Meurtre à L’anglaise DECOIN293

DIDIER DECOIN

Meurtre à L’anglaise


Aux éditions MERCURE DE FRANCE


Visitez leur site

730

Lectures depuis
Le mercredi 21 Mars 2013

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
meurtre à l’anglaise

sur
Amazone
fleche

Didier DECOIN




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE
Bon anniversaire à Didier Decoin qui a su se faire un prénom malgré un handicap patronymique.

J’ai même rencontré un auteur heureux ! Lorsque pour la première fois j’ai pu réaliser un entretien avec Didier Decoin qui dédicaçait son roman en 1988 à Cherbourg, j’ai pu converser avec un auteur fier et heureux. Car son incursion dans le domaine du roman policier, littérature contestée mais si difficile à maîtriser pourtant, est une réussite. Presque. Peut-être certains puristes du genre auront une moue dubitative quant à l’épilogue, mais bien d’autres avant Didier Decoin, Agatha Christie la première, ont transgressé certaines règles. Et puis quoi, les indices disposés ici et là par Didier Decoin sont assez subtils mais néanmoins présents pour que les lecteurs puissent essayer de découvrir la solution qui ma foi est une assez jolie pirouette. Mais chut, ne dévoilons pas ce qui fait le charme et l’intérêt d’un roman lorsque celui-ci est habilement agencé.

Une brave dame, écrivain de son état, mélange d’Agatha Christie et de Barbara Cartland, est retrouvée morte sur la plage déserte d’une petite île au large de l’Ecosse. Mort naturelle ? Suicide ? Assassinat ? C’est la troisième conjecture qui vient tout de suite à l’esprit, aussi New Scotland Yard dépêche sur place l’inspecteur Sheen qui se prélassait à Venise.

Curieux homme que cet inspecteur qui semble morose, désabusé, tenace et pourtant aime la vie en vouant aux femmes, à la Femme, une espèce d’amour qui confine à l’adoration et le meurtrit souvent.

Naturellement le suspect, le coupable ne peut être que l’un des familiers de la vieille dame qui en fin de compte n’était pas si douce que ça. Pensez donc que cette vieille dame pour écrire Les aventures de Peggy, Peggy est l’héroïne de ses romans à qui il arrive bien des aventures, a embauché une jeune fille, Barbara, afin de tester les rudesses, les méchancetés, les tortures même auxquelles son héroïne peut être confrontées. Son fils, falot et mièvre, peut également être considéré comme suspect, de même que sa belle-fille. D’ailleurs n’est-ce pas le lot inhérent d’une bru d’être soupçonnée lorsque sa belle-mère décède dans des conditions douteuses ?

Mais ce ne sont pas les seuls à être incriminés. Par exemple le gardien de phare ou encore l’horloger… Tiens parlons-en de l’horloger, ou plutôt non…

Je vous laisse le soin de découvrir ce livre sur lequel planent les fantômes de Hurlevent, le brouillard, la pluie, le vent, la lande, la mer, la tempête, tout ce qui fait la rudesse mais aussi le charme du nord de l’Ecosse mais qui n’est qu’une transposition de la Hague, coin du bout du monde où vit Didier Decoin lorsque le temps lui permet de venir dans le Cotentin.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/
 

livrenpoche
Chercher didier decoin



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

4.69 euros au format Kindle
9.94 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar




(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest