Les Ennuis C'est Mon Problème CHANDLER198

RAYMOND CHANDLER

Les Ennuis C'est Mon Problème


Aux éditions POCKET


Visitez leur site

901

Lectures depuis
Le jeudi 6 Janvier 2012

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
les ennuis c'est mon problème

sur
Amazone
fleche

Raymond CHANDLER




Une lecture de
BERTRAND LE FOLL

BERTRAND LE FOLL

Titre original : Trouble is my business

Également paru sous le titre “Les pépins c’est mes oignons”

 

Le mot de l’éditeur

 

Le lecteur découvrira, ou retrouvera, ici, John Dalmas, détective coriace, solitaire et fondamentalement honnête. En moins de vingt-quatre heures, Dalmas entraînera le lecteur d'une officine d'investigation aux quartiers chics de Los Angeles, sera fasciné par une rousse incendiaire, assommé par un jeune bellâtre, menacé de mort par deux étranges malfrats et asticoté par deux inspecteurs loin d'être bêtes. Car entre-temps, Dalmas aura découvert trois cadavres... Mais pourquoi s'attirer tous ces ennuis ? Parce que les ennuis, c'est son problème !

 

Critique

 

Trois mots s’appliquent aux romans de Chandler : dureté, vivacité, humour.

La dureté est présente dans tous ses romans, et on peut avancer qu’elle date. Au mieux, elle est incompréhensible, du moins aux yeux d’un européen (le coup de poing remplace souvent la poignée de mains et tient lieu d’entrée en matière), et elle heurte souvent la logique (sauf précisément si le privé, héros du polar, conçoit le coup de poing comme amuse-gueule avant d’amorcer le dialogue). Ce n’est pas ça qu’on retiendra chez Chandler.

La vivacité du style lui fait perdre quelques « belles manières » : Chandler va droit au but, droit dans ses bottines vernies, le costume ne s’en froisse même pas. Cet auteur ne sera jamais enseigné au lycée, mais après tout ce n’est pas non plus ce dont il rêvait lorsque, ruiné par la crise de 1929, il se mit sérieusement à l’écriture en 1939. Chandler construit donc des romans (car il les construit de a à Z, sans se laisser emporter par ses personnages) simples, avec peu de personnages, et l’action est simple également. Un Chandler, ce n’est pas un Conan Doyle, et… heureusement.

L’humour : cette qualité chez Chandler n’a pas pris une ride, et cet humour ne ressemble à aucun autre… Il est donc dur de vous en parler. On accroche ou pas, moi oui !

« Les pépins c’est mes oignons » (je préfère quand même au banal « les ennuis c’est mon problème », et encore les deux ne sont chacun que peu évocateurs rapportés au titre original... Trouble is my business, ça vous a quand même plus d'allure, non ?)) est donc, comme d’hab, le roman d’un privé qui commence par prendre beigne sur claque, évite avec succès les nombreux pruneaux dont est parsemée l’aventure, avant que de réussir à élucider un mystère qui n’en est pas un.

Amoureux d’énigmes, passez votre chemin. Amateurs de romans noirs, arrêtez-vous : bien meilleur que certains autres Chandler, « Les pépins c’est mes oignons » mérite d’être (re)lu pour son ambiance années 30 et son humour particulièrement grinçant.

 

noté 3 / 5

 

livrenpoche
Chercher raymond chandler



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
5.28 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar




(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest