Rubens EMBARECK49

MICHEL EMBARECK

Rubens


Aux éditions L ECAILLER DU SUD

1212

Lectures depuis
Le jeudi 23 Aout 2013

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
rubens

sur
Amazone

fleche
fleche

Michel EMBARECK




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

D’ordinaire, il préfère les femmes Modigliani. Il communique mieux avec elles, même si ça dure peu. Celle qui l’attire cette fois est une Rubens, surnom qu’il donne à cette femme aux belles rondeurs. Le contact est moins aisé à établir. Sans doute est-ce à cause de son passé qu’il est maladroit pour tisser des liens.

Il se souvient du camp de base, autrement-dit sa maison. Comment oublier le Général Dégueule et de la Maréchale de Hauteclaque, ainsi qu'il surnommait ses parents. Des adeptes du pastis et de la sainte Torgnole. Des dérouillées, il en a reçu enfant ce “toucon” qui avait selon eux “le diable dans la peau”. Des bêtises, il en a commis, par ennui plutôt que par idiotie. Déjà, il inventait son propre langage, plus imagé que le vocabulaire actuel. Il aimait les “ravajoux”, ces gamins vivants que l’on qualifiait chez lui de péquenots. L’envie de bourlinguer pointait depuis qu’il lisait des romans d’aventure.

Son envie d’évasion fut contrariée : on l’interna au lycée de redressement. Parmi les incorrigibles redressés (“graine d’enragés, tout çà fera d’excellents sauvages adultes”) il ne s’améliora pas, estimaient les parents. Longues années répressives au bout desquelles il obtint pourtant la fourragère d’honneur. Suivant des “ravajoux éclairés”, il connut une politisation anarchique. Désapprobation parentale quand il publia ses premiers articles sur la musique bleue, le jazz. Au fil des ans, l’artisanal “ébéniste en narration” devint voyageur littéraire. “Chasseur d’ombres mortes”, depuis il sillonne la planète sur les traces de défunts grands écrivains. Son approche mystique des bars lui offre des repères partout dans le monde. Ce monde qu’il observe, solitaire et silencieux. Il espère que Rubens comprendra tout ce qu’il est. Si, toutefois, elle peut le rejoindre à La Nouvelle-Orléans…

Quitte à ne rien savoir faire de ses dix doigts, autant inventer une écriture à soi. Telle est la philosophie de ce narrateur, qui emprunte certainement beaucoup à l'auteur. Écriture vive, inventive, amusée, grinçante, complicité avec le lecteur, ce savoureux récit n’est pas une autobiographie puisque l’écrivain se réserve le droit “d’accommoder la vérité”. Un roman aussi jouissif qu’attachant.

Journaliste et écrivain, Michel Embareck est né en 1952. Il s'est fait connaître des lecteurs de polars grâce à quelques romans publiés chez L'Archipel (“Cloaca maxima”, réédité chez Folio sous le titre “Dans la seringue”) et dans la Série Noire (“La mort fait mal” ou “Le rosaire de la douleur”). À noter aussi deux ouvrages documentaires parus chez L’Écailler du Sud, “Rock en vrac” (2011) et “Très chers escrocs” (2013).

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com

Autres titres de
michel embareck



À Deux Pas De Nulle Part

Avis D'obsèques

La Mort Fait Mal

Le Futon De Malte

Personne Ne Court Plus Vite Qu'une Balle

livrenpoche
Chercher michel embareck



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
4.97 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar