Le Vin Des Maures CALLET196

SYLVIE CALLET

Le Vin Des Maures


Aux éditions PRESSES DU MIDI


Visitez leur site

1264

Lectures depuis
Le mercredi 1 Decembre 2011

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
le vin des maures

sur
Amazone

fleche
fleche

Sylvie CALLET




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Il est des titres qui enivrent le lecteur avant même que celui-ci ait débouché la bouteille, pardon, ouvert le Livre. Ainsi Le vin des Maures, jeu de mots avec le vin des Morts ? Lors d’une répétition théâtrale, la comédienne Josy Pan n’en fait qu’à sa tête, changeant les répliques, ce qui n’est pas du goût de l’auteur de la pièce, Emilien Noailles. Quant à Béatrice, préposée à la mise en scène, elle a bien du mal à canaliser Josy dans ses débordements déclamatoires et scéniques.

Léo, le régisseur qui cumule les petits rôles, Rachid, Louis Rozier, comédiens, Freddie, comédienne, Maryse la costumière et amie de cœur depuis des années de Josy, et Jo, le narrateur, complètent la distribution. Mais la comédie boulevardière et vaudevillesque se transforme en drame lorsque Josy régurgite un jet de salive laiteuse. Beurk ! Cela non plus n’était pas prévu dans la mise en scène. Bon sang, mais c’est bien sûr ! La date du jour est un 1er avril. Une farce qui n’en est pas une car il faut bien se rendre à l’évidence, Josy vient de trépasser, et il ne reste plus à tout ce petit monde qu’à s’adresser à la police. D’autant qu’une lettre anonyme adressée à Josy est découverte : Tu dois payer pour tout le mal que tu as fait.

Comble d’ironie, c’est la capitaine Florence Thomasson, nouvellement promue dans ce grade, qui est en charge de l’enquête. Flo héberge Jo à titre gracieux en échange de quelques travaux d’entretien. Il est comédien en recherche perpétuelle de contrats et qui à la suite de diverses affaires dans lesquelles il a été impliqué, souvent à son corps défendant, envisage de se reconvertir en tant que détective privé.

Josy avait eu souvent recours lors de la répétition fatale, à une bouteille de vin des Maures et après analyse du flacon, il en ressort que le breuvage avait été agrémenté d’arsenic. Mais pas n’importe quel arsenic. Un vieux produit qui n’est plus sur le marché depuis des années. Sur la bouteille figurent toutes sortes d’empreintes, mais cela ne donne pas le nom du coupable pour autant. Alors tout le monde est soupçonné, sauf Jo, pour des raisons personnelles que Flo ne cherche pas expliquer. Et peu à peu, la véritable personnalité de tous les participants se révèle, se déchire comme un emballage usé, et les raisons de se débarrasser de Josy peuvent être attribuées à n’importe qui et à tout le monde.

Jo s’est retrouvé embarqué dans cette galère suite à la défection d’un comédien. Béatrice l’avait contacté et c’est tout le passé de Jo qui lui remonte à la tête. Son esprit devient de la lave en fusion. Pensez donc ! Jo et Béa n’avaient que quinze ans environ et Jo reluquait les filles, surtout les belles, les intouchables, celles qui se promènent toujours en compagnie de boudins susceptibles de mettre en valeur leur beauté. Et Jo et Béatrice avaient mis en pratique le simulacre de la reproduction, un soir, sur la plage. Une seule et unique expérience, mais quelle expérience, et quelles conséquences !

Sylvie Callet, qui situe son intrigue à Toulon, nous entraîne dans un univers qui mêle les genres. Une ambiance qui s’apparente aux vieux romans d’énigme, avec le poison adéquat, l’arsenic, et qui lorgne sans vergogne du côté d’Agatha Christie. Ce qui n’est pas une mauvaise référence puisque la bonne dame de Torquay avait su jouer avec ses lecteurs en les lançant sur de fausses pistes et dont l’épilogue était parfois improbable, tout en étant savamment agencé. Mais en même temps Sylvie Callet, dont le héros est un homme, se prend pour un auteur machiste avec délectation. Sous des dehors légers, l’humour enveloppe l’émotion et l’on ne peut se détacher de ce roman prenant. Evidemment, les lecteurs qui ne jurent que par le roman noir social et politique, débordement d’hémoglobine et violence à la clé, n’y trouveront pas leur compte. Et pourtant ! Sylvie Callet n’hésite pas à émettre via son narrateur quelques vérités qui dérangent.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
sylvie callet



Moulin à Vent

Un Petit Jaune

livrenpoche
Chercher sylvie callet



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
5.28 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar