La Cabane Des Pendus FERRIS109

GORDON FERRIS

La Cabane Des Pendus


Aux éditions PRESSES DE LA CITE


Visitez leur site

1072

Lectures depuis
Le jeudi 24 Mars 2012

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
la cabane des pendus

sur
Amazone

fleche
fleche

Gordon FERRIS




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Écosse, 1946. Natif de Kilmarnock, Douglas Brodie est aujourd’hui âgé de 34 ans. Avant la guerre, il fut inspecteur de police à Glasgow. C’est au combat qu’il gagna le grade de major dans les Seaforth Highlanders. Démobilisé, il vécut une période alcoolisée, avant d’être engagé comme reporter pour un journal de Londres. Il est de retour à Glasgow, suite à l’appel de son ami de jeunesse Hugh Donovan. Leur rivalité d’antan, autour de la belle Fiona, est mise de côté car l’affaire est grave. Sérieusement brûlé durant la guerre, Hugh fut soigné mais garde le visage détruit. Il ressent toujours de vives douleurs, qui l’ont incité à prendre de la drogue. Quelques mois plus tôt, Hugh s’est réinstallé dans un quartier modeste de Glasgow. C’est par hasard qu’il a retrouvé Fiona, maintenant veuve, et son fils Rory. Il lui arrivait de s’occuper du gamin. Rory disparut soudainement. Son corps fut découvert quelques jours plus tard.

Même si l’enquête de police fut imparfaite, quatre autres précédentes disparitions d’enfants restant énigmatiques, les indices accablaient Hugh. Assommé par la drogue et l’alcool, il était incapable de donner sa version. Il avoua dans des conditions mal définies, se rétracta. Son avocate Samatha Campbell souligna au procès les détails approximatifs ou inexacts. Elle ne fut pas loin de lui sauver la mise, mais on le condamna quand même à mort. Hugh doit être très prochainement exécuté par pendaison.

Logeant chez l’avocate, Douglas Brodie finit par admettre la probable innocence de son ami. Le père Cassidy, prêtre catholique, ne se prononce pas mais soutien moralement Hugh. Brodie ne tarde pas à être confronté aux sbires des caïds du secteur, les frères Dermot et Gerrit Slattery. Ce sont certainement eux qui fournissaient sa drogue à Hugh. Au poste de police de Tobago Street, où il était affecté autrefois, Brodie fait face à des flics fort peu coopératifs, s’accrochant à leur version. De son côté, il ne s’explique toujours pas pourquoi une machination viserait Hugh. Anciens voisins de son ami, Mrs Reid et ses quatre enfants sont partis vivre sur l’île d’Arran. Le père Connor O’Brien l’y accueille. Le témoignage de Mrs Reid fait apparaître un élément capital, qui oblige à s’interroger sur le rôle du père Cassidy.

Au retour sur le ferry, Brodie frôle la noyade après avoir été agressé. Le revolver Wembley Mark VI du père de l’avocate Samatha Campbell sera bien utile à Brodie. Le duo découvre bientôt le père Cassidy pendu nu dans son église. Pour la police, un simple suicide. Brodie et l’avocate repartent sur l’île d’Arran. Mrs Reid et ses enfants semblent avoir été enlevés par deux costauds. Après avoir renoué avec Fiona, il est temps pour Brodie d’affronter directement ses adversaires. Une épreuve de force qui ne sera pas sans danger…

Les romans explorant les périodes de transitions consécutives aux guerres ne sont pas si nombreux. Nouveau départ répondant aux besoins de l’ensemble des gens? Début des “Trente Glorieuses”? La réalité n’était nullement celle-là. Glasgow et l’Écosse n’ont pas été énormément touchées par les destructions. Sa population modeste s’est appauvrie pendant cette guerre, la faisant ressembler à “une bande de néandertaliens”. Un terreau propice au banditisme, aux trafics, à la criminalité. En face, une police mal réorganisée, prête à fabriquer des preuves pour conserver sa crédibilité. Avec également, des héros de la guerre peu récompensés de leurs exploits. Un aspect essentiel de leur marginalisation : ils ont moins de quarante ans, et sont déjà plutôt inscrits dans le passé.

La société de 1946 n’a pas encore retrouvé ses règles, son équilibre. Tel est le contexte qui prime sur la stricte enquête de Brodie. Indices, témoignages, pistes et suspects ne manquent pas pour rétablir la vérité. Mais le Gulf Stream ne suffit pas à nettoyer les remugles des bas-fonds, de quartiers sales et de pubs douteux. Entre Irlandais expatriés, héros disgraciés, et justice incertaine, la noirceur de ce temps-là imprègne ce sombre suspense. Peu d’éclaircies à prévoir, beaucoup de péripéties à surmonter. Loin d’une banale enquête balisée, linéaire, une histoire franchement prenante.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com

Autres titres de
gordon ferris



La Filière écossaise

Les Justiciers De Glasgow

livrenpoche
Chercher gordon ferris



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar