Alexandre Dumas, Auguste Maquet Et Associés FILLAIRE73

BERNARD FILLAIRE

Alexandre Dumas, Auguste Maquet Et Associés


Aux éditions BARTILLAT


Visitez leur site

794

Lectures depuis
Le mardi 21 Avril 2010

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
alexandre dumas, auguste maquet et associés

sur
Amazone
fleche

Bernard FILLAIRE




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Tout le monde s’accorde aujourd’hui pour dire qu’Auguste Maquet fut un collaborateur efficace, dévoué mais effacé. Jusqu’à un certain point toutefois, car Maquet, s’il fut prépondérant dans l’écriture et le succès des Trois Mousquetaires, Les Quarante Cinq, Le Chevalier de Maison-Rouge, Mémoires d’un médecin (Joseph Balsamo, Ange Pitou, Le Collier de la Reine, La comtesse de Charny) et quelques autres, ce fut aussi et cela est moins connu, un romancier à part entière mais dont les ouvrages sont tombés dans les limbes de l’édition. Le propos de l’auteur n’est pas tant de jeter le discrédit sur Dumas, qui apporta sa touche aux romans évoqués, mais de rendre hommage à ses différents collaborateurs, qui outre Maquet, s’appellent pour les plus connus Gérard de Nerval, Théophile Gautier, Emile Souvestre (l’un des créateurs de Fantômas), Xavier de Montépin (qui lui aussi eut recours à des collaborateurs) et quelques autres. D’ailleurs Maquet, qui eut lui aussi pour la rédaction de ses drames l’apport de Théophile Gautier, reçut un coup de main de Dumas à ses débuts pour notamment le drame Bathilde. Et son roman Le bonhomme Buvat ou la conspiration de Cellamare publié en 1837 devint Le Chevalier d’Harmental sur une réécriture de Dumas et fut édité de 1841 à 1843 et devint un drame en 1947.

La grande différence entre Dumas et Maquet réside en ce que l’un avait besoin d’être publié pour éponger ses dettes, l’autre ne vivait que pour l’écriture. Comme dit Bernard Fillaire « Vous croyez qu’un écrivain vit ? Non, il écrit. Il est maintenu artificiellement en vie par son stylo, qui enregistre ses battements de cœur… Il reste toute sa vie à son chevet ». Alors Dumas signe seul les réalisations des autres, devenant un monstre de la littérature qui sera « panthéonisé » en octobre 2002. Même si lors de ses obsèques certains des auteurs anonymes étaient présents pour manifester leur mécontentement, ce qui est peu dire. Et en 2002, Dumas est le seul à être reconnu même si le coin du voile commence à se lever. Mais « Les critiques, les biographes, les universitaires n’ont aucun intérêt à réattribuer une œuvre à son véritable auteur. Ni palmes académiques ni promotions ne les récompenseront. Et une mise à l’index assurée. Alors que défendre bec et ongles les textes d’un auteur coté sur le marché offre une gratification intellectuelle et commerciale. Et imaginez ensuite que votre auteur entre au Panthéon ! ». Bernard Fillaire effectue un parallèle avec Jarry et Charles Morin, Alphonse Daudet et ses premières Lettres de mon moulin dues à Paul Arène puis l’apport de sa femme Julia, deux autres romanciers et conteurs encensés mais pas forcément les véritables auteurs de leurs écrits ou encore plus près de nous Willy et Colette et Paul-Loup Sulitzer et Loup Durant même si celui-ci n’est pas cité.

Mais Bernard Fillaire se défend de jeter le blâme sur tel ou tel écrivain, sur telle ou telle attitude. « C’est ainsi qu’il faut comprendre cet ouvrage, un éloge de la collaboration littéraire avouée, et non une critique de négritude littéraire ». Si Maquet était subordonné à Dumas, c’était pour plusieurs raisons qu’explique avec clarté l’auteur de cet ouvrage qui jette un éclairage différent sur la servitude du « nègre littéraire », fonction qui en théorie est abolie depuis 1986, mais il existe encore de nombreuses publications de mémoires signées par des comédiens, des sportifs et autres, sans que le nom de celui qui a aidé à la rédaction soit mentionné soit sur la couverture, soit même à l’intérieur du livre. Il existe aussi d’autres pratiques, par exemple celle du nom-maison, et peu à peu les chercheurs parviennent à discerner qui se cache sous quel nom. Faire le point sur le rôle de l’écrivain avoué et celui qui se terre dans son antre. Celui qui parade et celui qui rédige.

Un ouvrage qui rend hommage donc à Maquet et à tous ceux qui œuvrent dans l’ombre, accompagné de nombreux extraits de lettres de Dumas à Maquet et autres destinataires. Figure également la photo du tombeau de Maquet au cimetière du Père-Lachaise à Paris. Pour ceux qui auraient envie de s’y rendre : 54e division, chemin Montlouis.

Un livre indispensable devant figurer dans toute bonne bibliothèque dumasienne, et que se doit de posséder tout amateur de littérature populaire.

La première édition de cet ouvrage date de 2002 et intitulée Dumas et Associés.
Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/
 

livrenpoche
Chercher bernard fillaire



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar




(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest