La Chambre Des Curiosités CHILD29

DOUGLAS PRESTON CHILD

La Chambre Des Curiosités


Aux éditions J AI LU

890

Lectures depuis
Le dimanche 3 Octobre 2005

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
la chambre des curiosités

sur
Amazone
fleche

Douglas preston CHILD




Une lecture de
L A

L A
Lors de la démolition d’un vieux bâtiment de Manhattan, en lieu et place duquel doit jaillir une tour vouée aux affaires, les ouvriers mettent à jour une cave dont les réduits contiennent une trentaine de cadavres.
Lorsque l’agent Pendergast est informé de ces faits, il contacte l’archéologue Nora Kelly dont il connaît la brillance de ses travaux au Muséum d’histoire naturelle. Il souhaite qu’elle effectue des prélèvements afin de dater ces restes humains.
Nora Kelly ne comprend pas pourquoi un agent du FBI a besoin d'un archéologue pour mener une enquête criminelle. Malgré ses réticences, elle accepte de prêter main forte à l’agent Pendergast. Les résultats de ses analyses sont formels : il s’agit d’adolescents dont le décès remonte à la fin du XIX siècle. Mais elle établit aussi que leur mort n’est pas naturelle : leurs vertèbres lombaires ont été découpées et ouvertes.
Très vite, nous apprenons qu’il s’agit de victimes d’un tueur en série, le Docteur Leng, qui sévissait à Manhattan aux alentours de 1880.
Cependant, il n’y a pas matière à ouvrir une enquête, si ce n’est une enquête historique. Et l’affaire s’arrêterait là si, quelques jours plus tard, un couple de jeunes promeneurs ne découvraient, dans un coin reculé de Central Park, le cadavre d’une jeune femme. Or le tueur a utilisé le même mode opératoire que le Docteur Leng : les vertèbres lombaires de la victime ont été découpées et ouvertes.
Lorsqu’un peu plus tard, un nouveau cadavre est retrouvé au coin d’une rue, les autorités formulent la seule supposition plausible : le docteur Leng a fait un émule. Comment pourrait-il en être autrement ?
Pourtant les événements, qui se succèdent, semble corroborer une autre hypothèse : l’auteur de ces meurtres pourrait bien être le docteur Leng
Qui pourrait croire à une théorie aussi déraisonnable ? L’agent Pendergast ! D’après lui, le Docteur Leng n’était qu’un simple tueur en série ordinaire ; ses meurtres il ne les commettait pas par goût de l’esthétique ou du vice, mais dans un but médical, dans le but de découvrir l’élixir de vie. Et Pendergast pense que ses travaux ont été couronnés de succès….

La chambre Des curiosités nous narre une histoire où le suspense et l’étrange règnent en maîtres. Une de ces histoires qui ne peut que ravir les amateurs de meurtres impossibles

Autres titres de
douglas preston child



Croisière Maudite

Danse De Mort

Les Croassements De La Nuit

Violon Du Diable

livrenpoche
Chercher douglas preston child



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

0.99 euros au format Kindle
4.47 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar




(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest