux Sur Les Nerfs

livrenpoche
Chercher Jean-Paul Jody



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

4.69 euros au format Kindle
9.94 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar