Mort D’un Papy Voyageur CLAUDE168

HERVE CLAUDE

Mort D’un Papy Voyageur


Aux éditions BALEINE


Visitez leur site

666

Lectures depuis
Le mercredi 9 Decembre 2010

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
mort d’un papy voyageur

sur
Amazone

fleche
fleche

Hervé CLAUDE




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Avocat âgé de soixante ans, Maître Pinard était un client régulier du bistrot de Gérard. Il y venait savourer en solitaire la spécialité maison, les pieds de porc à la Sainte Scolasse. Gabriel Lecouvreur n’a jamais osé lui parler, mais sentait une connivence. Gérard confirme que Me Pinard était un mec bien. Le belle Cheryl, qui l’a connu aussi, le trouvait très poli. Détail qui ne risque pas de choquer le Poulpe : Me Pinard était gay. Plus troublante sont les circonstances de sa mort. Il a été dévoré par un crocodile dans la région de Cairns, en Australie. Pourtant, l’avocat avait une affaire à traiter à Perth, à l’autre bout du pays. Gabriel part enquêter au Rainbow Resort, club de vacances pour gays de Cairns près duquel on a découvert les restes de Me Pinard. S’il se fait vite des copains de boisson, il glane peu de renseignements. Le mystérieux Ashe est prêt à l’aider, mais il est victime d’une piqûre de méduse. Hospitalisé, l’informateur est dans le coma.

C’est dans les quartiers homos de Sydney que le Poulpe cherche une nouvelle piste. Pour approcher Dolly Lily, star d’un club gay et amie de Me Pinard, Gabriel va se transformer en Lady Gaga et faire le show, avec succès. Selon Dolly, c’est à Perth que l’avocat traitait une affaire peut-être dangereuse. Gabriel se rend sans attendre dans cette ville du Western Australia. Il y rencontre la cliente de Me Pinard, Zelda Nangara. Cette aborigène quinquagénaire est en conflit avec la puissante famille Cockburn. Elle est la fille (non reconnue, bien que fort ressemblante) de Bingo Cockburn, homme d’affaire ayant fait fortune dans la production minière. Elle réclame simplement ses droits d’héritière. Certes, les Cockburn lui ont versé une petite rente et tentent de l’amadouer. Il est vrai que la situation à l’intérieur de cette famille est plutôt complexe. C’est la fille Cecilia qui dirige la société, mais c’est le père Rod Jr qui possède la fortune.

Le Poulpe n’apprécie ni les religieux, ni les flics. Néanmoins, Mgr Bishop est un allié utile pour son enquête. Et le policier gay Ange Cattrioni, ami de Ashe, connaît parfaitement le dossier, et les silences médiatiques complaisants autour des Cockburn. Si Gabriel avance dans ses investigations, ce flic le soutiendra. Il suffirait que l’ADN démontre les liens, mais ce n’est pas si simple. Le Poulpe doit ruser pour rencontrer Rod Jr au milieu de ses mines, puis pour interroger Cecilia Cockburn lors d’une soirée mondaine. C’est en approchant la dernière épouse et veuve de Bingo Cockburn, que le Poulpe prend le plus de risques…

Après un séjour chez “Maria chape de haine” au Québec, version Luc Baranger, Gabriel Lecouvreur voyage jusqu’aux antipodes. Lui qui aime découvrir toutes sortes de bières, il va tester la riche et diverse production australienne. Il garde néanmoins le contact avec la blonde Cheryl, via Internet. Bien que la victime ait été déchiquetée par un crocodile, c’est dans un panier de crabes que le Poulpe plonge ses tentacules. Il explore les cercles homosexuels, qui semblent posséder un certain poids en Australie. Au passage, on notera un hommage au romancier Joseph Hansen (1923-2004) : “C’était un homme tolérant, qui a osé parler de l’homosexualité en Amérique dans les années soixante. Il fallait du culot” admet l’archevêque Bishop. La région de Perth est obnubilée par l’enrichissement, nous dit Hervé Claude. Et quand il y a beaucoup de fric en jeu, les litiges peuvent aller jusqu’au crime. La question des aborigènes est ici évoquée : s’ils sont désormais mieux traités, rien n’est vraiment réglé. L’auteur situe l’ensemble de ses polars (publiés chez Actes Sud et Gallimard) dans le même cadre, qu’il connaît bien. Il nous propose là un épisode poulpesque qui ne manque pas d’originalité.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com


Une autre lecture du

Mort D’un Papy Voyageur

de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Mais que peut bien faire Gabriel Lecouvreur, alias le Poulpe, un Poulpe complètement vaseux, à Cairns, sur la côte est de l’Australie, un endroit infesté de méduses ? Sans oublier les crocodiles qui se délectent de membres inférieurs placés à leur proximité. Le départ de cette aventure se situe au Pied de porc de la Sainte Scollasse, le bar attitré du Poulpe. Gérard le patron lui fait lire un entrefilet dans le journal relatant les malheurs de Me Pinard, un habitué du lieu, avocat de sa profession, spécialiste des affaires internationales, et dont le corps est retrouvé en partie à Cairns, alors qu’il devait exercer ses fonctions à Perth, sur la côte ouest australienne, soit à 4 000 kilomètres de son lieu occasionnel de résidence. Ne subsistaient que quelques reliques appartenant à ses membres inférieurs sur la plage et un couvre-chef. Pinard, qui soit dit en passant ne buvait jamais de vin en dégustant ses pieds de porc amoureusement mitonnés par la femme du bistrotier, passait volontiers ses vacances en Australie et avait accepté de s’occuper d’une affaire d’héritage assez compliquée et spécieuse, selon certains membres de la famille qui réfutent les droits de l’héritière présumée. Comme Gabriel est en mode pause avec Chéryl, et que rien de spécial ne le retient à Paris, il décide de se rendre aux antipodes. De Perth à Cairns en passant par Sidney il mène son enquête sur la mort de Pinard, interrogeant les membres de la famille de Bingo Cockburn, aujourd’hui décédé et qui avait construit sa fortune dans l’exploitation de gisements de minerai. Il avait eu de nombreux enfants hors mariage, dont Zelda qui aujourd’hui réclame une part du gâteau afin de construire des établissements pour enfants déshérités. Mais la seconde épouse de Cockburn, et sa descendance officielle ne veulent pas en entendre parler. Grâce à Chéryl avec qui il correspond par mail et un apprenti de la coiffeuse, Anthony, qui a bien connu Pinard, Gabriel possède des renseignements qu’il exploite. D’abord auprès d’une drag-queen, Dolly, et d’autres personnages dont Cattrioni, un officier de police avec lequel il sympathise. Et oui tout arrive ! Mais cela ne va pas sans coups durs et Gabriel manque de laisser sa peau dans cette affaire. Heureusement il trouve aussi quelques compensations, notamment dans la dégustation, parfois immodérée, de bières locales aussi surprenantes les unes que les autres. Et pour mener à bien sa mission, il proposera même à un gérant de club de jouer pour une soirée au transformiste, enfilant pour cette occasion la dégaine de Lady Gaga.

Cet épisode du Poulpe vaut surtout par le côté exotique et par la description sans complaisance des mœurs australiennes, la ségrégation entre aborigènes et descendants de pionniers. Par certains moments je n’ai pu m’empêcher de penser à Chat sauvage en chute libre de Mudrooroo. Et si Gabriel enquête dans les communautés gays, et sympathise avec quelques-uns d’entre eux, ou établit une relation constructive avec un évêque de Geraldton, ville située non loin de Perth et dans laquelle vivent de nombreux défavorisés, le trait n’est pas appuyé, ni dans un sens ni dans l’autre. Un roman plaisant à lire, dépaysant et qui nous montre un Poulpe dans un cadre inhabituel.
Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
hervé claude



Crystal City

Riches, Cruels Et Fardés

livrenpoche
Chercher hervé claude



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

4.69 euros au format Kindle
9.94 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar