Les Tenebreuses FERRIERE22

JEAN-PIERRE FERRIERE

Les Tenebreuses


Aux éditions NOIR DELIRE


Visitez leur site

1659

Lectures depuis
Le mardi 13 Decembre 2006

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
les tenebreuses

sur
Amazone
fleche

Jean-pierre FERRIERE




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER
Ce livre nouveau regroupe trois romans anciens de Jean-Pierre Ferrière, dont les héroïnes sont bien moins ordinaires qu’il n’y parait.
« Marie-Meurtre » : Marie, bientôt 40 ans, est bibliothécaire à Châtignes. Cette célibataire est assistée dans son travail par la jeune Joëlle, éprise d’un fils de notaire. Marie a connu l’amour vingt ans plus tôt avec Daniel, qu’elle aime encore, mais qui épousa la riche Irène. La vie de Marie est bousculée par l’arrivée de son frère Gérard. Celui-ci meurt chez elle d’une attaque cardiaque. Peu après, un truand parisien nommé Clarence apparaît, cherchant des bijoux volés. Marie voit là l’opportunité de se venger d’Irène. Elle oblige Clarence à la supprimer.
Le plan de Marie fonctionne, même s’il s’agit réellement d’un accident. Elle va pouvoir enfin récupérer Daniel, ce qui épatera les commères locales. Suite à la mort de son épouse, Daniel estime avoir besoin de s’éloigner un peu. Il part en vacances sur la Côte d’Azur. Ce contretemps cache un gros problème : Daniel a choisi une autre femme. Marie recontacte le truand Clarence. Elle concocte un nouveau plan afin d’éliminer sa rivale. Hélas, si celle-ci est tuée, tout ne se passe pas comme l’a prévu Marie…
« Un diable sur mesure » : Hélène tient une boutique d’antiquités à Châtignes. Sa sœur cadette Jeanne est mariée à Etienne, souvent absent. Ils habitent la maison d’Alexandre Sauvage, qui fut un célèbre pianiste. Ils logent au rez-de-chaussée, lui à l’étage. Alexandre vient de mourir. Le jour de l’enterrement, Etienne découvre que Jeanne s’est suicidée. Hélène affirme au policier Vialles qu’elle n’y croit pas. Pourtant, Etienne a un alibi. Dans son journal intime, Jeanne confessait sa relation amoureuse avec Alexandre. Cette fois, le suicide n’est plus douteux.
Stéphane loge à l’hôtel de Mme Cochart. Il fut le seul proche aux obsèques d’Alexandre Sauvage. Il attend de savoir ce qu’il va hériter, avant de fuir cette ville trop provinciale qu’il déteste. Il observe le comportement de chacun. Hélène l’intrigue. Stéphane sait qu’Alexandre ne pouvait pas être l’amant de Jeanne. Il y a un secret à découvrir. Hélène et son beau-frère ne sont pas si ennemis qu’ils le montrent. Déçu par l’héritage, Stéphane exerce un chantage sur Hélène. Etienne et elle envisagent de supprimer Stéphane. Mais celui-ci est rusé…
« Le dernier sursaut » : Pauline, 50 ans, est employée dans une agence de documentation photographique. Elle mène une vie sans fantaisie. Même ses vacances à Saint-Jean-Cap-Ferrat sont moins glorieuses qu’elle ne le laisse entendre.
Jean-Marc, un de ses jeunes collègues de l’agence, vient d’être assassiné. Il était l’amant d’Agnès, une autre employée, qui est enceinte de lui. Pauline éprouve de la tendresse pour ce couple : elle a autrefois connu une situation similaire avec un homme ressemblant à Jean-Marc. Pauline décide de protéger Agnès et de retrouver le meurtrier.
Son enquête progresse vite. Ce crime a un rapport avec l’élection de Miss Trouville en juin 1946. La gagnante fut Florence Farnèse, devenue depuis star de cinéma et de théâtre. Celle-ci n’est pas impliquée dans la mort de Jean-Marc. Mais l’histoire de ses dauphines de l’époque, décédées tragiquement, est troublante. Pauline découvre bientôt qui fut au centre de cette affaire. La mort de Didier, ami de Jean-Marc, prouve à Pauline qu’elle est sur la bonne voie. Puisque le policier Fréjoul semble impuissant à l’aider, elle agit seule. Même si elle résout cette enquête, un danger mortel la guette…

Cette réédition est la bienvenue. Cela permet de redécouvrir les intrigues savoureuses élaborées par ce remarquable auteur qu’est Jean-Pierre Ferrière. Son sens du suspense et son humour teinté d’ironie sont un vrai bonheur. On a plaisir à revisiter Châtignes, qu’il utilisa à plusieurs reprises. « Le dernier sursaut » est également un roman méritant d’être mieux connu (il fut mal distribué à sa sortie). Voilà un livre qu’on ne peut que conseiller aux amateurs de très bons romans policiers.
Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com

Autres titres de
jean-pierre ferriere



Cinemaniaques

Dérapages

Des Relations De Plage

Haine, Ma Soeur Haine...

La Mort Qu'on Voit Danser

La Seine Est Pleine De Revolvers

Le Passage Du Gay

Ma Mort Aura Ton Visage

Meurtres En Bonus

Mourir En Beauté

Retour En Noir

Rictus

Service De Nuit

Vénéneuses

livrenpoche
Chercher jean-pierre ferriere



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

4.69 euros au format Kindle
9.94 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar




(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest