Le Cercle Des Douze DE_SANTIS186

PABLO DE SANTIS

Le Cercle Des Douze


Aux éditions METAILIE


Visitez leur site

734

Lectures depuis
Le jeudi 31 Juillet 2009

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
le cercle des douze

sur
Amazone
fleche

Pablo DE SANTIS




Une lecture de
L A

L A

En ces temps-là, il existait une bien étrange amicale : « Le cercle des douze ». Elle regroupait les détectives les plus célèbres, et donc les plus performants, de la planète. De Paris à Tokyo, de Londres à New York, les plus grands ennemis du crime se réunissaient pour des symposiums où se mêlaient syllogismes, autour d’une chambre close, et dilettantisme attenant à la profession.
Et toujours la même question : qu'est-ce que l’énigme parfaite? Un puzzle, un tableau Arcimboldo, le sphinx, l’ardoise d’Aladin, une feuille blanche… ? 

Cette aimable confrérie, déchiffreuse des indices invisibles, mégots de cigarettes et horaires de train, avait décidé de participer à l'Exposition Universelle qui se tenait à Paris en 1889. L'Argentin Craig, qui n’avait jamais eu recourt à un assistant, ouvrit une académie à Buenos Aires afin de le recruter. Mais voilà que celui qui était pressenti fut assassiné par un mage -bien vite démasqué par des méthodes fort éloignées de la Méthode- et que Craig fut terrassé par une dépression conséquente à ceci.Seul demeura aux côté de Madame Craig Salvatori, l’humble fil d’un cordonnier…
Voilà, peut-être, pourquoi ce fut lui qui fut chargé de représenter le détective Argentin à Paris… 

Salvatori eu tout juste le temps de poser le pied dans la capitale des lumières qu’il fut de nouveau au cœur d’une affaire criminelle. Le détective parisien, officiellement en charge de la ville, avait été assassiné. Il avait été précipité du haut de la tour Eiffel. Par qui, pour quoi, comment ? Le détective Arzaky lui proposa de se joindre à lui pour déchiffrer l’énigme…Et voilà notre Argentin à Paris aux prises avec des sectes obscurantistes qui combattaient la tour Eiffel au nom du Christ, au nom du secret... avec la volonté de détruire ce qu’elle représente : le positivisme, l'omnipotence de la science, de l’explication…
Mais peut-être que derrière tous ces discours aussi sibyllins que rationnel se dissimulaient des passions aussi vieilles qu’irrationnelles. 

Pablo de Santis nous offre un roman à énigme sans énigme véritable mais au charme indéniable, à l’écriture poétique et précise qui nous plonge dans le monde, aux relents surannés, des feuilletonistes. Entre deux romans noirs, « Le cercle des douze » est une oasis de fraîcheur, un repos aussi délicieux que revigorant.

 

livrenpoche
Chercher pablo de santis



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar




(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest