Je Suis Morte Et Je N'ai Rien Appris COLLETER85

SOLENN COLLETER

Je Suis Morte Et Je N'ai Rien Appris


Aux éditions ALBIN MICHEL


Visitez leur site

515

Lectures depuis
Le mardi 8 Aout 2007

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
je suis morte et je n'ai rien appris

sur
Amazone

fleche
fleche

Solenn COLLETER




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

A Neuilly, Sainte-Thérèse est le plus prestigieux lycée privé de Classes préparatoires aux grandes écoles. Pour les nouveaux élèves, futures élites du pays, la semaine de rentrée s’est passée dans une bonne ambiance. Laure Godin est loin de partager ce sentiment. Issue d’une famille tourmentée, son admission ici a presque été une surprise. Son petit-ami Martin, fils d’un professeur de ce lycée, figure aussi parmi les nouveaux. Après le week-end d’intégration annoncé, commence pour les prépas une semaine de bizutage. Laure croyait que ça n’existait plus, puisque c’est interdit.

 Le premier soir, Laure est témoin de la défenestration d’un bizut. Cette mort ne remet pas en cause la tradition, car le proviseur s’en occupe. Laure pense que la victime est sa voisine de chambre Leïla, qu’elle n’a plus revue depuis. Malgré l’interminable suite d’humiliations qu’ils subissent, malgré son impuissance face à l’absurdité du bizutage, Laure ne cesse de s’interroger. Elle tente de convaincre Martin, afin qu’il alerte son professeur de père. A cause de la lâcheté de son petit-ami dans ces épreuves qu’ils traversent, Laure se sent de moins en moins proche de lui. Même si sa propre rébellion est relative.

 Laure est tout particulièrement surveillée. Avec la complicité du père de Martin, le proviseur a son plan pour éviter les ennuis. Quitte à raccourcir la durée du bizutage, au mécanisme bien huilé. Laure s’est trompée : la victime n’est pas Leïla. Pourtant, elle n’a pas rêvé le crime. L’homme qui l’agresse à plusieurs reprises pourrait être l’assassin. A moins que ce ne soit un bizuteur, ou alors l’élève voisin de chambre du disparu... 

 On n’a sûrement pas envie de s’apitoyer sur le sort de ces jeunes privilégiés. Ce sont les victimes consentantes de dérapages “formateurs”. A leurs yeux, c’est le prix de leur supériorité. Si elles existent encore, ces méthodes détestables, d’un autre âge, sont couvertes par certaines directions de lycées. Au mépris des lois et des individus. Lucide et volontaire, Laure s’insurge en vain. Sa psychologie est très crédible, comme celle de ses condisciples passifs ou complices. Il s’agit aussi d’un vrai suspense criminel avec mystères et indices, suspects et coupable(s). L’enfer vécu par l’héroïne et sa quête de vérité sont aussi complémentaires que captivants. Un roman vraiment réussi.

* LIRE AUSSI L'INTERVIEW DE SOLENN COLLETER SUR NOTRE SITE *

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com
 

livrenpoche
Chercher solenn colléter



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar