K... Comme Killer GRAFTON131

SUE GRAFTON

K... Comme Killer


Aux éditions POCKET


Visitez leur site

1079

Lectures depuis
Le jeudi 29 Avril 2011

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
k... comme killer

sur
Amazone

fleche
fleche

Sue GRAFTON




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE
 

Lorna Kepler, une jeune fille indépendante, a été retrouvée morte quinze jours après son décès. Les circonstances sont mal définies et les policiers n'ont pu déterminer s'il s'agit d'une mort naturelle ou d'un crime. Dix mois plus tard sa mère, Janice, reçoit une cassette pornographique dont Lorna était la vedette principale. Elle demande à Kinsey Millhone d'enquêter pensant sa fille victime d'un chantage ou d'une pression quelconque. Kinsey se met en relation avec Cheney, l'inspecteur chargé de l'affaire à l'époque, ce qui lui permet d'avoir accès au dossier. Elle interroge les proches de Lorna : Hector, animateur d'une émission nocturne dans une radio privée ; puis J.D. Burke, son propriétaire qui lui louait une baraque au fond d'un immense parc et sa jeune femme, Léda, la fille d'un détective privé indélicat spécialiste des écoutes téléphoniques illégales; enfin Roger, son patron officiel qui l'employait comme secrétaire à mi-temps dans une usine de traitement des eaux, et Serena, sa femme dont il est séparé. Lorna servait de temps à autre de "baby-sitter" au père souffrant de Serena. Kinsey découvre que Lorna était une prostituée de haut vol, ne dépendant de personne, au compte en banque confortablement garni. Elle rencontre également Danielle, une collègue officieuse de Lorna, puis se rend à San Francisco voir le producteur du film porno, un film jamais diffusé. De retour à Santa Térésa, Kinsey épluche les comptes de Lorna. La jeune fille avait retiré la veille de sa mort 20 000 $, or cet argent a disparu. Selon Serena, Robert le propriétaire serait entré dans le chalet lors de la découverte du corps. Quant à Trinny, l'une des sœurs de Lorna, elle avoue avoir déposé la cassette, par vengeance posthume.

Cette onzième aventure de Kinsey Milhonne s'inscrit dans une routine largement éprouvée par son auteur. La détective est toujours seule, sans liaison sexuelle, ce qui ne lui manque pas trop. Elle découvre une nouvelle facette de sa ville, obligée cette fois de changer ses habitudes et ses heures de travail. Elle enquête de nuit, ce qui la perturbe quelque peu. Elle sait se montrer autoritaire, de mauvaise foi, et prodigue son amitié sans se préoccuper du quand dira-t-on. Un honnête roman qui se lit avec plaisir même si l'effet de surprise n'est plus au rendez-vous.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/


Une autre lecture du

K... Comme Killer

de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

"K" is for Killer - 1994 traduction de Ben Zimet.  Parution mars 1996. Réédition Pocket Juin 2002.

Bon anniversaire à Sur Grafton née le 24 avril 1940.

Lorna Kepler, une jeune fille indépendante, a été retrouvée morte quinze jours après son décès. Les circonstances sont mal définies et les policiers n'ont pu déterminer s'il s'agit d'une mort naturelle ou d'un crime.

Dix mois plus tard sa mère, Janice, reçoit une cassette pornographique dont Lorna était la vedette principale. Elle demande à Kinsey Millhone d'enquêter pensant sa fille victime d'un chantage ou d'une pression quelconque. Kinsey se met en relation avec Cheney, l'inspecteur chargé de l'affaire à l'époque, ce qui lui permet d'avoir accès au dossier.

Elle interroge les proches de Lorna : Hector, animateur d'une émission nocturne dans une radio privée; puis J.D. Burke, son propriétaire qui lui louait une baraque au fond d'un immense parc et sa jeune femme, Léda, la fille d'un détective privé indélicat spécialiste des écoutes téléphoniques illégales; enfin Roger, son patron officiel qui l'employait comme secrétaire à mi-temps dans une usine de traitement des eaux, et Serena, sa femme dont il est séparé.

Lorna servait de temps à autre de "baby-sitter" au père souffrant de Serena. Kinsey découvre que Lorna était une prostituée de haut vol, ne dépendant de personne, au compte en banque confortablement garni.

Elle rencontre également Danielle, une collègue officieuse de Lorna, puis se rend à San Francisco voir le producteur du film porno, un film jamais diffusé. De retour à Santa Térésa, Kinsey épluche les comptes de Lorna. La jeune fille avait retiré la veille de sa mort 20 000 $, or cet argent a disparu. Selon Serena, Robert le propriétaire serait entré dans le chalet lors de la découverte du corps. Quant à Trinny, l'une des sœurs de Lorna, elle avoue avoir déposé la cassette, par vengeance posthume.

Cette onzième aventure de Kinsey Milhonne s'inscrit dans une routine largement éprouvée par son auteur. La détective est toujours seule, sans liaison sexuelle, ce qui ne lui manque pas trop.

Elle découvre une nouvelle facette de sa ville, obligée cette fois de changer ses habitudes et ses heures de travail. Elle enquête de nuit, ce qui la perturbe quelque peu. Elle sait se montrer autoritaire, de mauvaise foi, et prodigue son amitié sans se préoccuper du quand dira-t-on.

Un honnête roman qui se lit avec plaisir même si l'effet de surprise n'est plus au rendez-vous.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/
 

livrenpoche
Chercher sue grafton



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

0.99 euros au format Kindle
4.47 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar