Instinct De Survie DEAVER261

JEFFERY DEAVER

Instinct De Survie


Aux éditions DES DEUX-TERRES


Visitez leur site

1188

Lectures depuis
Le vendredi 24 Decembre 2011

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
instinct de survie

sur
Amazone
fleche

Jeffery DEAVER




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

The bodies left behind – 2008. Traduction de Jean Esch

Peut-être vous souvenez-vous de Sacha Distel interprétant en 1959 cette chanson qui avait pour titre : Oh quelle nuit! Les protagonistes qui évoluent dans ce roman pourraient en dire autant, sauf que s’ils sont groggy, ce n’est pas à cause de quelques fines à l’eau, de whisky et de porto. Ce serait plutôt à cause du grand air nocturne et du sport extrême qu’ils vont être à même de pratiquer. Ce serait plus à rapprocher du tube des Avions, La nuit est chaude, elle est sauvage, quoique cette chasse se déroule durant la nuit du 17 au 18 avril.

Alors qu’ils devisent tranquillement dans leur chalet situé près du lac Mondac, dans le parc national Marquette, état du Wisconsin, Emma et Steven Feldman entendent des bruits aux alentours. Emma est avocate et elle emmène toujours avec elle quelques dossiers, malgré les proscriptions de son mari qui lui officie aux services sociaux. Et tout à coup deux hommes s’introduisent violemment dans la résidence. Steven veut appeler les policiers de la ville la plus proche, quand même située à plus de vingt kilomètres, mais il est abattu ainsi que sa femme.

L’appel téléphonique avorté inquiète toutefois le shérif qui décide d’envoyer quelqu’un sur place. Il désigne Brynn McKenzie, son adjointe en laquelle il a toute confiance. Celle-ci abandonne mari et gosse pour accomplir sa mission. Arrivée sur place elle ne peut que constater les dégâts. Elle récupère Michelle, leur amie Michelle, qui vagabondait dans les bois lors du massacre. Elle avait réussi à échapper aux deux meurtriers et est affolée, ce qui se conçoit aisément, mais les deux tueurs sont toujours dans les parages. Commence alors une folle cavale afin d’échapper à des poursuivants sans pitié.

Graham, le mari de Brynn, qui a bien du mal à gérer Joey, le fils de la policière issu d’un précédent mariage, s’inquiète et appelle sa femme. Ce n’est pas Brynn qui lui répond, mais un homme qui se déclare être un de ses collègues. Sentant un coup fourré il décide de partir à sa recherche.

Lors de leurs tribulations dans les collines qui entourent le lac de Montac, nos deux fugitives vont rencontrer un couple accompagné d’une fillette et d’un copain et dont elles espèrent une aide providentielle. Mais ces personnages ne sont pas là pour profiter de l’ambiance bucolique et des charmes de la nature.

Un autre protagoniste est également sur les routes. Il a une mission à accomplir, en relation le responsable d’un syndicat accusé de préférer faire embaucher des immigrés que des citoyens américains. Il ne paie pas de mine mais il faut toujours se méfier des plus petits et malingres que soi.

Fugitives et poursuivants affrontent toutes sortes d’embûches, liées à la configuration du terrain, nature escarpée ou ravins, à la flore et à la faune. Ils vont s’éloigner, leurs chemins se séparant, se croiser furtivement, se rencontrer même, mais à chaque fois un impondérable se dresse devant eux. Michelle est une femme de la ville, habituée au confort urbain, riche et enfant gâtée, capricieuse, habituée à vivre dans la facilité, et au début elle se traîne comme un boulet pour Brynn qui essaie de la canaliser, de la réconforter, de la bousculer aussi. De plus Michelle déclare s’être foulé une cheville, ce qui n’arrange pas leur marche souvent cahotante. Heureusement Brynn possède des petits trucs et astuces, comme les Castors Juniors, pour se repérer et se diriger vers le nord.

Jeffery Deaver nous entraîne dans une intrigue à rebondissements constants, en cascades, et lorsque l’on croit, que l’on espère qu’enfin les deux jeunes femmes vont s’en sortir, un nouvel incident, une nouvelle difficulté, se dressent devant elles. Heureusement Brynn ne cède pas facilement à l’abattement, au découragement. Elle est blessée à la joue, une balle qui n’était pas forcément perdue, mais la douleur ne lui fait pas perdre ses moyens. C’est une battante.

Bien enfoui sous votre couette vous ne pourrez pas vous endormir avant de connaître la fin, de savoir comment va se terminer cette aventure, et vous frissonnerez, vous serez tenté de vouloir aider les deux jeunes femmes à sortir de la tenaille composée par leurs poursuivants, à déjouer les pièges, à vous identifier et à souffrir par procuration. Des pérégrinations qui dureront douze heures. Au petit matin, les deux chèvres ne furent pas mangées par le loup. Au contraire elles survivent, et la horde de loups est décimée, en partie.

Mais ceci n’est que la première partie du livre, la principale, qui s’étend sur 350 pages, et l’aventure continue car tout n’est pas résolu. Et le lecteur découvre un peu mieux la personnalité de Brynn et d’autres personnages.

Prix du meilleur thriller de l’année, ce roman de Jeffery Deaver est fascinant. Pourtant le terme thriller ne m’attire pas spécialement car mis trop souvent mis à toutes les sauces et ne signifiant par le fait plus grand-chose. A mon sens il vaudrait mieux parler de suspense, mâtiné d’angoisse, et pour moi la principale référence reste Psychose de Robert Bloch, un roman adapté au cinéma par Alfred Hitchcock. Un film qui a éclipsé le livre.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
jeffery deaver



Châtié Par Le Feu

Des Croix Sur La Route

livrenpoche
Chercher jeffery deaver



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

4.73 euros au format Kindle
9.99 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar




(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest