Haine, Ma Soeur Haine... FERRIERE12

JEAN-PIERRE FERRIERE

Haine, Ma Soeur Haine...


Aux éditions NOIR DELIRE


Visitez leur site

1577

Lectures depuis
Le samedi 16 Octobre 2005

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
haine, ma soeur haine...

sur
Amazone
fleche

Jean-pierre FERRIERE




Sur Polar&table=f" onclick="ouvrir(this.href); return false;">

Une lecture de
RENE BARONE

RENE BARONE
Voilà sept ans que Vincent Marsac a quitté Geneviève Brunel, pour faciliter sa carrière, juste le temps de tourner deux ou trois films, puis il devait lui revenir ! Elle l’a cru ! Elle a suivi ses succès, ses “amours” dans la presse, mais quand elle apprend qu'il va se marier avec Karen Vance, sa nouvelle partenaire, et que cette fois c'est sérieux, elle devient folle de haine. Elle veut se venger, tuer sa “rivale”. Et une nuit, elle si timorée, va enlever Karen, puis la séquestrer...
Ici pas de tueur en série, pas de meurtres sanglants, mais un suspens qui vous prend en douce et ne vous lâche plus jusqu’au mot fin, avec juste ce qu’il faut de rebondissements pour relancer l’action au bon moment, avec en prime une écriture fluide et si vivante, J.P. Ferrière sait croquer un personnage en quelques mots : Vincent Marsac qui « a une caméra à la place du cœur », « Danielle [l’amie de Geneviève] couchait donc beaucoup, parfois avec amour, parfois avec intérêt, mais toujours avec conviction et trouvait presque autant de plaisir à raconter les choses qu’à les faire. »
Je suis un inconditionnel de J.P. Ferrière, un auteur qui ne déçoit jamais. Ce livre en est une nouvelle preuve. Comme beaucoup de ses livres, celui-ci ferait un excellent film ou téléfilm. Mais que font les producteurs ?


Une autre lecture du

Haine, Ma Soeur Haine...

de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER
Geneviève vit dans le souvenir de ses six années de mariage avec le comédien Vincent Marsac, aujourd’hui très célèbre. Son ex-mari ne s’intéresse plus à elle depuis sept ans. Il lui verse une faible pension. Danielle, la seule amie de Geneviève, l’incite à profiter de la vie. Mais la jeune femme reste obsédée par Vincent. Elle trouve le courage de lui rendre visite, afin qu’il augmente sa pension. Affichant son bonheur, l’acteur lui annonce son futur mariage avec Karen Vance. Sa partenaire à l’écran est enceinte de deux mois.
Geneviève prépare sa vengeance contre l’égoïste Vincent. Elle enlève Karen, qui comprend mal ses motivations. Elle la séquestre chez un ami absent. Elle suppose que Vincent est très inquiet, ce qui la réjouit. Dès le lendemain, elle réalise la stupidité de ce rapt. Elle revient libérer Karen. Celle-ci a disparu.
Domi et Joël sont de minables voyous. Joël est toxico. A peine plus malin, Domi fait figure de chef. Voulant cambrioler le studio voisin du leur, Domi découvre Karen prisonnière. Le duo l’emmène chez Perrouka, la marraine de Joël qui tient un restaurant. Domi veut exiger une rançon. Perrouka ne peut l’en dissuader. Le coup est bien trop risqué. Grâce à la coopération de Karen, l’affaire paraît possible. Sous un prétexte, Geneviève est revenue voir Vincent. Il lui apprend que Karen a été enlevée. Restant auprès de lui, Geneviève apporte à Vincent un précieux soutien. C’est aussi un bon moyen pour elle de savoir ce qui va se produire.
Trop proche de Vincent, Geneviève se met-elle en danger ? Quel est son avenir à ses côtés ? Même si Domi et Joël envisagent de la faire chanter, ce n’est pas eux qu’elle doit redouter…

Plus pathétique qu’attachante, Geneviève est une pitoyable névrosée dont le portrait est absolument crédible. Tous les personnages (l’acteur égoïste, les médiocres voyous, etc…) sont également très réussis. On adore l’habituelle narration fluide, que Jean-Pierre Ferrière maîtrise à merveille. L’évolution de l’histoire, riche en péripéties, est un régal de finesse. L’auteur installe un suspense subtil. Encore une fois, il utilise avec justesse le contexte du cinéma, pour notre plus grand plaisir. Ce roman dans la meilleure tradition est réellement excellent. Ferrière, qui écrit depuis près de cinquante ans, ne déçoit jamais !
Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com

Autres titres de
jean-pierre ferriere



Cinemaniaques

Dérapages

Des Relations De Plage

La Mort Qu'on Voit Danser

La Seine Est Pleine De Revolvers

Le Passage Du Gay

Les Tenebreuses

Ma Mort Aura Ton Visage

Meurtres En Bonus

Mourir En Beauté

Retour En Noir

Rictus

Service De Nuit

Vénéneuses

livrenpoche
Chercher jean-pierre ferriere



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar




(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest