Psykoses HEURTEL37

PHILIPPE HEURTEL

Psykoses


Aux éditions RIVIERE BLANCHE


Visitez leur site

976

Lectures depuis
Le lundi 4 Fevrier 2009

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
psykoses

sur
Amazone

fleche
fleche

Philippe HEURTEL




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Recueil constitué de deux nouvelles : Psykoses et Retour à Teen Town.

Teen Town est composée de Psykos et de Victimes, dirigée par la direction du Casting. Pas besoin de développer sur les Victimes, leur nom étant assez parlant. Les Psykos sont un mélange composite de Castes Majeures, et de Seconds Rôles. Parmi ce beau monde, on trouve les Savants fous, Les Eventreurs, les Tronçonneurs, les Morts-vivants, les Vampires, Les Loups-garous et autres représentants tels que Jason ou Boggeyman issus de l’imagination populaire, de personnages à l’identité non élucidée ou de héros de cinéma et de littérature. Ce jour là une réunion de crise réunit les représentants du Directoire. Des crimes ont été perpétrés sur des Victimes sans l’aval du Directoire. Ainsi Jenny a été tronçonnée. Puis c’est au tour de Jenkins, le roi des hamburgers, dont des morceaux de cadavre rissolent avec des morilles dans sa cuisine. Le Directoire fait appel à un jeune détective, Mordon. Présenté comme étudiant, il loge chez les sœurs Park et s’intègre au petit groupe formé par Johnny Bowdie, la star locale de tri-ball, de Betty-Sucre sa fiancée, de Glass, Mario et Vénus. La prof d’histoire géographie, vieille fille acariâtre qui dirige sa classe d’une main de fer, est retrouvée dans un magasin de confection, étripée. Cela n’empêche pas Mordon de reprendre les cours mais surtout de réfléchir. Un Psyko mal contrôlé pourrait être à l’origine de ces meurtres seulement il n’existe que cinq Psykos résidant à Teen Town, dont les trois sœurs Park, un Hannibal et un Vampire. L’Hannibal est rapidement mis hors de cause. Mordon est invité par Bowdie à un barbecue chez lui avec ses amis. En prenant une douche Vénus est attaquée par une silhouette à coups de couteau. Légèrement blessée, elle parvient à mettre son agresseur en fuite. Mordon tente de le poursuivre mais il le perd en débouchant sur un jardin botanique où évoluent de nombreux sportifs, tous en sueur comme devrait l’être l’assaillant, alias le Bates. Alors il propose d’organiser une sorte d’hommage à Jenny, dont il a appris qu’elle était amoureuse de Johnny, hommage qui se tiendrait dans un camp doté de nombreux équipements sportifs dont un gymnase. Lors de l’inhumation de l’enseignante, il prend contact avec le Vampire qui se terre dans un ancien caveau. Les prélèvements de sang effectués dans sa réserve l’innocente. Mordon pense alors qu’il pourrait s’agir d’une Victime qui aurait muté.

*Bref, rondement mené et très visuel, sinon cinématographique, ce premier opus nous entraîne dans une histoire qui sort quelque peu de l’ordinaire. Une histoire qui s’inspire largement des films américains de série B, du moins en ce qui concerne les personnages et qui pourrait s’inscrire comme une parabole si l’on voulait gratter sous la surface de l’histoire. Du sang neuf qui revigore.Retour à Tenn Town.

L’Alliance Révolutionnaire, échappant à l’influence de l’Empire, s’est réfugiée sur une petite planète : Prohibido. Mais l’Empire a retrouvé leur trace et décide d’attaquer la communauté dirigée par Terek et composée de Céphaliens, de Bems, de Body Snatchers et de Klings. La solution vient de V’gnh, le dernier représentant de la race des Moïcans. Il propose d’émigrer sur Terre, à Teen Town, localité qu’il a visitée vingt ans auparavant. Par effet de mimétisme il s’était transformé d’insectoïde en humain. La capsule des voyageurs se pose non loin de Teen Town comme prévu. Johnny, le joueur de tri-ball, qui s’essaie au deltaplane, aperçoit bien quelque chose dans le soleil mais n’y prête guère attention. Les nouveaux arrivants s’installent et construisent une ferme et vivent de plantes qu’ils font pousser. Leurs relations avec les habitants sont réduites mais empreintes de courtoisie. D’abord c’est V’gnh, qui part en repérage et retrouve certains des habitants de Teen Town. Il était plus connu lors de son précédent passage sous le nom de Tim Tann et s’était intégré dans la petite communauté, ne rechignant pas à l’ouvrage. Il avait même eu une liaison avec Monica, la fille d’un fermier. Tandis que certains des Aliens restent dans leur ferme, d’autres se propagent, certains investissant l’enveloppe charnelle de paysans du cru afin de mieux se confondre dans le paysage. Pendant ce temps Bobby, un jeune Psyko qui doit faire ses preuves à la tronçonneuse, essaie de réaliser son premier meurtre mais chaque tentative est vouée à l’échec. Toutefois les envahisseurs commettent quelques erreurs d’appréciation semant le doute chez leurs voisins.

Cette seconde nouvelle tout aussi cocasse que la première s’inscrit plus dans un registre aventures bucoliques, tandis que la première offrait une partie énigme policière. Deux nouvelles réjouissantes, tant par le ton débridé qui y règne que par la créativité et l’imagination de l’auteur. On notera le double clin d’œil de Philippe Heurtel dans le second texte. L’un en direction de Star Wars, l’autre à Sylvie Miller avec son Miller’wood, et à Philippe Ward, la famille organisant l’anniversaire s’appelant justement Ward. Espérons que Philippe Heurtel à l’inverse de bien d’autres romanciers qui débutent n’en restera pas là et ne sera l’auteur d’un seul livre.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/
 

livrenpoche
Chercher philippe heurtel



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
4.97 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar