Bison Ravi Et Le Scorpion Rouge DARNAUDET168

FRANCOIS DARNAUDET

Bison Ravi Et Le Scorpion Rouge


Aux éditions MARE NOSTRUM


Visitez leur site

964

Lectures depuis
Le mardi 23 Octobre 2008

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
bison ravi et le scorpion rouge

sur
Amazone

fleche
fleche

François DARNAUDET




Une lecture de
L A

L A

Bouquiniste n’est pas un métier de tout repos… Surtout le jour où trois malabars vous plantent sous les yeux le quatrième de couverture Des souris à la Crème de Pierre Salva aux éditions du Scorpion et pointent votre regard sur l’annonce : Les casseurs de colombes de Boris Vian. Puis concluent par : « C’est simple, t’as deux jours! » pour trouver ce livre.Et comme un malheur n’arrive jamais seul, ce même jour un autre client réclame l’intégrale de Jean Forton… La véritable intégrale, celle qui contient des textes jamais publiés.Et voilà notre malheureux bouquiniste en quête d’écrits inexistants... avec pour seul indice des biographies réelles.

F. Darnaudet semble nourrir une passion sans bornes pour ces deux écrivains qu’il juge méconnus et sous-estimés. Aussi au travers de cette enquête bibliographique, il tente avec talent de réhabiliter Jean Forton, cet écrivain Bordelais fondateur de la revue la boîte à clous et qui nous a quittés en 1982.Il s’emploie aussi à redonner toute sa place dans l’histoire littéraire à Boris Vian allant jusqu’à prêter à son bouquiniste la tâche un peu folle d’écrire un Vian…

Un Vian que nous tenons peut-être dans nos mains.



Une autre lecture du

Bison Ravi Et Le Scorpion Rouge

de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Bouquiniste érudit, amoureux passionné des livres, Julien Gras est en train de lire tout en rêvassant lorsque trois malabars déboulent dans sa boutique et lui donnent deux jours pour trouver, si possible dédicacé, Les casseurs de Colombes de Boris Vian. Seulement ce livre annoncé en quatrième de couverture aux éditions du Scorpion en 1951, n’a jamais été édité. Des Vian, il y en a eu, des Vernon Sullivan aussi, mais celui-là, nib de nib, comme on disait à l’époque. Julien est perplexe, dubitatif, désorienté, bref, il ne sait à quel saint se vouer, si ce n’est à saint Boris, mais celui-ci peut-il réellement faire quelque chose pour lui ? Il potasse, d’après les exemplaires des éditions du Scorpion qu’il possède, les dates d’impression, les édités, les annoncés, il compare, étudie les ouvrages sur Vian, les épluche, et arrive à cette conclusion désolante : le bouquin n’a jamais été écrit. Un de ses clients habituels, qui passe tous les mercredis par hasard, lui demande s’il n’a pas en réserve du Forton, pas celui qui créa les Pieds Nickelés, mais l’auteur chez les Gars Limard de La cendre au yeux, Cantemerle ou L’herbe haute. Il recherche La ville fermée, manuscrit refusé par les Gars Limard et qui aurait dû être édité par Jean d’Halluin, le directeur des éditions du Scorpion en 1959. Bigre ! Forton et Vian côte à côte au Scorpion ! La supercherie Vian :Sullivan n’ayant pas plu aux instances dirigeantes des éditions Gallimard, Vian ne fut plus édité par cette maison d’édition et Forton, qui aurait dû être sacré Prix Goncourt en 1960, ne le fut pas à cause de sombres magouilles de la garde littéraire jésuite avec aux premières loges André Billy et François Mauriac. Deux destins littéraires brisés. De Jean Forton, peu de gens se souviennent aujourd’hui, quant à Boris Vian, nul n’est besoin de le présenter. Outre son statut de romancier, Vian fut un admirable polymorphe, trompettiste de jazz et clarinettiste, chroniqueur, auteur d’essais, parolier (Le déserteur, bien évidemment, mais aussi des tubes inoubliables en collaboration avec Henri Salvador : Blouse du dentiste, Moi j’préfère la marche à pied, Faut rigoler, ou Trompette d’occasion…) et même peintre. L’artiste complet. Julien Gras va donc se mettre à la recherche d’une problématique édition originale et de Paris à Eus, dans les Pyrénées Orientales, en passant par Bordeaux, se lance dans une véritable enquête, ou plutôt une quête littéraire, pour la plus grande joie du lecteur. Boris Vian est décédé à trente neuf ans, dans des conditions dont je vous laisse la découverte dans ce roman, pour ceux qui ne le savent pas, et s’il ne fut jamais élu à l’Académie française, trop jeune et trop insolent littérairement parlant, il restera pour chacun de nous, j’en suis persuadé, un Immortel.

En véritable amoureux et passionné de Vian, de Forton, de Guérin et quelques autres figures, marquantes ou non des années 50, qui auraient mérité une reconnaissance de leur talent moins tardive, et plus prosaïquement de leur vivant, François Darnaudet a écrit plus qu’un roman : une ode destinée à mieux connaître les tribulations d’un auteur marquant et d’une maison d’édition dont les ouvrages sont aujourd’hui fort recherchés, car par exemple sous le pseudonyme de Sally Mara, Raymond Queneau y fut publié. Mais il ne connut pas l’opprobre de l’intelligentsia parisienne car sur ses faux romans américains n’apparaissait pas son nom, au contraire de Vian qui eut la délicatesse de signer de son patronyme ses traductions, vraies ou fausses. Au fait, mais tous les amateurs auront reconnu, Bison ravi est l’anagramme de Boris Vian. Et j’aime ce genre de petite phrase : “ Ce type avait un beau brin de plume pour un journaliste ”.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
françois darnaudet



Au Château D’alcool

Autopsie D'un Bouquiniste

Boris Au Pays Vermeil

Boris, Ses Motos, Les Bardenas Et Autres Déserts....

Custer Et Moi

L'homme Qui Valait Des Milliards

La Lagune Des Mensonges

Le Dernier Talgo à Port-bou

Le Papyrus De Venise

Le Retour Du Taxidermiste

Les Dieux De Cluny

Les Ignobles Du Bordelais

Les Ports Ont Tous La Même Eau

Quartier Bleu

Trois Guerres Pour Emma

livrenpoche
Chercher françois darnaudet



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

4.73 euros au format Kindle
9.99 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar