Frères De Sang FERRIGNO19

ROBERT FERRIGNO

Frères De Sang


Aux éditions J AI LU

693

Lectures depuis
Le vendredi 3 Juin 2006

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
frères de sang

sur
Amazone

fleche
fleche

Robert FERRIGNO




Une lecture de
JEANNE DESAUBRY

JEANNE DESAUBRY
Noir, noir, noir

Au début, ça se lit comme ça. Sans y prendre vraiment garde. Une intrigue éclatée, des personnages qui se dévoilent petit à petit … On voit bien que ça doit mener quelque part … et puis le piège - clac ! - se met à fonctionner et on a très envie d’avancer pour savoir la suite.
Bien sur, parce qu’on est dans un roman et que c’est mieux que dans la vraie vie … les intrigues se rejoignent pour ne mener qu’à un seul, ultime et terrifiant bain de sang … qui n’est pas la fin.
L’épilogue est bien pire que cette explosion de violence en point d’orgue à la tension qui monte habilement tout au long de 348 pages.

C’est quoi l’histoire ? On a le choix : quête obsessionnelle d’un serial killer (dont le lecteur et le héros sont persuadés qu’il existe, mais personne d’autre à part une flic psychorigide au bord de la dépression). Quête de soi même dans le reflet d’une presque gémellité maladive, pathologique. Fresque psychédélique d’une Amérique cinglée …
Pour essayer d’être clair : Jimmy Gage, journaliste de presse à sensation à Los Angeles (ça laisse tout de suite craindre le pire) reçoit un jour dans une boîte à œufs, six coupures de presse relatant autant de crimes. Pourquoi soupçonne t-il presque immédiatement son frère Jonathan d’en être l’auteur ? Parce que … la famille est la meilleure des choses, pardi ! C’est pas les psys qui diront le contraire.
Jimmy finit par s’enfuir, par seulement à cause de ça, mais d’une autre affaire (il faudra patienter pour en avoir le détail, mais ça vaut l’attente) et quand il revient … son salaud de frère lui a piqué sa femme. Il l’a même épousée …
Jimmy, sûr de ses convictions va passer tout le roman à osciller entre sa certitude, son incrédulité, sa fascination morbide et son dégoût …

Ce qui fait le plaisir de la lecture, ce sont les outrances des personnages, dont on se dit que seule l’Amérique mythique peut les abriter. Les situations déjantées, décalées dans lesquelles ils s’enfoncent, la folie de cette société qui fonce sans direction.

Pas de morale à cette histoire qui n’est vraiment pas un énième bouquin sur les serial killer. Bien plus et bien moins en même temps. Bref, qui réussit à être originale sur un thème ressassé jusqu’à la nausée …Et noire, noire, noire …
Je sens que je vais aller voir du côté de ce qu’écrit ce type dont j’ignore tout. Si c’est de la même eau, je ne perdrai pas mon temps.
Retrouvez
JEANNE DESAUBRY
sur
jeanne.desaubry.over-blog.com
 

livrenpoche
Chercher robert ferrigno



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

4.73 euros au format Kindle
9.99 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar